Le Milan se qualifie pour la LDC après un suspens fou !

Quel soulagement pour l’AC Milan !

Le 19 mai 2013, l’AC Milan affrontait Sienne au Stade Artemio-Franchi. Si les Milanais l’emportaient, ils se qualifiaient pour la Ligue des Champions. Au même moment, la Fiorentina affrontait Pescara pour un match décisif. Si la Viola l’emportait et que les Rossoneri s’inclinaient, alors c’était la Fio qui allait en LDC.

milano

Seule une victoire pouvait envoyer les Rossoneri en Ligue des Champions. En se déplaçant sur la pelouse de Sienne, l’objectif était simple, repartir avec les trois points, peu en importe la manière. Robinho – Balotelli – Niang en pointe, tout était concocté pour une belle victoire.

Cependant, Sienne déjà relégué en D2 n’avait pas l’intention de déplaire à ses supporters pour sa dernière sortie.
Dès la 25ème minute, face à des Milanais un peu trop stressés par l’enjeu, c’est Claudio Terzi qui ouvre le score pour les blancs et noirs. La stupeur fait son apparition dans le camp de Massimiliano Allegri qui sent bien que son équipe peut tout perdre ce soir.
Dans l’autre match opposant Pescara à la Fiorentina, la Viola mène déjà 2-0, et pique la 3ème place au Milan à ce moment-là de la partie. Dans un match très engagé physiquement, les Rossoneri reprennent petit à petit le contrôle du match sans pour autant concrétiser. Toujours 1-0 pour les locaux à la pause, les quarante-cinq dernières minutes s’annoncent intenses.
Au retour des vestiaires Milan n’a plus le choix, il faut marquer à deux reprises pour reprendre les devants sur la Viola.

68ème: Ambrosini se fait exclure du terrain pour un violent tacle qui lui vaut un second carton jaune, Milan va terminer à 10 contre 11… Deux minutes plus tard seulement, petit coup de chance, c’est au tour de Terlizzi de se faire exclure pour les Siennois. Il reste vingt minutes, la tension monte de plus en plus et les joueurs Milanais se scrutent du regard. Alors que de son côté la Fiorentina mène désormais 5-0, ici les Rossoneri n’ont toujours pas trouvé le chemin des filets.

Les minutes défilent à vitesse grand V, mais…

84ème minute: Coup franc pour le Milan, Balotelli se fait accrocher dans la surface, l’arbitre n’hésite pas une seule seconde, et désigne le point de penalty.
Habitué de cette lourde charge, Balo se place aux neuf mètres, le regard noir. L’Italien s’élance, et prend parfaitement à contre-pied Pegolo, le gardien Siennois.

1-1, la satisfaction se fait ressentir dans le camp Rossoneri.
A six minutes de la fin du match, les Milanais viennent peut être de réaliser le plus dur, égaliser. La partie prend alors une toute autre forme, deux minutes plus tard seulement, nouveau coup franc pour les visiteurs. Montolivo joue à deux avec Stephan El Shaarawy, qui lui remet, et qui adresse un centre millimétré sur Philippe Mexès. Notre français contrôle, et libère son équipe grâce à une reprise en deux temps.
1-2, le Milan explose totalement. Grâce à ce score, les hommes d’Allegri se qualifient pour la prochaine Ligue des Champions aux dépens de la Fiorentina.
Héros d’un soir, Mexès a belle mine. Le score en reste là, la Viola peut s’en mordre les doigts, la qualification lui échappe à quelques minutes…
En conférence de presse le manager Italien faisait le point : “On a eu un peu peur de ne pas y arriver, a reconnu Allegri sur Sky Sport. Sienne nous a livré une rude bataille, les gars se sont un peu démoralisés, mais on a réussi à décrocher le but de la victoire.”
montella
Tandis que l’entraineur de la Fiorentina, Vincenzo Montella, battu sur le fil par le Milan, relativisait comme il pouvait… “Il ne faut pas être amer. On a essayé jusqu’au bout, on y a cru un peu aussi, mais ça été un beau duel, nous sommes satisfaits de notre championnat“. Il a également rendu hommage à Allegri, qui “a trouvé la quadrature du cercle sur la seconde partie de championnat”, après un début de saison raté.

Jean-Romans Gaudriot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut