LDC : Mourinho tacle sévèrement Pep Guardiola

Auteur du doublé Coupe-Championnat avec Chelsea, José Mourinho est toujours aussi critique vis à vis de ses ennemis. En témoigne ses propos tenus à l’encontre de Pep Guardiola et de sa Messi-dépendance à l’époque où l’espagnol entraînait le Barça. Un pique assez sévère qui ne plaira sans doute pas au coach bavarois, humilié par son ancien protégé lors de la défaite du Bayern Munich (3-0) au Camp Nou mercredi dernier.

Mourinho tacle GuardiolaJosé Mourinho aime critiquer, ce n’est pas une nouveauté. Le portugais l’a encore prouvé hier en tenant des propos assez peu élogieux à l’encontre de son homologue Pep Guardiola, actuel coach du Bayern Munich. En effet, l’entraîneur des blues a taclé “son meilleur ennemi” en insinuant que toutes ses réussites avec le FC Barcelone n’étaient dues qu’à un seul homme : l’attaquant argentin, quadruple ballon d’or Lionel Messi. Selon Mourinho, n’importe quel amateur pourrait gagner la Champions League avec un joueur comme Messi dans son équipe :

Vous avez des doutes sur le fait que Manchester City avec Messi peut gagner la Ligue des champions ? Ou Arsenal avec Messi puisse aussi la gagner ? Ou Chelsea avec Messi ? Ou Manchester United avec Messi ? Vous ne pensez pas ? Je le pense, a-t-il déclaré dans le Guardian. D’un côté, il y a une équipe et de l’autre, une équipe avec Messi. C’est une histoire différente. Il a joué une finale de Ligue des Champions avec Guardiola et va normalement en jouer une autre avec Luis Enrique. Et si un jour, il joue pour Anthony, Anthony ira, lui aussi, en finale de la Ligue des champions avec lui. Quand les gens analysent les équipes, vous devez vous rappeler que ce garçon fait tout différemment.

Les chances de voir La Pulga gagner la C1 avec une autre équipe européenne sont quasi nulles tant l’attaquant argentin semble déterminé à terminer sa carrière au Barça. Alors si l’on se fie à José Mourinho, Pep Guardiola aurait plutôt intérêt à revenir en Catalogne s’il veut remporter à nouveau cette compétition. Le match retour face au Bayern Munich nous dira si le Special One avait raison !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut