L'heure des retrouvailles entre Wenger et l'AS Monaco

Arsène Wenger s’apprête à retrouver l’AS Monaco en huitième de finale aller de la Ligue des Champions. Une rencontre particulière pour l’Alsacien qui a entraîné le club de la principauté entre 1987 et 1994.

Arsene Wenger - AS Monaco - ArchivesLa soirée de Mardi sera sans doute spéciale pour  Arsène Wenger. Pour la première fois depuis son départ de l’AS Monaco en 1994, le coach des gunners s’apprête à affronter le club du rocher en compétition officielle. Si les coéquipiers de Dimitar Berbatov s’était imposés à Londres cet été lors de l’Emirates Cup, la rencontre de ce soir aura une toute autre saveur, et un réel enjeu. L’Alsacien s’est dit très heureux de retrouver le club qui lui a véritablement donné sa chance dans le monde professionnel, et avec lequel il a remporté un titre de champion (1988) et une Coupe de France (1991).

Je suis très heureux de retrouver l’AS Monaco. Arsenal et Monaco, c’est 25 années de ma vie, et ça n’est pas rien dans une carrière. J’ai beaucoup de respect pour ce club qui m’a donné ma chance dans ma vie d’entraîneur et je suis aussi content que Monaco soit revenu à un très haut niveau. Cela prouve que le club survit.

Netherlands Soccer Champions LeagueSurprenant premier d’une poule très homogène avec le Zenith, Benfica et Leverkusen, l’AS Monaco aura fort à faire face à des gunners qui se sont toujours qualifiés en C1 contre des équipes françaises (5/5). Arsène Wenger ne boude pas l’étiquette de favori, mais estime toutefois que la rencontre sera plus équilibrée qu’il n’y paraît :

Je n’ai pas de problème avec le statut de favori. Je ne refuse pas la pression, cela fait partie des jeux d’avant match. Arsenal a peut-être plus d’expérience dans la compétition mais n’oublions pas que Monaco a terminé premier de sa poule ce qui n’est pas notre cas. Le match sera équilibré, pour moi c’est du 50/50.

Si les déclarations du coach des gunners peuvent laisser croire à un match plutôt ouvert, Arsenal disposera (et c’est assez rare pour être souligné) de son effectif au complet avec un quatuor offensif impressionnant (Giroud, Welbeck, Sanchez et Ozil). De plus les gunners restent sur une série très positive de 9 victoires en 10 rencontres toutes compétitions confondues. De son côté, l’équipe de Leonardo Jardim devra faire sans ses éléments les plus expérimentés que sont Jérémy Toulalan et Ricardo Carvalho. Rendez-vous à 20h45 à l’Emirates Stadium.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut