Lens: Le club descend mais les valeurs restent jusqu'au bout !

La Ligue 1 dit ‘au revoir’ à un très grand club. Grand par ses fans, son histoire et son âme. Emmenés par l’expérimenté Antoine Kombouaré, les Sang et Or n’ont su se maintenir dans l’élite du football français, pour la plus grande déception des connaisseurs de la L1.


FBL-FRA-L1-LENS-CAEN

Cette saison était la 58ème du club nordique en Ligue 1, malheureusement l’aventure ne recommencera pas au mois d’août prochain. Entre incertitudes financières, incertitudes liées au stade et manque de confiance dans un effectif alliant jeunesse et expérience, le club de Gervais Martel aura totalement sombré sur le terrain. Une chose est restée et restera toujours, la ferveur des fans et l’âme de toute une ville.

Après la défaite face au LOSC, Jérôme Lemoigne, milieu défensif de club, a expliqué que lui et ses coéquipiers ne lâcheraient rien jusqu’au bout:

« Il fallait montrer du caractère pour nos supporteurs, pour nous, on a fait ce que l’on a pu, avec nos forces du moment. Maintenant il faut faire honneur au maillot jusqu’au bout, il reste trois matches, on va essayer de finir la tête haute. »

Une redescente que regrette René Girard, entraîneur des Dogues:

« Depuis le début, j’ai toujours dit que, pour une région, c’était un bonheur de pouvoir disputer des derbies. Il n’y a qu’à voir tout l’engouement que cela a drainé. C’est dommage que Lens descende. On connaît ce club, on connaît aussi Bollaert. C’est toujours navrant de voir descendre des clubs comme celui-là. Il faut leur souhaiter bonne chance, et qu’ils reviennent rapidement en Ligue 1. »

RC Lens solidarité

Désormais les Lensois doivent aussi se préparer à la saison prochaine. Hafiz Mammadov, actionnaire majoritaire azerbaïdjanais, va devoir régler ses problèmes financiers. Remotiver les troupes va être la tâche la plus difficile, mais surtout la plus importante.

Kombouaré restera t-il ? Le club nordique trouvera t-il les ressources suffisantes afin d’atteindre à nouveau l’élite ? Une chose est sûre, les fans seront toujours présents, et quoi qu’il se passe, le chant des Corons raisonnera à Bollaert !

Jean-Romans Gaudriot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut