Le top 10 des finales de la Ligue des Champions : 8ème – Real Madrid – Liverpool FC (2018)

La finale de la Ligue des champions 2019 se déroulera le 1er juin à Madrid au Metropolitano. Afin de patienter la rédaction de La beauté du football vous invite à retracer l’histoire de la plus prestigieuse des compétitions européennes. Ainsi, nous vous proposons un top 10 des meilleures finales de la Ligue des champions (depuis 1993). Pour débuter, retour sur la finale de 2018 : Real Madrid – Liverpool FC.

Le contexte

Ce samedi 26 mai 2018, la finale de la Ligue des Champions oppose le Real Madrid à Liverpool. Ce sont deux institutions fortes dans le football. D’un côté le merengues, double tenant du titre, qui possèdent 12 Ligue des Champions. Et de l’autre, Liverpool qui détient 5 Ligue des Champions. C’est la deuxième fois après 1981, que les deux équipes s’affrontent en finale. Lors de cette saison 2017/2018, le Real Madrid de Zinedine Zidane est en grande difficulté en championnat. Tandis que Liverpool réalise une saison remarquable grâce à un effectif devenu compétitif.

Lors de cette campagne européenne, le Real Madrid est mis en difficulté par Tottenham lors de la phase de groupe. Avec 13 points, les hommes de Zinedine Zidane termine deuxième. Ils vont réaliser un excellent parcours en phase finale, en éliminant le Paris Saint-Germain, la Juventus Turin et le Real Madrid. Du côté de Liverpool, leur groupe est assez prenable : Séville FC, Spartak Moscou et le NK Maribor. Les Reds ressortent premier de ce groupe avec 12 points. Par la suite, ils élimineront le FC Porto, Manchester City et l’AS Roma.

Le match

Composition des équipes :

Real Madrid : Navas – Marcelo, Ramos, Varane, Caravajal – Kroos, Casemiro, Modric – Isco – Ronaldo, Benzema

Liverpool FC : Karius – Robertson, Van Dijk, Lovren, Aexander Arnold – Wijnaldum, Henderson, Milner – Mané, Firmino, Salah

Le stade Olympique de Kiev est plein à craquer (61 561 spectateurs). Dans une ambiance dictée par les supporters de Liverpool, l’arbitre Milorad Mažić donne le coup d’envoi de la rencontre. Dès le début de la rencontre, Roberto Firmino lance Sadio Mané dans la profondeur. Navas anticipe et sort de sa surface pour couper la trajectoire du ballon. Liverpool se procure une nouvelle occasion. Alexander Arnlod, Salah et Firmino combinent à l’entrée de la surface. La passe de la poitrine de Firmino terminera dans les gants de Navas. Le Real Madrid se réveil avec une frappe de Marcelo qui passe très loin du cadre. Après un cafouillage dans la surface madrilène, Ronaldo s’illustre par une frappe puissante qui passe au-dessus du cadre. Liverpool continue à agresser offensivement le Real Madrid. Corner pour Liverpool. Mohamed Salah le botte et voit Navas dominer Van Dijk dans les airs. Les Reds n’en finissent plus de se créer des occasions dans cette première période. Après une frappe contrée de Firmino, Alexander Arnold tente un tir croisé. Navas capte le ballon. Le gardien madrilène est l’homme fort de ce début de match. A la 30ème minute de jeu, Mohamed Salah se blesse à l’épaule. Sergio Ramos n’a pas épargné l’égyptien, en le projetant au sol. Adam Lallana prend sa place sur le terrain. 6 minutes plus tard, Carvajal se blesse également. Il quitte le terrain et laisse sa place à Nacho. Juste avant la pause, Isco centre côté droit et trouve la tête de Ronaldo. Cette tête surpuissante ne surprend pas Karius qui repousse le ballon. Ce dernier rebondit sur Benzema et rentre dans les cages. L’arbitre siffle une position de hors-jeu. Le Real Madrid termine avec deux occasions : une reprise de Nacho suite à une excellente ouverture de Benzema. Et une frappe de 25 mètre de l’international français. Liverpool a dominé cette première partie de match. Cependant, le score reste vierge entre les deux équipes (0-0).

Dès la reprise, le Real Madrid reprend les choses en main. Isco se procure l’occasion la plus chaude du match. Alors que Karius sort de ses cages, l’international espagnol ajuste une frappe qui termine sur la barre transversale. A la 21ème minute, Karius veut relancer le ballon à la main. Mais semble ne pas faire attention à Benzema qui presse. Ce dernier en profite et lève le pied. Le ballon termine dans les cages adverses. Cette erreur donne des idées aux Reds qui tentent à tout prix d’égaliser. Suite à un corner de Milner, Lovren s’élève dans les airs. Mané est dans les parages et reprend le ballon de volée. Liverpool égalise au meilleur des moments (55ème). Le Real Madrid réagit rapidement avec quelques actions successives. Zidane décide de faire entrer Gareth Bale à la place d’Isco (61ème). Deux minutes plus tard, le gallois inscrit un but exceptionnel. Après un centre de Marcelo, Bale réalise une retournée. Le ballon se loge en pleine lucarne. Karius ne peur rien faire. Sadio Mané répond avec une frappe du gauche qui s’écrase sur le poteau droit de Navas. La rencontre bat son plein. Liverpool continue à créer des occasions. Sur le côté droit, Firmino ajuste un centre mais Casemiro contre le ballon du coude. L’arbitre ne siffle pas de pénalty. Alors que les Reds veulent égaliser, le Real Madrid veut faire le break. Ronaldo se présente face au gardien mais Robertson réussit à le stopper au dernier moment. A 10 minutes de la fin du match, Gareth Bale est déchaîné. Il réalise une ouverture de l’extérieur du pied pour Benzema mais le français bute sur le gardien adverse. A la 83ème minute de jeu, le gallois inscrit un nouveau but. A 30 mètres du but, il frappe du gauche. Karius commet une nouvelle erreur. Le Real Madrid mène 3 buts à 1. Dans les derniers instants, Bale veut en rajouter une couche. Mais la défense de Liverpool évite le pire. L’arbitre siffle la fin de la rencontre, le Real Madrid s’impose face à Liverpool.

Les conséquences

Après ce match, les premières images qui nous sont offertes sont celles de Karius en pleur. Devant les supporters des Reds, il s’excuse des erreurs qu’il a commit. Le Real Madrid remporte donc sa troisième Ligue des Champions d’affilée. Sa 13ème dans toute son histoire. Par la suite, Zinédine Zidane et Cristiano Ronaldo partiront du club. Modric remportera le Ballon d’Or en partie grâce à sa fabuleuse campagne européenne.

Notation

Affiche/Parcours : 4,5/5
Qualité du match : 4,25/5
Scénario/Émotion : 3,75/5
Conséquences : 3,25/5

NOTE FINALE : 15,75/20

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut