Le meilleur Ballon d’Or de l’histoire : 7ème – Franz Beckenbauer

Si dans quelques jours le 62ème Ballon d’Or va occuper toute l’attention de la planète football, il est important de revenir sur l’histoire de ce trophée individuel si particulier dans un sport collectif. En prenant la liste complète des 43 vainqueurs, La Beauté du Football a établi un classement selon un barème bien particulier pour déterminer le meilleur Ballon d’Or de l’Histoire. Zoom aujourd’hui sur le 7ème, Franz Beckenbauer.

28 points

R.F.A / Bayern Munich

A force d’accumuler les accessits, j’avais fini par croire que ce Ballon d’Or m’échapperait éternellement.

Franz Beckenbauer

 

Mon second sacre dans le scrutin de France Football ? J’avoue que j’ai été un peu surpris d’etre élu cette fois là!”

Franz Beckenbauer

Ses années 1972 et 1976

Joueur emblématique des années 70’s, Franz Beckenbauer remporte le championnat allemand pour la deuxième fois consécutive avec le Bayern Munich en 1972. Il construit sa légende grâce au championnat d’Europe des Nations remporté avec la RFA. Cette dernière remporte le trophée en battant l’Union soviétique 3-0 en finale et Beckenbauer remporte le Ballon d’or à la fin de l’année.

Quatre ans plus tard, le libéro offensif remporte une nouvelle fois le prestigieux lauréat. Son année 1976 est bouclée par une victoire en Ligue des Champions, en Supercoupe de l’UEFA et en Coupe Intercontinentale. Malgré une défaite en finale du championnat d’Europe des Nations, il est élu footballeur allemand de l’année pour la 4ème fois.

Son palmarès personnel

  • Euro 1972 => 3 points
  • Champion d’Allemagne 1972 => 1 point 

 

  • 1 C1 1976 => 3 points
  • 1 Supercoupe d’Europe 1976 => 1 point
  • 1 Coupe Intercontinentale 1976 => 1 point

Ce qui a poussé le jury à la récompenser

Après 7 années d’attente, Franz Beckenbauer a enfin remporté le Ballon d’Or en 1972. Il devient le premier défenseur à remporter le lauréat. Il devient également le deuxième allemand à le remporter, après Gerd Müller (lauréat en 1970). Le Championnat d’Europe des Nations a fait toute la différence dans le choix des votes. En effet, trois allemands se retrouvent sur le podium. Le défenseur remporte la distinction sur le fil, avec deux petits points d’avance.

En 1976, l’Allemagne échoue en finale du championnat d’Europe des Nations. Mais le parcours du Bayern Munich sur le continent européen permet à Beckenbauer de remporter haut la main le Ballon d’Or. Il prend sa revanche sur son rival n°1 de l’époque, Johan Cruyff.

Le classement ces années là

1972

  •     1er – Beckenbauer (Bayern Munich) 81 points
  • 2ème – G. Müller (Bayern Munich) 79 points
  • 3ème – Netzer (Borussia Mönchengladbach) 79 points

1976

  •     1er – Beckenbauer (Bayern Munich) 91 points
  • 2ème – Rensenbrink (Pays-Bas) 75 points
  • 3ème – Viktor (Dukla Prague) 52 points

Classement annexe

  • Seconde place édition 1975 => 4 points
  • Seconde place édition 1975 => 4 points
  • Troisième place édition 1966 => 3 points

Qu’est-il devenu ?

Joueur du New York Cosmos, Franz Beckenbauer prend sa retraite en 1983. Il devient par la suite entraîneur de l’Equipe d’Allemagne de 1984 à 1990, avec à la clé une Coupe du Monde remportée lors de sa dernière année. Le Marseille de Bernard Tapis réalise son rêve de recruter la légende vivante, Beckenbauer devient entraîneur du club Olympien. Il ne restera que 6 mois. Pour cause, un Bernard Tapis qui se mêlait trop de son travail quotidien. Il devient à deux reprises entraîneur du Bayern Munich, avec qui il remporte un championnat Allemand et une Coupe UEFA. En 1994, il devient président du Bayern Munich. Quatre ans plus tard, il devient vice-président de la Fédération allemande de Football. Il a notamment dirigé le comité d’organisation de la Coupe du Monde 2006, A ce jour, “Der Kaizer” est à la retraite.

Barème

  • But en Finale de Coupe du Monde =>1 point
  • But en finale de Champions League / C1 => 1 point
  • But en finale d’Europa League / C3 et C2 => 1 point
  • Meilleur buteur d’un championnat national => 1 point
  • Meilleur buteur d’une Coupe d’Europe => 1 point
  • Meilleur buteur d’une Coupe du Monde => 1 point
  • Meilleur passeur d’une Coupe d’Europe => 1 point
  • Meilleur passeur d’un championnat national => 1 point
  • Titre de champion national => 1 point
  • Coupe nationale => 1 point
  • Europa League / C2 et C3 => 1 point
  • Finale Coupe du Monde => 1 point
  • Supercoupe d’Europe => 1 point
  • Coupe Intercontinentale / Coupe du Monde des Clubs => 1 point
  • Coupe des Confédérations => 2 points
  • Champions League / C1 => 3 points
  • Euro /Copa America / CAN => 3 points
  • 3ème place finale au classement du Ballon d’Or d’une autre édition => 3 points
  • 2ème place finale au classement du Ballon d’Or d’une autre édition => 4 points
  • Coupe du Monde => 5 points

On ne parle ici que des trophées ou titres remportés par le joueur lors de l’année où il a remporté le Ballon d’Or. Ne sont donc pas comptabilisés les autres trophées remportés durant les autres années de la carrière du joueur en question.



https://www.labeautedufootball.fr/2018/10/meilleur-ballon-dor-de-lhistoire-8eme-alfredo-di-stefano/

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut