LDC : Pour Paris, il faudra retenter sa chance l'année prochaine

Dans le quart de finale opposant, le Paris Saint Germain à Barcelone, les parisiens se devaient de réaliser un exploit retentissant, s’ils voulaient espérer atteindre les demi-finales de la Ligue des Champions. Mais cette année, encore, Barcelone était bien trop fort et s’est logiquement imposé grâce à un doublé Neymar, buteur à l’aller.

5bd9a2aca62e4584c4c13541c343c3f6

3 ! C’est la troisième année consécutive que le PSG de Zlatan Ibrahimovic est éliminé en quart de finale de la Ligue des Champions. Après Barcelone en 2013 et Chelsea en 2014, Paris s’est de nouveau fait sortir par la montagne blaugrana. Après un match aller ultra dominé par les barcelonais, une réaction du PSG se faisait logiquement attendre, cependant le même scénario est arrivé hier soir au Camp Nou.

L’équipe de Luis Enrique a livré une prestation de haute voltige malgré un avantage de trois buts au coup d’envoi.  Le Barça a dominé la rencontre de bout en bout sans jamais être réellement inquiété par le club de la capitale. Iniesta a régalé le public notamment sur le premier but où il part de son camp, drible 3 parisiens avant de délivrer une subtile passe pour Neymar. Le Brésilien, auteur d’un doublé, a réalisé un très bon match. Surement le meilleur barcelonais hier soir.

PASTORE INVISIBLE, VERRATTI SAUVE LES MEUBLES

Les parisiens n’ont jamais su trouver les solutions pour renverser la vapeur, à l’image d’un Javier Pastore, des mauvais jours, passé complètement au travers de son quart de finale. Le meneur de jeu du PSG, pourtant dans sa meilleure forme après un mois de Mars exceptionnel et un doublé ce week-end face à Nice, n’a pas su imposer sa patte. Beaucoup trop brouillon dans ses passes, en dessous physiquement, il a été, durant la rencontre, transparent. Un match à oublier pour l’argentin.

David Luiz quant à lui, a livré une prestation en demi-teinte. Le Brésilien a été fautif sur les deux buts barcelonais et semblait encore en dessous physiquement. Cependant en fin de match, il retrouvait peu à peu ses sensations et est intervenu à trois reprises pour sauver les siens. La seule “satisfaction” de la soirée est le bon match de Marco Verratti. C’était tout simplement le meilleur parisien sur la pelouse, comme souvent depuis le début de saison. Le jeune milieu de terrain a été solide dans l’entrejeu et a permis à son équipe de ressortir proprement le ballon quand le pressing barcelonais était très haut. Paris échoue une nouvelle fois aux portes des demi-finales mais sort par la grande porte après l’exploit face à Chelsea.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut