Le meilleur Ballon d’Or de l’histoire : 18ème – George Best

Si dans quelques semaines le 62ème Ballon d’Or va occuper toute l’attention de la planète football, il est important de revenir sur l’histoire de ce trophée individuel si particulier dans un sport collectif. En prenant la liste complète des 43 vainqueurs, La Beauté du Football a établi un classement selon un barème bien particulier pour déterminer le meilleur Ballon d’Or de l’Histoire. Zoom aujourd’hui sur le 18ème, George Best

13 points

Irlande du Nord / Manchester United

 

Son année 1968

Considéré comme l’un des plus grands attaquants de l’histoire, George Best arrive à Manchester United en 1963. Il y restera jusqu’en 1974. Son aventure mancunienne est principalement marqué par l’année 1968. Cette année là, George Best est au sommet du football européen. Après avoir perdu le championnat, au profit de Manchester City, l’attaquant est élu meilleur joueur du championnat anglais grâce à ses 28 buts inscrits. Le 29 mai 1968 à Wembley a lieu la finale de la C1 entre Manchester United et le Benfica d’Eusébio. En entrant sur la pelouse, 92 000 personnes ont en mémoire le 6 février 1958 : une date noire pour le club de Manchester United qui hante encore les esprits. Sur les 90 minutes, le joueur anglais est virevoltant. Les deux équipes se neutralisent à la fin du temps réglementaire (1-1). À peine deux minutes de jeu, et voilà que United reprend l’avantage au score grâce à George Best. Bourré d’opportunisme, le Nord-Irlandais s’en va gratter un ballon dans les pieds de Jacinto Santos avant d’éliminer plein de sang-froid le gardien José Henrique. Benfica ne s’en relèvera pas. Score finale 4-1. George Best soulèvera le Ballon d’Or fin décembre, devant son coéquipier Bobby Charlton.

Son palmarès personnel

Malgré ses excellentes performances lors de la saison 1967-1968, Manchester City a repris le titre à son ennemi. Il est tout de même élu meilleur joueur et meilleur buteur du championnat avec 28 buts. La Coupe d’Europe est la seule compétition qu’il va remporter cette année là. Il remportera le Ballon d’Or qui récompense son parcours en C1 mais aussi son génie.

  • Vainqueur de la C1 => 3 points
  • But en finale de C1 => 1 point
  • Meilleur buteur championnat Anglais => 1 point

Ce qui a poussé le jury à le récompenser

Pour la troisième fois en cinq ans, le Ballon d’Or était revenu à un joueur issu des rangs de Manchester United. Après Denis Law (1964), au talent un peu fou, et Bobby Charlton (1966), l’année 1968 fut l’année de George Best. Son but lors de la finale victorieuse de Coupe d’Europe en 1968 face à Benfica, la première victoire d’un club anglais en Coupe d’Europe, consacre la popularité de Best. Il bouscula la concurrence grâce à son sens du spectacle. Il sera élu sept fois à la première place. Son coéquipier Bobby Charlton et Dzajic n’ont rien pu faire face au n°7 de Manchester United.

Le classement cette année là

  • 1er – George Best (Manchester United) 61 points
  • 2ème – Bobby Charlton (Manchester United) 53 points
  • 3ème – Dragan Dzajic (Etoile Rouge de Belgrade) 46 points

Qu’est-il devenu ?

Il enchaîne un nombre incalculable de clubs après son départ de Manchester United. Il jouera pour 17 clubs différents avant de prendre sa retraite en 1984. Deux ans avant, il est déclaré en faillite. Il revendra son Ballon d’Or pour continuer à vivre. La retraite sportive de Best n’arrange pas son alcoolisme.  il est ruiné, n’a plus vraiment de domicile fixe et doit revendre tous ses trophées. Son état ne cesse alors de se dégrader. George Best meurt le 25 novembre 2005 d’une infection pulmonaire à 59 ans, veillé par son fils, Calum, 24 ans, et son père Dickie, 87 ans. Plus de 300 000 personnes sont présentes à ses obsèques. Sur l’une des couronnes de fleurs déposées sur le cercueil était inscrit “Maradona good, Pelé better, George best”.

Barème

  • But en finale de Coupe du Monde => 1 point
  • But en finale de Champions League => 1 point 
  • But en finale d’Europa League / C3 et C2 => 1 point 
  • Meilleur buteur d’un championnat national => 1 point
  • Meilleur buteur d’une Coupe d’Europe => 1 point
  • Meilleur buteur d’une Coupe du Monde => 1 point 
  • Meilleur passeur d’une Coupe d’Europe => 1 point
  • Meilleur passeur d’un championnat national => 1 point
  • Titre de champion national => 1 point
  • Coupe nationale => 1 point
  • Europa League / C2 et C3 => 1 point 
  • Finale de Coupe du Monde => 1 point 
  • Supercoupe d’Europe => 1 point
  • Coupe Intercontinentale / Coupe du Monde des clubs => 1 point
  • Coupe des Confédérations => 2 points 
  • Champions League / C1 => 3 points 
  • Euro / Copa America / CAN => 3 points 
  • 3ème place finale au classement du Ballon d’Or d’une autre édition => 3 points
  • 2ème place finale au classement du Ballon d’Or d’une autre édition => 4 points
  • Coupe du Monde => 5 points

On ne parle ici que des trophées ou titres remportés par le joueur lors de l’année où il a remporté le Ballon d’Or. Ne sont donc pas comptabilisés les autres trophées remportés durant les autres années de la carrière du joueur en question.



https://www.labeautedufootball.fr/2018/10/le-meilleur-ballon-dor-de-lhistoire-19eme-paolo-rossi/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut