Les 10 meilleures punchlines de Roy Keane

Le monde du football regorge de buts, d’actions classe, de belles images mais aussi de déclarations fracassantes. Afin de se remémorer les meilleures punchlines de ceux de ceux qui font vivre la planète football, La Beauté du football vous propose le top 10 des meilleures déclarations d’un seul homme. Aujourd’hui attardons-nous sur Roy Keane.

 

Je me suis embrouillé avec tellement de monde qu’avant un match je ne sais plus à quel joueur serrer la main.”

 

« Ce n’est pas parce qu’on gagne 120 000 livres par semaine et qu’on fait, un jour, 20 bonnes minutes contre Tottenham qu’on est une star…  (En parlant de Rio Ferdinand).»

 

 Il (Brian Clough, coach de Nottingham) me demandait de récupérer le ballon et de le donner aussitôt. Je suis un joueur aux qualités limitées, mais, au moins, je le sais. Je ne dribblerai jamais deux ou trois joueurs pour aller au but. Je ne sais pas le faire. Je gagne la balle et je la passe à ceux qui savent joueur. J’ai fait toute ma carrière là-dessus. C’est ma force. Avec mon attitude. Chez moi, tout est attitude.”

 

Qu’un joueur que je contacte me dise qu’il n’a pas envie de jouer pour moi, ça me va. Mais quand il m’explique que sa femme préfère faire du shopping à Londres que d’habiter Sunderland, cela nous dit bien dans quel triste monde on vit (en évoquant le football moderne).”

 

Je ne suis pas certain que le football ait désespérément besoin d’un manager qui s’appelle Roy Keane (lui-même parlant de son avenir).”

 

Le Bayern n’avait pas besoin d’être au top. Arsenal leur a offert des buts comme des enfants dans la cour de récréation. Quand je vois Gibbs avec le brassard de capitaine à la fin du match (après la sortie de Koscileny), le gars censé être le chef et rassembler tout le monde, cela signifie que vous êtes en difficulté. Il y avait un manque de leadership, de caractère, de faim, d’envie, conclut-il. Il faut être réaliste, avec leur niveau, ils ne sont tout simplement pas assez bons pour exister à ce stade.”

 

On dit que Mourinho s’est disputé avec des joueurs. Eh bien, c’est normal de se disputer avec les joueurs, c’est le jeu quand les joueurs sont en surpoids ou que les joueurs ne s’entraînent pas correctement et ne performent pas. Certains ont déposé les armes, honte à certains d’entre eux. Je ne suis pas le plus grand fan de Mourinho, ne vous méprenez pas, mais je ne peux pas tolérer que des footballeurs se cachent derrière leurs agents, leurs potes dans les médias. C’est une blague, vraiment.”

 

Les joueurs modernes, ce ne sont pas seulement des joueurs faibles, ce sont des êtres humains très faibles. Tu ne peux rien leur dire. Cela ne serait pas arrivé dans notre vestiaire, simplement parce que nous avions de bons caractères et de bons leaders. Nous n’aurions pas toléré que les gars ne se donnent pas.”

 

Il était juste à ma droite, pourquoi je ne l’ai pas frappé encore ?, regrette le milieu de terrain irlandais, en parlant du technicien portugais. Le staff de la villa au Portugal ne s’occupait pas bien de moi pendant les entraînements et Queiroz a utilisé le mot ‘loyauté’ avec moi. Je lui ai dit ‘Ne me parles pas de loyauté, Carlos, p*****. T’as quitté le club après un an seulement pour un poste au Real Madrid. N’oses même pas remettre en question ma loyauté. J’ai eu des opportunités au Bayern Munich et la Juventus mais je suis resté’. Je lui ai même demandé s’il ‘faisait l’amour à sa femme dans la même position chaque soir, car les entraînements étaient aussi ennuyeux.”

 

J’ai demandé à Sir Alex : ‘Je peux jouer pour un autre club ?’, il m’a répondu : ‘Oui tu peux, puisque nous déchirons ton contrat’. J’ai dit que ça ne me posait pas de problème car je savais que des clubs me voudraient après avoir appris que j’étais disponible. J’ai annoncé à Sir Alex ‘Oui, je crois que nous sommes arrivés à la fin’. J’ai voulu lui dire ‘P***** de c******’, mais je me suis contenté d’un ‘ouais, je m’en vais.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut