Laurent Blanc fait le point

Alors que le rival de toujours, l’Olympique de Marseille de Marcelo Bielsa n’en finit plus de séduire (et de gagner), le Paris Saint-Germain se doit de réagir ce soir face à Caen. Avant cette rencontre face au promu, Laurent Blanc est revenu sur la mauvaise passe du PSG.

Le club de la ville lumière sort d’une rencontre délicate face à l’Olympique Lyonnais (1-1), et de nombreuses questions méritent d’être posées. Sur le niveau tactique de l’équipe d’abord, car on ne peut pas dire que le 4-3-3 de Laurent Blanc fasse l’unanimité, mais aussi sur des cas individuels.

“En deuxième mi-temps, on prend des risques inconsidérés alors qu’on mène 1-0 et qu’on a la maîtrise du match. En regardant le match, on comprend bien pourquoi on a fait un nul. L’équipe de l’année dernière faisait certaines choses que cette équipe ne fait pas encore. On est un peu dans le dur, c’est une évidence.” Laurent Blanc

Reconnaître le mal est déjà une première étape avant la guérison. Mais alors que faire pour remettre la machine parisienne en route ?

« On va beaucoup respecter cette équipe de Caen mais on va avoir l’ambition de gagner. J’espère une victoire parce qu’on a besoin de points. » Laurent Blanc

Donc, Paris va gagner car ils ont besoin de gagner. Un peu de méthode Coué et pas vraiment de remise en question tactique. Blanc tient à son bon vieux 4-3-3 qui lui offre, certes, une stabilité et un équilibre mais qui ne semble plus adéquat dans les phases de transition attaque-défense. La méforme de Thiago Motta pouvant en être la cause. Un 4-4-2 losange a été envisagé avec Pastore en soutien de Cavani et d’Ibrahimovic. Reste à savoir quand est-ce que le coach parisien osera changer son système.

Quelques cas individuels suscitent également des interrogations. Où en est Thiago Silva, capitaine du PSG ?

« A Caen, il ne sera pas dans le groupe (ischio-jambiers). C’est un problème dans une période qui est difficile. On a besoin de tout le monde pour relancer la concurrence. Il faut être encore un peu patient. Il ne faut pas prendre de risque inconsidéré avec lui. » Laurent Blanc

Dixit l’entourage du club, il serait de retour pour la match de Ligue des Champions face au FC Barcelone mais là encore, peu de certitudes. Et puis, vu la puissance que dégage le Barça ces temps-ci, le défenseur brésilien a intérêt a revenir dans la pleine possession des ses moyens.

Et Zlatan ? On en parle ? Plus que moyen face à l’OL, son entraîneur a préféré sortir Cavani alors que tout le monde voyait le géant suédois quitter le terrain.

« C’est vrai qu’il est difficile de le sortir en cours de jeu, parce que c’est un joueur majeur de l’équipe. C’est un joueur qui va avoir 33 ans, il veut jouer tous les matches, c’est un grand compétiteur. Mais quand le match est gagné, il peut être préférable de le sortir. Il faut le préserver quand c’est possible. » Laurent Blanc

Décryptage : Zlatan ne sortira pas du terrain sauf si son équipe mène au score. Et si Zlatan est d’accord.

blanc ibra

Dernier cas, celui d’Adrien Rabiot, qui, après son vrai-faux départ à la Roma, s’est enterré dans des conflits avec son club. Il faut dire qu’il n’ pas l’air d’être aidé par sa maman, qui lui sert d’intermédiaire.

« Adrien, à sa demande, est allé jouer en CFA. C’est une bonne chose pour lui. Il a besoin de compétition parce qu’il a été longtemps blessé. Sa situation sera éclaircie par le club. Le club tient une position par rapport à Adrien Rabiot, il vous la communiquera bientôt. » Laurent Blanc

En résumé, le PSG se doit de réagir dès aujourd’hui face à Caen, alors que les premières grandes échéances de la saison approchent. Cette réaction passera par un changement de système de jeu et une remise en question de Blanc ou alors, d’une nette amélioration des performances individuelles (T.Silva, Ibra, Cavani). Premier élément de réponse ce soir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut