Liga : San Sebastiàn, la bête noire du FC Barcelone.

Le FC Barcelone n’a pas préparé au mieux le Clasico de samedi face au Real Madrid (16h15). En allant concéder le point du match nul sur la pelouse de la Real Sociedad (1-1), les hommes de Luis Enrique sont relégués à six longueurs du leader merengue et ont confirmé, une nouvelle fois, leurs difficultés à s’imposer à San Sebastiàn. La bête noire du FCB, tout simplement.

5 mai 2007 ! C’est la date de la dernière victoire du FC Barcelone sur la pelouse de la Real Sociedad soit neuf longues, très longues années. Les Catalans, peu importe l’effectif ou la forme du club basque, vont systématiquement se casser les dents sur la muraille des Donostiarras. Ce week-end et comme chaque année, la logique a été respectée.

Un Carlos Vela des grands soirs !

Malmenés durant la quasi-totalité de la rencontre, les hommes de Luis Enrique peuvent s’estimer heureux de repartir de San Sebastiàn avec un point. Incapables d’imposer leur style de jeu et de s’appuyer sur leurs forces, les coéquipiers de Lionel Messi ont été pris à la gorge par des Basques affamés et portés par un Carlos Vela des grands soirs. L’attaquant mexicain, impliqué sur l’ouverture du score de Willian José (53ème), était dans tous les bons coups. Il a notamment touché la barre transversale suite à une frappe enroulée du gauche ainsi que le poteau droit de Ter Stegen (76ème ; 83ème). L’ancien pensionnaire de Premier League s’est dépensé sans compter et a été logiquement élu homme du match.

Le FCB peut remercier le duo Neymar-Messi pour leur action de grande classe sur l’égalisation du buteur argentin (59ème) mais aussi Jesùs Gil, l’arbitre de la rencontre, qui a injustement refusé aux Basques le but du 2-1. Suite à la frappe de Vela sur la barre, son coéquipier entré en jeu Juanmi suit bien l’action et pousse le ballon au fond des filets. Le ralentit prouve cependant qu’au moment de la frappe du Mexicain, le numéro 7 de la Real n’était pas en position de hors-jeu. Une décision lourde de conséquence de la part de l’homme en jaune car à ce moment précis, le FCB se retrouverait troisième du classement avec 26 points, derrière le FC Séville et à un point de… la Real Sociedad. Quoi qu’il en soit, la malédiction se poursuit pour le dauphin du Real Madrid sur la pelouse de San Sebastiàn.


Thomas Pain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut