Ligue 1 : Dominique Strauss-Kahn, prochaine recrue du PSG ?

Souvenez-vous, le 14 Mai 2011, DSK avait touché droit au but.

Dominique Strauss-Kahn paris saint germain

Un match torride

On connaissait le jeune Sadio Diallo, milieu de terrain Bastiais, mais Nafissatou, proie d’un soir de l’ex président du FMI, restait encore inconnue du grand public.

C’est avec une maitrise parfaite que le soir du 14 mai 2011, Dominique, après s’être –on l’imagine-, longuement échauffé, a dominé une rencontre sous haute tension face à Mademoiselle Diallo dans l’enceinte du Sofitel à New York. Aucun spectateur n’était présent pour assister à la rencontre, mais malgré cette partie à huis-clos, le résultat final a fait beaucoup de bruit dans le monde entier.

Précis, conquérant et appliqué, le richissime Juif ne s’est pas privé d’assommer son adversaire du jour d’entrée de jeu.

On lui connaissait ses talents d’économiste, mais là, autant avouer qu’il nous aura tous étonné.

Les rumeurs disent même qu’il a demandé à Mme Diallo de faire une partie de boule à la mi-temps, avant que lui se mette à jouer avec les deux ballons de celle-ci  en seconde période.

Un membre du staff s’est d’ailleurs exprimé à la fin de la rencontre sur ce qu’il a pu entrevoir lors de la pause. Parait-il qu’elle aurait astiqué la canne de Monsieur Kahn à la mi-temps, lui qui s’en sert pour courir de manière plus stable sur le terrain : « Je ne la voyais pas dans son vestiaire. Je me suis permis de jeter un œil dans celui de Domi, et c’est là que j’ai vu la femme de chambre astiquer le bâton de Monsieur Strauss Kahn avec un rythme soutenu. J’avoue ne pas avoir compris sur le moment. »

Tout ça pour dire qu’au moment d’entrer à nouveau sur le terrain, malgré une importante possession de balle de Nafissatou, c’est bien DSK qui a réussi à planter. Un, deux, trois, et quatre zéro. Une cadence rythmée, inarrêtable. Quand Luky Luke est lancé, impossible de le stopper. Car oui, DSK aussi tire plus vite que son ombre.

Puissant et plus performant que la femme de l’hôtel, l’homme de 67 ans était dans son jour. Autant vous dire que la femme d’origine Sénégalaise lui a fait le dos rond durant quatre-vingt-dix minutes.

Victoire facile donc, pour la  “victime des présidentielles de 2012” qui semble avoir dominé les ébats, et non pas les débats.

Quel avenir pour DSK ?

Après la rencontre, Strauss-Kahn a suscité l’attention du public, et plus particulièrement celle du président parisien Nasser Ghanim Al-Khelaïfi. Nous l’avons interrogé. « Dominique est performant. Il pourrait être un réel atout dans l’équipe féminine ». Il continue alors en énonçant « Il ne lâche jamais sa proie. C’est un joueur au caractère déterminé et ambitieux. Cela nous plait énormément ».

Satisfait de sa performance, le sportif à la très jeune allure a avoué ne pas être contre une arrivée au PSG.

En conférence de presse, l’homme qui se dit être « chaud lapin » a affirmé : « Je suis touché de la proposition du président Nasser. Jouer dans l’équipe féminine, que rêver de mieux ? Des femmes, des femmes et encore des femmes. J’aime beaucoup l’idée. »

Vous l’aurez compris, DSK se sent très à l’aise entouré de belles gazelles. Grâce au football, il peut vraiment mettre en oeuvre ses qualités, autrement dit être précis, dominateur, et ne jamais manquer de réalisme.

Jean-Romans Gaudriot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut