LIGA : Mais qu’arrive-t-il au grand Barça ?

Rien ne va plus au FC Barcelone. Le club catalan, qui restait sur une incroyable série de 35 matchs sans défaite vient d’enchaîner trois revers de suite en championnat et une élimination douloureuse en quarts de finale de la Champions League. Les cadres ne répondent plus présents et c’est tout le collectif qui en pâtit. Décryptage d’une dégringolade aussi rapide qu’inattendue.

Couv

Piqûre de rappel :  

Il y a encore 3 semaines, le Barça réalisait une saison quasi-parfaite. Avec 8 points d’avance en championnat et une victoire lors du match aller de Ligue des champions face à l’Atlético (2-1), les hommes de Luis Enrique pouvaient envisager l’avenir sereinement. Seulement il n’en a rien été, et le grand Barça a calé au pire des moments avec une première défaite dans le Clasico (1-2) lourde de conséquences. Le Real Madrid de Zinédine Zidane a mis fin à une exceptionnelle série d’invincibilité de son grand rival, qui restait sur 35 matchs sans défaite toutes compétitions confondues. Les coéquipiers de Cristiano Ronaldo ont coulé les catalans, qui depuis, ne parviennent pas à sortir la tête de l’eau. Le calvaire s’est poursuivi la semaine suivant le clasico, avec une défaite surprenante sur la pelouse de la Real Sociedad (1-0) permettant à l’Atlético de revenir à 3 points, et le Real à 4.

Les madrilènes n’en demandaient pas temps, et le pire restait à venir. Barcelone a véritablement sombré à Vicente Calderon lors du ¼ de finale retour face aux Colchoneros, subissant la loi des coéquipiers d’un Antoine Griezmann grandiose, auteur d’un doublé (2-0). Les Blaugranas ne réaliseront donc pas l’exploit de conserver leur titre en C1, performance jamais réalisée depuis le lancement du nouveau format de la compétition en 1993. La presse espagnole a fustigé des catalans aux abonnés absents face à une équipe de « guerriers » qui a amplement mérité sa qualification au vu des deux matchs.

La défaite de trop : 

Seulement, le vase a déborde hier après-midi et c’est Valence qui a versé la dernière goutte d’eau. Attendu au tournant après 3 défaites de rang, les hommes de Luis Enrique avaient toutes les cartes en main pour repartir de l’avant face au modeste 14ème de Liga, qui a récemment limogé son entraîneur Gary Neville. Rapidement menés à la surprise générale (2-0), les barcelonais ont buté sur un Diego Alves des grands soirs et le 500ème but en carrière de Leo Messi n’a pas suffi pour éviter une nouvelle déroute. Le bilan est catastrophique : 3 défaites consécutives en Liga et seulement un point engrangé sur 12 possibles, le Barça n’avait pas connu pareille série depuis 13 ans ! Une dégringolade qui a au moins le mérite de relancer complètement un championnat qui semblait joué il y a 3 semaines. L’Atlético est leader ex-aequo avec 76 points et le Real Madrid suit avec 75 unités. Les 5 prochains matchs s’annoncent donc palpitants.

<> at Camp Nou on April 17, 2016 in Barcelona, Spain.
La MSN muette : 

Ces contre-performances s’expliquent en grande partie par le fait que la MSN (Messi, Neymar, Suarez), atout numéro un du FC Barcelone, connaît une période de disette surprenante. Le trio le plus efficace d’Europe cette saison (70 buts à eux trois en LIGA) est en panne, en témoigne les difficultés de Lionel Messi à inscrire son 500ème but en carrière. Si l’argentin est parvenu à mettre fin à cette période de disette hier face à Valence, il restait sur une période de 452 minutes sans marquer, chose qui n’était plus arrivé depuis 2011. Autant dire que sans l’efficacité de la MSN, le Barça semble amorphe et perdu ; d’autant que Neymar connaît la même galère : à titre d’exemple, le brésilien a tirer 7 fois au but face à la Real Sociedad (un record cette saison) mais ne s’est créé qu’une seule véritable occasion.

Messi jouerait blessé depuis un mois :

A l’image de son équipe, le quintuple ballon d’or connaît une période difficile, mais cette mauvaise passe pourrait bien s’expliquer par une blessure musculaire que l’argentin traînerait depuis déjà un mois. Selon la radio Cadena Cope, le FC Barcelone ne parviendrait pas à soigner les maux de sas pépite argentine, et Lionel Messi se serait même rendu discrètement en Italie pour rencontrer un médecin spécialiste. Une information à prendre avec des pincettes mais qui nous est parue sérieuse lorsque nous avons vu l’attaquant se tenir la cuisse à plusieurs reprises face à l’Atlético Madrid, une rencontre où Messi aura parcouru seulement 2km de plus que son gardien. Étonnant.

Messi
Enrique responsable ? En tout cas optimiste :

Lorsqu’un journaliste a demandé au coach du FC Barcelone sa part de responsabilité dans l’élimination en ¼ de finale de la C1, l’entraîneur espagnol a répondu : 99.9%, avant de rectifier « 100% ». En reconduisant le même onze contre Valence après la désillusion face à l’Atlético Madrid, Luis Enrique s’est attiré les foudres des médias, d’autant que le coach du Barça a choisi de ne pas faire de changement, y compris lorsque son équipe était menée 2-0. Des interrogations sur la façon de gérer l’équipe en cette période de creux qui n’empêchent pas le principal concerné de se montrer optimiste pour la suite. Enrique a rappelé que si ses joueurs venaient à gagner les 5 prochains matchs, ils seraient champions. Mission difficile donc, mais pas impossible car les catalans iront à la Corogne, au Bétis et à Grenade et recevront Gijon et l’Espanyol.

Je félicite mes joueurs pour la manière dont ils ont géré l’adversité. On doit se relever et non pas se plaindre. 5 matchs, on peut le faire même si nous n’avons plus d’avance, nous sommes conscients du challenge

<> at Camp Nou on April 17, 2016 in Barcelona, Spain.
Une défense de plus en plus fébrile : 

En plus d’une efficacité perdue, le Barça peine défensivement et l’arrière-garde catalane s’est montrée friable lors des dernières oppositions. Les coéquipiers de Luis Suarez ont encaissé 11 buts sur les sept derniers matchs toutes compétitions confondues : beaucoup trop pour une équipe qui aspire au titre de champion d’Espagne. Encore pire, les blaugranas n’ont signé que 3 clean sheet sur leurs 16 derniers matchs officiels et ont encaissé deux buts lors de 3 de leurs 4 dernières sorties. Des statistiques alarmantes qui n’ont pas l’air d’affoler le latéral brésilien Dani Alves, dont l’étrange vidéo où il se livre à imitation ubuesque de sa compagne a fait polémique.

“No se vivir de otra manera, lo siento” #goodcrazy #goodvibealways✌ #vidaquesegue contigo la vida tiene más sentido @joanasanz Une vidéo publiée par DanialvesD2 My Twitter (@danid2ois) le

En 3 semaines, le Barça est passé de l’euphorie au chaos. Les hommes de Luis Enrique ont perdu toute leur avance en LIGA et chuté en Champions League. Ils devront vite se ressaisir pour que cette saison qui s’annonçait sous les meilleurs auspices ne se transforme pas en une saison cauchemardesque. 6 rencontres décisives : 5 en championnat et une finale de Copa del Rey à disputer face au FC Séville de Kévin Gameiro.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut