Le meilleur Ballon d’Or de l’histoire : 5ème – Johan Cruyff

Si dans quelques jours le 62ème Ballon d’Or va occuper toute l’attention de la planète football, il est important de revenir sur l’histoire de ce trophée individuel si particulier dans un sport collectif. En prenant la liste complète des 43 vainqueurs, La Beauté du Football a établi un classement selon un barème bien particulier pour déterminer le meilleur Ballon d’Or de l’Histoire. Zoom aujourd’hui sur le 5ème, Johan Cruyff.

29 points
Pays-Bas / Ajax Amsterdam et FC Barcelone

Le Ballon d’Or, c’est la plus grande des reconnaissances internationales, le plus beau trophée individuel au Monde.”

Johan Cruyff

Pays-Bas / Ajax Amsterdam

Cette récompense du Ballon d’Or, je la partage équitablement entre l’Ajax et le Barça.”

Johan Cruyff

Pays-Bas / FC Barcelone

Pas mérité le Ballon d’Or 1974 ? Avec les Pays-Bas, on pratiquait le meilleur football et on aurait du gagner le Mondial.”

Johan Cruyff

Ses années 1971, 1973 et 1974

En 1971, l’Ajax Amsterdam et Johan Cruyff vont définitivement imposer le “Football Total” à l’Europe. Malgré leur défaite en championnat, les néerlandais vont remporter la Coupe d’Europe des clubs champions face au Panathinaïkos sur le score de 2 buts à 0. Johan Cruyff soulève donc le premier titre majeur de sa carrière. A l’échelle nationale, il termine sa saison avec la Coupe des Pays-Bas. Il est ensuite récompensé en étant élu meilleur joueur néerlandais de l’année. Suite à ça, il remporte le premier Ballon d’Or de sa carrière.

En 1972, l'”Hollandais Volant” remporte une nouvelle fois le prestigieux lauréat. A la fin de la saison, l’Ajax Amsterdam remporte cette fois-ci le championnat néerlandais. Johan Cruyff termine meilleur buteur de la saison avec 25 buts. S’ajoute également la Coupe des Pays-Pas, remportée encore une fois. Pour la deuxième fois consécutives, Johan Cruyff et ses coéquipiers gagnent la Coupe d’Europe des clubs champions face à l’Inter Milan. L’attaquant supersonique devient meilleur buteur de la compétition avec 5 buts, dont 2 buts qu’il inscrit en finale. L’Ajax ressort ensuite vainqueur de la Coupe Intercontinentale. Une année bien complète pour le joueur de 25 ans.

Lors de l’année 1974, Johan Cruyff marques les esprits lors de la Coupe du Monde. Après avoir remporté un championnat d’Espagne, la légende va effectuer une Coupe du Monde de haute volée avec les Pays-Bas. Surnommés “Orange Mécanique”, la sélection néerlandaise va faire preuve d’une grande efficacité contre l’Argentine et le Brésil. En finale face à la RFA, Johan Cruyff fait face à son rival de l’époque, Franz Beckenbauer. Après un penalty accordé au bout d’une minute, les néerlandais vont mener 1-0. L’Allemagne va revenir et inscrire 2 buts grâce à Breitner et Müller. Le “Kaiser” peut soulever le Coupe du Monde, au plus grand regret de Cruyff, qui jouera sa dernière Coupe du Monde à 26 ans. Il sera tout de même élu meilleur joueur de la compétition et recevra le Ballon d’Or.

Son palmarès personnel

  • Vainqueur de la C1 1971 et 1973 => 6 points
  • Vainqueur Eredivisie => 1 point
  • Vainqueur Liga => 1 point
  • 1 Supercoupe d’Europe => 1 point
  • Vainqueur Coupe Intercontinentale => 1 point
  • Finaliste Mondial 1974 => 1 point

Ce qui a pousser le jury à la récompenser

En 1971, il venait de mener l’Ajax à la victoire de la Coupe d’Europe des clubs champions. Installé dix-neuf fois à la première place par les jurés, il ne laissa que des miettes à ses concurrents, notamment Sandro Mazzola, qui avait pourtant réalisé une belle saison avec l’Inter Milan. Deux ans après, toutes les raisons de couronner l’avant-centre néerlandais étaient réunies : le titre européen et national de l’Ajax, la qualification des Pays-Bas en Coupe du monde, le transfert record à Barcelone et l’ascension fulgurante de l’équipe catalane en Championnat depuis les débuts de Cruyff. En cette année 1974, Franz Beckenbauer collectionna à peu près tous les titres et toutes les récompenses dont un joueur peut rêver dans une carrière.Et pourtant, ce coup d’éclat monumental ne lui permit pas de renverser Johan Cruyff, celui-ci solidement installé sur son trône de meilleur joueur européen. Déjà lauréat en 1971 et en 1973, l’incomparable stratège hollandais eut une nouvelle fois les faveurs du jury de France Football, dépassant ainsi au palmarès le légendaire Di Stefano, deux fois vainqueur en 1957 et en 1959.

Le classement ces années là

1971

  •     1er – Johan Cruyff (Ajax Amsterdam) 116 points
  • 2ème – Sandro Mazzola ( Inter Milan) 57 points
  • 3ème – George Best (Manchester United) 56 points

1973

  •    1er  –  Johan Cruyff (FC Barcelone) 96 points
  • 2ème – Dino Zoff (Juventus Turin) 47 points
  • 3ème – Gerd Müller (Bayern Munich) 44 points

1974

  •    1er  – Johan Cruyff (FC Barcelone) 116 points
  • 2ème – Franz Beckenbauer (Bayern Munich) 105 points
  • 3ème – Deyna (Legia Varsovie) 35 points

Classement annexe

  • Troisième édition 1975 => 3 points

Classement annexe

  • Troisième édition 1975 => 3 points

Qu’est-il devenu ?

Après une brillante carrière, Johan Cruyff débute une carrière d’entraîneur avec l’Ajax Amsterdam en 1985. Par la suite, il entraînera le FC Barcelone de 1988 à 1996. Sa manière de coacher restera autant dans les mémoires que lorsqu’il était joueur. Rare sont ceux qui réussissent dans tous les domaines, et c’était le cas de Cruyff. Il fut un véritable modèle en terme de philosophie de jeu. A tel point que Guardiola, un de ses anciens joueurs, reprendra le même style de jeu avec le FC Barcelone entre 2008 et 2011. Ce dernier connaîtra un succès similaire à son maître. En octobre 2015, l’entourage de Johan Cruyff annonce qu’il est atteint d’un cancer du poumon. Cette maladie entraîne sa mort le 24 mars 2016 à Barcelone et il y est incinéré le lendemain. Sa consommation massive de tabac durant sa carrière de joueur, y compris pendant les mi-temps de matchs, puis durant celle d’entraîneur est citée comme une cause possible de son cancer.

https://www.labeautedufootball.fr/2018/10/les-10-meilleures-punchlines-de-johan-cruyff/

Barème

  • But en Finale de Coupe du Monde =>1 point
  • But en finale de Champions League / C1 => 1 point
  • But en finale d’Europa League / C3 et C2 => 1 point
  • Meilleur buteur d’un championnat national => 1 point
  • Meilleur buteur d’une Coupe d’Europe => 1 point
  • Meilleur buteur d’une Coupe du Monde => 1 point
  • Meilleur passeur d’une Coupe d’Europe => 1 point
  • Meilleur passeur d’un championnat national => 1 point
  • Titre de champion national => 1 point
  • Coupe nationale => 1 point
  • Europa League / C2 et C3 => 1 point
  • Finale Coupe du Monde => 1 point
  • Supercoupe d’Europe => 1 point
  • Coupe Intercontinentale / Coupe du Monde des Clubs => 1 point
  • Coupe des Confédérations => 2 points
  • Champions League / C1 => 3 points
  • Euro /Copa America / CAN => 3 points
  • 3ème place finale au classement du Ballon d’Or d’une autre édition => 3 points
  • 2ème place finale au classement du Ballon d’Or d’une autre édition => 4 points
  • Coupe du Monde => 5 points

On ne parle ici que des trophées ou titres remportés par le joueur lors de l’année où il a remporté le Ballon d’Or. Ne sont donc pas comptabilisés les autres trophées remportés durant les autres années de la carrière du joueur en question.



https://www.labeautedufootball.fr/2018/10/le-meilleur-ballon-dor-de-lhistoire-6eme-ronaldo/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut