LFP: Ils sont nombreux à vouloir la tête de Frédéric Thiriez !

Hier soir, alors que la grande finale de la Coupe de la Ligue allait débuter au Stade de France, Frédéric Thiriez, président de la Ligue de football professionnel depuis 2002, n’a pas respecté le protocole d’avant-match.

En effet, l’homme à la moustache, a refusé de descendre serrer la main aux joueurs Bastiais avant le coup d’envoi. Une décision inacceptable selon le club de Bastia, un avis également partagé par d’autres professionnels du football.

Ghislain Printant - Coupe de la Ligue

C’est dans un premier temps Ghislain Printant, entraîneur du club Corse, qui s’est montré fou de rage quelques minutes après le match :

” J’étais scandalisé quand on est venu m’annoncer ça. (que Thiriez ne descendrait pas sur la pelouse) On a un merveilleux public, une équipe qui essaie de jouer au foot, et aujourd’hui, on a manqué d’un grand respect à mes joueurs. Et ça, ça fait très mal. 

Pierre Ménès s’est lui aussi montré choqué par cet acte :

” On aura remarqué que le roi du communiqué, Frédéric Thiriez, n’a pas daigné descendre sur la pelouse saluer les joueurs bastiais avant le match. Or, une finale est une finale pour tout le monde, il y avait une belle ambiance au Stade de France et tout le monde s’est bien comporté dans l’enceinte. “

Enfin, Pierre-Marie Geronimi (président de Bastia) s’est également totalement emporté ce matin sur les ondes de RMC :

” Je vais peut-être en faire rire certains mais hier, Obama et Castro se sont serrés la main… Thiriez l’avait déjà montré il y a trois ans lorsqu’il n’avait pas voulu nous remettre le Trophée des champions, il est raciste ! Raciste anti-corse, il l’a montré hier soir, Il fallait simplement dire que le football corse et les joueurs corses ne sont pas les lépreux du football français. Comme il aurait dû le faire le soir où il est allé platement s’excuser auprès du président du PSG, de l’arbitrage soi-disant indigne, hier soir je ne l’ai pas vu descendre de la tribune. Mais il aurait dû déjà démissionner ce soir-là. Le Sporting le demande, il faut qu’il s’en aille. “

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut