Les 5 dates du Arsenal – Liverpool

Arsenal reçoit Liverpool cet après-midi dans le cadre de la 11e journée du Championnat anglais. Les deux équipes anglaises se sont affrontées à 204 reprises. Alors que les Gunners se sont imposés à 71 reprises, les Reds ont connu la victoire à 77 reprises. 294 buts ont été inscrits par les  liverpuldiens et 270 par les londoniens. Si ce match n’est pas un véritable derby, les deux clubs ont tout de même alimenté une certaine rivalité. Aujourd’hui nous revenons sur 5 grands rendez- vous entre ces deux équipes qui ont marqué l’histoire du football.

Les Invincibles d’Arsenal – 9 Avril 2004

Alors qu’Arsenal n’a toujours pas perdu à ce stade de la saison, les coéquipiers de Thierry Henry reçoivent Liverpool à Highbury, dans le cadre de la 32e journée de Premier League. Les supporters des Gunners veulent voir leur équipe finir la saison sans défaite. Dès l’entame de la partie (5’), Liverpool a pris le dessus sur Arsenal grâce à une tête de Sami Hyypia. Thierry Henry, l’homme en forme d’Arsenal, se presse d’égaliser à la 31e minute, mais le jeune Michael Owen, vainqueur du Ballon d’Or à 20 ans, a redonné l’avantage aux Reds juste avant la pause (42’). Arsenal a ensuite marqué deux fois en une minute au début de la seconde période par Robert Pires et Thierry Henry. Ce dernier réalise un incroyable coup du chapeau, en inscrivant le 4ème but des londoniens à la 77ème minute. Le triplé de Thierry Henry a permis à Arsenal de conserver sa première place et de filer tout droit vers le titre de champion.

Une confrontation de luxe – 12 Novembre 2006

Liverpool est sur une série de 5 victoires consécutives. L’occasion de continuer sur la même lancée face à Arsenal. Cette saison, les deux équipes rivales se sont disputés la 3ème place du championnat. Le 12 novembre 2006, Arsenal reçoit donc Liverpool à l’Emirates Stadium, le nouveau stade des Gunners. Arsène Wenger avait une véritable armada de son côté : Thierry Henry, Robert Pirès, Cesc Fabregas ou encore Robin Van Persie. Du côté de l’entraîneur espagnol Rafa Bénitez, son équipe est également très solide : Steven Gerrard, Jamie Carragher ou Xabi Alonso. Au vu des effectifs, ce match promet d’être serré. Cependant, la réalité nous dira tout le contraire. Le Français Mathieu Flamini marque le premier but de la partie (41’), à la suite d’un superbe mouvement collectif, orchestré par Hleb et Fabregas. Peu de temps après le début de la seconde période, les Gunners font le break. Après une perte de balle d’un joueur de Liverpool, les londoniens remontent le ballon jusqu’à Van Persie qui trouve magnifiquement Kolo Touré de l’extérieur du pied gauche. Se retrouvant seul face au gardien, l’ivoirien termine fait le break face à Pepe Reina. Le défenseur qui s’est retrouvé en position d’attaquant célèbre son but avec ses coéquipiers, entouré de supporters en délire. A 10 minute de la fin du temps réglementaire, William Gallas vient crucifier Liverpool, d’une tête surpuissante à bout portant, grâce à un corner tiré par Van Persie. Arsenal prend une bonne option dans la course à la 3ème place.

Match à suspens – 30 Janvier 2013

Arsenal accueille Liverpool à l’Emirates Stadium à la mi-saison. Les visiteurs commençaient bien, Sturridge inscrit le premier but de la partie, grâce à une chute de Bacary Sagna qui a permis à l’anglais d’avoir un angle ouvert à lui. Arsenal prend le temps d’égaliser juste avant la pause, grâce à Olivier Giroud. Le frenchie se dirige vers le but adverse et trompe Reina sur sa ligne. Arsenal a bien résisté après la pause, mais Henderson a réduit la foule au silence à l’heure de jeu, à la suite d’une superbe passe venant de la droite, le ballon est dévié et se trouve dans les pieds de l’Anglais. Ce dernier ajuste un tir qui touche deux hommes d’Arsenal, malgré cela, le ballon rentre dans le but adverse. 2-1 pour les hommes de Brendan Rodgers. Quelques minutes plus tard, Giroud devenait se mue en passeur. Alors qu’il posait la balle pour Walcott, l’anglais a effectué une frappe surpuissante, qui n’a donné aucune chance à Reina. En toute fin de match, Olivier Giroud a failli donner la victoire au sien. Sa frappe croisée fui le cadre de Pepe Reina. Les deux équipes se quittent dos à dos (2-2), après un match à suspens.

Un match prolifique – 14 août 2016

Les Gunners sont en chantier perpétuel. A la recherche d’un attaquant et de quoi se renforcer à chaque ligne, Arsenal n’a pour le moment enregistré l’arrivée que du milieu suisse Xhaka pour 45 m€ et a perdu Arteta, Flamini et Rosicky, en fin de contrats. Les Reds ont perdu leur emblématique défenseur Skrtel parti à Fenerbahçe, mais également Allen à Stoke City. Ils ont, en partie, compensé ces départs avec des arrivées comme celles de S. Mané et Wijnaldum. Liverpool est capable de passer 4-0 au Barça dans l’été et de perdre ensuite sur le même score contre Mayence. La tâche s’annonce ardue pour Liverpool, qui n’a gagné qu’un seul de ses 20 derniers déplacements à Arsenal, toutes compétitions confondues. Sturridge et Milner sont absents, comme Sakho. A la 31ème minute, quasiment dans la foulée du penalty manqué par Walcott, Coquelin récupère un ballon haut et donne à Iwobi, qui décale Walcott sur la droite. Le tir croisé fait mouche. 1-0 pour Arsenal. Juste avant la pause, Liverpool égalise grâce à un superbe coup-franc de Coutinho, qui enroule sa frappe plaine lucarne gauche à un peu plus de 25 mètres.

En revenant des vestiaires, Liverpool reprend l’avantage. Suite à un magnifique mouvement des Reds, Coutinho donne à Wijnaldum qui renverse vers Lallana. Ce dernier enchaîne contrôle de la poitrine et frappe du droit. 2-1 pour Liverpool. Liverpool continue dans sa lancée, Clyne déborde côté droit et centre fort, Coutinho reprend de volée du plat du pied gauche. Cech ne peut rien faire. 3-1 pour Liverpool. Mané fait littéralement la misère à Chambers puis Monreal côté droit, avant de repiquer sur son pied gauche dans la surface et de marquer pleine lucarne. Les Reds ne s’arrêtent plus. Arsenal reprend ses esprits, sur l’engagement, Oxlade-Chamberlain réussit un numéro encore plus fou côté gauche et finit par tromper Mignolet en faisant filer le ballon entre ses jambes. Le 3ème but des Gunners est un coup franc frappé par Cazorla côté gauche, Chambers dévie juste ce qu’il faut de la tête au point de penalty. A la fin de la saison, Liverpool décrochera son billet pour la Ligue des Champions, en terminant 4ème du championnat. Arsenal est à 1 point derrière.

Un match de folie- 22 décembre 2017

C’était la saison dernière, Arsenal et Liverpol se sont offert un match incroyable. Si Liverpool-Arsenal est resté dans les têtes, en août dernier, Arsenal-Liverpool a encore plus marqué les esprits. Battus 4-0 à Anfield à la fin de l’été, les Gunners ont offert une toute autre opposition dans un match dénué de toute logique tactique, où un scénario complètement fou a offert une pluie de buts aux spectateurs chanceux de l’Emirates Stadium. Il faut dire que Liverpool, qui enchaîne les sorties convaincantes depuis deux mois grâce à son armada offensive, a rapidement donné le ton dans cette rencontre. Les Reds ont multiplié les alertes sur le but des locaux en début de match, et l’ouverture du score de Coutinho sur une tête malicieuse n’était pas volée (0-1, 26e). Douchés, les Gunners enchaînaient les approximations techniques et voyaient les vagues se succéder.

Coutinho, par sa vista, Firmino, par sa justesse technique, et les flèches Salah et Mané causaient des tourments dans la défense londonienne, qui regagnait les vestiaires sous les sifflets et avec un score de 1-0 assez heureux. A l’entame de la seconde période, Salah, bien décalé par Firmino, déclenchait une frappe rasante imparable pour sanctionner Arsenal (0-2, 53e).  Les Gunners ont trouvé les ressources pour renverser la situation en l’espace de quelques minutes. Un but de Sanchez pour redonner espoir d’une tête peu académique (1-2, 53e). Un autre de Xhaka pour égaliser d’une superbe frappe à 30 mètres (2-2, 56e). Et un autre, encore plus beau, d’Özil après un mouvement collectif limpide avec Lacazette (3-2, 58e). Il aurait été dur pour Liverpool d’en rester là pour la consistance que les Reds avaient montrée dans ce match. Alors à vingt minute de la fin, Firmino a remis les deux équipes à égalité après un service d’Emre Can (3-3, 71e). Arsenal et Liverpool se sont quittés dos à dos (3-3) au terme d’une rencontre qui restera comme l’un des matches de l’année.



https://www.labeautedufootball.fr/2018/09/les-5-dates-de-west-ham-chelsea/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut