Les 10 meilleures punchlines de Sir Alex Ferguson

Le monde du football regorge de buts, d’actions classe, de belles images mais aussi de déclarations fracassantes. Afin de se remémorer les meilleures punchlines de ceux de ceux qui font vivre la planète football, La Beauté du football vous propose le top 10 des meilleures déclarations d’un seul homme. Aujourd’hui attardons-nous sur Alex Ferguson.

 

Mon plus grand défi est derrière moi. Mon plus grand défi, c’est d’avoir fait tomber Liverpool de son putain de piédestal. Et vous pouvez l’écrire.”

 

Les gens essaient d’appliquer au football les recettes du monde des affaires. Mais les footballeurs ne sont pas des machines, ce sont des êtres humains.”

 

Heinze était (…) impitoyable. Il aurait donné un coup de pied à sa grand-mère.”

 

Je ne pouvais en aucun cas envisager de devenir sélectionneur de l’équipe d’Angleterre. Vous m’imaginez faire ça ? Moi, un Écossais.”

 

S’il était un peu plus grand, il serait le meilleur défenseur central d’Angleterre. Son père fait 1,90m. J’aimerais savoir combien mesure le laitier (Gary Neville, 1m79).”

 

Tout le monde dit qu’il est intelligent. La preuve, il parle cinq langues. Moi ici, j’ai un Ivoirien de 15 ans qui parle cinq langues ! (Arsène Wenger).”

 

Dennis Wise serait capable de déclencher une bagarre dans une maison vide.”

 

Donnez-moi 10 bouts de bois et Zinédine Zidane et je gagnerais la Ligue des champions.”

 

Les Écossais ne partent pas pour échapper au passé. Ils s’en vont pour devenir meilleurs.”

 

Ce mec est né hors-jeu (Filippo Inzaghi).”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut