Les 10 meilleures punchlines de Waldemar Kita

Le monde du football regorge de buts, d’actions classe, de belles images mais aussi de déclarations fracassantes. Afin de se remémorer les meilleures punchlines de ceux de ceux qui font vivre la planète football, La Beauté du football vous propose le top 10 des meilleures déclarations d’un seul homme. Aujourd’hui attardons-nous sur Waldemar Kita.

Bielsa peut parler comme ça à Labrune ? Qu’a-t-il réalisé dans sa vie pour donner de telles leçons ? Quand je lis ce qu’il a dit, je trouve que c’est d’abord de la malhonnêteté intellectuelle. Ainsi qu’un manque de politesse, de respect, de savoir-vivre et de culture. S’il continue ainsi, Bielsa n’ira pas loin.”

 

Je n’ai pas à juger Frédéric Thiriez, mais certains faux pas ont été commis cette saison. Je l’ai dit, ça ne me plaît pas : la Fédération est aujourd’hui malheureusement beaucoup mieux organisée que la LFP. C’est un problème, il n’y a pas de patron. On doit en prendre un, le payer et lui donner son carnet de route.”

 

Je n’ai jamais vu un tel match de Nantes. Il y a de la fatigue physique et morale. Une chose m’a surpris à Paris : on voit que le banc de touche est mort. Personne ne réagit. C’est dingue, on dirait des morts alignés. Je n’ai jamais vu Michel Der Zakarian comme ça. C’est à se dire qu’il n’y a plus de solutions. Je demande au staff une réflexion pour travailler différemment.”

 

Il faut quand même que Papy Djilobodji soit un peu correct, reconnaissant et qu’il arrête de nous faire du chantage. Moi, si on me met la pression, pas de problème. Je suis capable de le laisser toute l’année à ne rien faire. Ce qui est sûr, c’est qu’on va prendre quelqu’un d’autre.”

 

Je ne suis pas convaincu qu’il va toucher autant qu’il pense. J’ai été généreux avec lui pendant 5 ans et demie. J’ai proposé une belle prime à la signature à Djordjevic. Mais il y a l’entourage avec les gens qui parlent beaucoup, qui sont de sa nationalité. Ce sont eux qui vont toucher l’argent à sa place et il ne le comprend pas.”

 

Nan nan j’ai pas peur. Ils vont me tuer, et alors ? Comme ça le préfet et la police auront quelqu’un sur la conscience.”

 

C’est toujours difficile quand il y a des millions sur la touche. Il va falloir quand même qu’on se mette d’accord (avec l’entraîneur Miguel Cardoso). À un certain moment, les gens doivent s’adapter à certaines situations. Maintenant, il faut aller vite. On a des joueurs de qualité, on a beaucoup investi, ces joueurs doivent être sur le terrain.”

 

C’est un gag. Un arbitre gag. Si je parle trop, je vais me faire convoquer en commission de discipline. Mais en attendant, c’est scandaleux. Je vais voir de quelle façon on peut faire annuler le carton rouge. On donne un carton à un joueur qui n’y est pour rien. Je n’ai pas pu parler à Mr Chapron, car il doit se faire masser et se reposer. C’est comme cela maintenant. On ne peut pas le voir après le match. C’est de l’amateurisme, il faut arrêter. Tout le monde rigole. Je n’ai jamais vu ça. Si c’est un joueur qui fait ce geste, il prend six mois. A cause de cela on ne parle pas du but refusé alors qu’il y a but.”

 

Je suis habitué à une culture d’entreprise avec des cadres qui écoutent et je voulais faire très vite. Mais il faut du temps et de l’expérience. J’ai commis des erreurs, mais j’ai pris pas mal de coups. Je n’avais pas imaginé que ça serait si dur.”

 

Sigthorsson a eu des propositions en Grèce et il les a refusées car il voulait toucher plus d’argent. Il est venu avec ses gros sabots, mais il n’a rien prouvé. Mais c’est de ma faute, c’est de ma responsabilité. Je pense qu’il a des qualités, mais côté mentalité… Disons que ce n’est pas forcément un bon coéquipier pour ses partenaires dans le vestiaire, mais je n’ai rien imposé. Comme à Ranieri, j’ai dit au coach : s’il est bon vous le prenez, et sinon ce n’est pas la peine.”



https://www.labeautedufootball.fr/2018/12/les-10-meilleures-punchlines-de-louis-nicollin/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut