Le coin tactique : Giovani Lo Celso, enfin lancé

Formé à Rosario Central, Giovani Lo Celso s’est révélé au Paris Saint-Germain. L’été dernier, le jeune milieu de terrain a été prêté au Real Betis à la surprise générale. Grâce à ses performances, il a réussi à se faire une place au sein de la sélection argentine. Avec 118 matchs en professionnel et son aisance sur le terrain, La Beauté du football vous propose une analyse tactique de ce joueur séduisant.

Son utilisation avec l’Argentine

Sélectionné pour la première fois le 11 novembre 2017, Giovani Lo Celso a joué à 10 reprises pour l’Argentine. Le milieu de terrain n’affiche pas des statistiques impressionnante. Il a marqué une fois face au Guatemala et délivré une passe décisive face à l’Italie avec la tunique Albiceleste. S’il n’a pas joué une minute lors de la Coupe du Monde, Lo Celso participe à bon nombre de matchs amicaux. Ces derniers nous permettent de savoir comment a t-il été utilisé par Jorge Sampaoli et comment il est utilisé actuellement par Lionel Scaloni.

Avec la sélection argentine, Lo Celso n’a pas de poste fixe. Sa polyvalence s’avère très utile à ses sélectionneurs. Pour son premier match face à la Russie, il est aligné en sentinelle dans un 3-5-2. Match où il donnera le tempo à son équipe, à seulement 22 ans. Tandis que face à la Colombie, le 12 septembre dernier, Lo Celso est positionné en tant que relayeur dans un 4-3-3. Ses sélectionneurs apprécient également de le faire évoluer plus haut sur le terrain. En témoigne le match face à l’Italie, le 23 mars dernier, où le jeune milieu de terrain évolue en position de meneur de jeu. S’il a une préférence pour le poste de relayeur, le natif de Rosario se montre efficace à tous les postes.

La révélation du PSG

Avec le temps, Unaï Emery a appris à faire confiance à Giovanni Lo Celso. Auteur de bonnes performances en tant que remplaçant, ce dernier s’est imposé comme titulaire très rapidement. S’il a l’habitude d’évoluer dans un registre offensif, le technicien espagnol voyait autre chose en lui. En effet, il l’a utilisé en tant que sentinelle lors de toute la saison 2017-2018. A l’aise sur le terrain, Lo Celso est d’une élégance rare. Il a le ballon qui lui colle au pied gauche, même dans des situations complexes. Avec ce tout nouveau poste, le joueur s’est découvert des qualités défensives. On le voit souvent récupérer le ballon dans les pieds de ses adversaires.

Il lui arrive même d’imiter Marco Verratti et d’y aller les deux pieds décollés. Avec le Paris Saint-Germain, il a effectué 54 matchs pour 6 buts et 9 passes décisives. Des statistiques très encourageantes pour un joueur qui a découvert le football européen récemment. Doué dans les petits espaces, Lo Celso n’a pas encore la science du ballon à son paroxysme. Par moment il peine à trouver des intervalles, ce qui est essentiel pour casser les lignes adversaires. Son style est centré sur le jeu court. Son potentiel lui permettrait de progresser dans de nombreux domaines, dont celui du domaine aérien ou de la finition devant le but. En toute fin de saison, il a tout de même montrer de l’efficacité devant le but, en témoigne un match face à Monaco où il inscrit un doublé. A la surprise générale, il part en prêt avec option d’achat au Betis Seville la saison suivante.

La confirmation au Bétis Séville

Arrivé au Bétis Séville l’été dernier, Giovanni Lo Celso fait preuve d’une progression fulgurante. Les dirigeants peuvent s’en mordre les doigts, puisqu’il y a des chances qu’il ne revienne pas dans le club de la capitale. Après 13 matchs en Liga et 5 matchs en Europa League, Lo Celso est une des attractions de cette saison. Ses 4 buts en championnat et 3 buts en Coupe d’Europe, font de lui un milieu de terrain prolifique. C’est donc 8 buts et 2 passes décisives pour 19 matchs au total. Utilisé en tant que n°6 dans une 3-5-2, il peut également se retrouver en position de meneur de jeu. Le 16 décembre 2018, face à l’Espagnol Barcelone, Lo Celso est amené à évoluer derrière l’avant-centre. Ce qui l’amène à marquer et donc aider son équipe à gagner 3 buts à 1 à l’extérieur.

Depuis son arrivée dans le club sévillan, le milieu de terrain s’est amélioré dans plusieurs domaines. Il a pu se distinguer par ses lourdes frappes, comme celle face à l’AC Milan en Europa League. Mais aussi par son taux de passes réussies. En effet, il propose moins de déchets dans son jeu. En Liga, il totalise 83.5 % de passes réussies, tandis qu’en Europa League il fait légèrement mieux avec 86.2 % de passes réussies. Il y a également une chose à relever, le joueur aime se projet vers l’avant, on a pu le voir régulièrement face au FC Barcelone. Séduit par ses performances, les dirigeants du Real Bétis sont décidés à garder la pépite argentine. Lo Celso semble s’épanouir au niveau de la philosophie de jeu du club. D’autant plus qu’il s’améliore de plus en plus. Son profil devrait bientôt attirer les plus grands clubs européens.

 

Sources : Transfermarkt, Whoscored, You Tube.

https://www.labeautedufootball.fr/2018/10/video-le-petit-bijou-de-lo-celso-face-au-milan-ac/



https://www.labeautedufootball.fr/2018/08/le-coin-tactique-les-enseignements-du-choc-napoli-ac-milan/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut