Le Ballon d'Or 2014 ? Il n'en reste plus que douze.

Alors qu’il ne reste plus que trois mois avant les votes pour le Ballon d’Or 2014, il n’y a pas un mais douze favoris ! Coup d’œil sur ces douze prétendants au titre suprême.

 

1. Lionel MESSI

messi2

Bien qu’il ait connu une année noire collectivement au Barça (absence de trophée, ce qui n’était plus arrivé depuis 2008), l’argentin a tout de même inscrit 28 buts lors de la saison 2013/2014 de la Liga. La Pulga a également emmené sa nation jusqu’en final de la Coupe du Monde, argument non négligeable lors de la décision finale. Cependant, Messi a été transparent lors des grandes affiches et cela pourrait le désavantager.

2. CRISTIANO RONALDO

cristiano-ronaldo-ballon-d-or-2013-11072026qvgwd

Le vainqueur de la précédente édition a été remarquable lors de la saison passée. Une coupe du Roi, une ligue des champions avec 17 buts inscrits, créant ainsi un nouveau record et 31 buts en Liga. Tout cela donne au portugais un avantage certain sur ses autres concurrents. Oui mais voilà, on le sait, la performance en Coupe du Monde pèse souvent lourd dans la victoire finale et le portugais est arrivé à Rio beaucoup trop fatigué pour aider son équipe. Auteur d’une faible Coupe du Monde, le Portugal de CR7 a été éliminé dès la phase de poules, ce qui pourrait donner un retard conséquent au joueur du Real Madrid.

3. Philipp LAHM

201407140731-full

Si il y a bien un allemand qui mérite de gagner le Ballon d’Or, c’est lui. Sa polyvalence dans le nouveau Bayern de Guardiola et son titre au mondial fait de lui un sérieux candidat. De plus, il serait intéressant de couronner un joueur pour l’ensemble de sa carrière, ce que Lahm mérite. Cependant, on suppose que tant que Messi et Ronaldo règneront sur la planète foot, le Ballon d’Or ne pourra leur échapper.

4. Angel DI MARIA

PAY-Angel-di-Maria

Alors que sa place de titulaire semblait caché par l’arrivée de Bale, l’argentin a effectué sa meilleure saison avec le Real Madrid. Onze buts et Vingt-six passes décisives, toute compétitions confondues, sont à mettre à son actif. Décisif lors des grands matchs, l’argentin a fait sauté le verrou du Barça lors de la Coupe du Roi et a été désigné meilleur joueur de la finale de la Ligue des Champions (victoire 4-1 du Real Madrid sur l’Atletico lors des prolongations). De plus, il est auteur d’une Coupe du Monde remarquable et a confirmé qu’il était également très bon dans son nouveau club, Manchester United.

5. Manuel NEUER

manuel-neuer-celebration

Manuel Neuer a été, sans conteste, le meilleur gardien de la saison 2013/2014. Bien qu’il ait connu une fin de saison avec le Bayern assez éprouvante, l’allemand a été un véritable roc lors de la Coupe du Monde. Il s’est également montré décisif et a permis à sa nation de remporter le précieux sésame. Néanmoins, il serait extrêmement rare qu’un gardien remporte le Ballon d’Or. Si telle était le cas, ce ne serait que le deuxième après Le Yachine en 1963.

6. Arjen ROBBEN

68ce0646172a00cf706606aaabb36e13

Arjen Robben n’a pas connu une grande saison avec le Bayern mais a, tout de même, été décisif lors des grands rendez-vous ainsi qu’à la Coupe du Monde où tout le monde se rappellera longtemps de sa folle rencontre contre l’Espagne. Robben a emmené les Pays-Bas jusqu’à la troisième place au Brésil.

7.  Thomas MULLER

1111850935-mueller-mis-1g0hVY0UtPef

Auteur d’une saison en demi-teinte avec le Bayern, Muller s’est néanmoins rattrapé durant la Coupe du Monde. Il fut un véritable meneur d’attaque au sein de la Mannschaft et a, sans doute, été le joueur le plus étincelant de cette même attaque. Malgré cela, sa piètre perfomance en Ligue des Champions (2 buts) et son manque de régularité avec le Bayern devrait l’éloigner du Ballon d’Or.

8. Sergio RAMOS

1243606-26862958-1600-900

On ne peut pas parler de Ramos sans évoquer ces goals décisifs en Ligue des Champions. Un doublé en demi final contre le Bayern tuant ainsi tout espoir bavarois et un but en final à la 93e minute de jeu contre l’Atletico, redonnant, pour le coup, l’espoir aux Merengue d’obtenir la précieuse Décima. Toutefois, l’espagnol a chuté lors de la Coupe du Monde, un peu à l’image de tous ses coéquipiers.

9. Diego COSTA

Diego-Costa-chelsea-nvo

La seule mauvaise décision de Diego Costa lors de la défunte saison fut, peut-être, d’avoir participé à la Coupe du Monde. Hormis cela, rien n’est à redire concernant sa saison. Artisan du sompteux jeu de l’Atletico, l’attaquant s’est vu offrir une place de titulaire à Chelsea, où il confirme son rôle de machine à buts. La saison passée, il a terminé avec 36 buts à son compteur tandis que cette saison il en est déjà à 7 buts en 4 matchs. Néanmoins, le Ballon d’Or semble quand même encore loin pour lui. Pour cause, sa piètre Coupe du Monde à l’image de son équipe.

10. Gareth BALE

Gareth-Bale-2014

Vendu pour une somme astronomique lors du mercato 2013, c’est toute la maison blanche qui attendait patiemment Bale au tournant. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est venu très vite. 21 buts toutes compétitions confondues (dont notamment celui de la victoire contre le rival Barcelone lors de la final de la Coupe du Roi), le Gallois ne peut que regretter sa non-participation au mondial brésilien. De plus, il serait difficile de voir un autre joueur du Real Madrid remporter ce prestigieux trophée tant que Cristiano Ronaldo y sera.

11. NEYMAR

1407179278-54551cad093bd93dc91962127817e2bb

Il est certain qu’un jour, Neymar remportera le Ballon d’Or mais cette année semble être encore trop précoce pour le génie brésilien. Neymar sort d’une saison correcte avec Barcelone mais pas étincelante. Il a souvent manqué les grands rendez-vous et n’a inscrit que 9 buts en 26 rencontres. Si seulement le brésilien avait pu porter sa nation au sacre sur ses terres, la donne aurait sûrement été différente.

12. Luis Suarez

maxresdefault

Une chose est certaine. Luis Suarez ne gagnera pas le Ballon d’Or 2014 et il ne peut s’en prendre qu’à lui même. Il serait, en effet, très surprenant que la FIFA lui adresse ce trophée après la suspension qu’elle lui a infligée (suspension de 9 matchs internationaux et de 4 mois de football). Cependant, si l’uruguayen n’avait pas dérapé lors du précédent mondial, il lorgnerait certainement autour du podium pour la consécration. Auteur d’une saison quasi-parfaite avec les Red’s de Liverpool, El Pistolero a inscrit 31 buts et a terminé meilleur buteur de la Barclay’s Premier League 2013/2014 alors qu’il a manqué les cinq premières rencontres ! Le joueur a été phénoménal avec les Red’s et a longtemps été considéré comme le meilleur attaquant du monde. Son transfert à Barcelone pour la modeste somme de 81 millions de livres (bien que le montant réel reste inconnu) plussoie le préambule.

Selon vous, qui mérite de remporter le Ballon d’Or 2014 ? 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut