Lacazette : place à Alexandre le Grand ?

À l’occasion de la quatrième journée de Ligue Europa, Arsenal reçoit l’Etoile Rouge de Belgrade à l’Emirates Stadium. Leaders de leur groupe avec neuf points en trois matches, les hommes d’Arsene Wenger font partie des favoris à la victoire finale. Tout juste débarqué de Lyon cet été, Alexandre Lacazette semble s’acclimater de plus en plus à son nouveau club. Récemment comparé à Benzema par son coéquipier Mesut Ozil, l’ancien Lyonnais semble enfin se positionner comme un joueur important pour Didier Deschamps. Alors Lacazette, futur buteur des Bleus pendant la Coupe du Monde ?

Arsenal's French striker Alexandre Lacazette celebrates scoring his team's first goal during the English Premier League football match between Arsenal and West Bromwich Albion at the Emirates Stadium in London on September 25, 2017. / AFP PHOTO / Ian KINGTON / RESTRICTED TO EDITORIAL USE. No use with unauthorized audio, video, data, fixture lists, club/league logos or 'live' services. Online in-match use limited to 75 images, no video emulation. No use in betting, games or single club/league/player publications. /
Lacazette a déjà inscrit cinq buts en Premier League en dix apparitions / AFP PHOTO / Ian KINGTON /

Et si c’était lui notre serial buteur ? Passé devant Giroud dans la hiérarchie des attaquants à Arsenal, Lacazette pourrait-il également prendre la place de numéro un en Equipe de France ? Rien n’est moins sûr tant la concurrence est rude. Néanmoins, on n’imagine mal Didier Deschamps se priver d’un joueur doté de telles qualités. Après huit ans passés à Lyon, le néo-Gunner semble avoir franchi un cap. À sept mois de la Coupe du Monde, les cartes sont entre ses mains.

Ses années lyonnaises

Alexandre Lacazette est un Lyonnais. Un vrai de vrai. Né à Lyon, il rejoint le centre de formation de l’OL en 2003 alors qu’il n’a que 12 ans. Après six années avec les équipes de jeunes, il fait ses débuts avec le groupe professionnel en mai 2010 contre Auxerre, et signe son premier contrat pro un mois plus tard. Ses premières saisons, bien qu’assez peu utilisé, lui permettent malgré tout de découvrir le haut niveau, et d’apprendre aux côtés de très bons joueurs comme Lisandro Lopez. Au début placé dans les couloirs, c’est à son positionnement axial que le natif de Lyon va exploser.

À partir de la saison 2013/2014, “Lacaz'” va commencer à enfiler les buts comme des perles. La suite on l’a connait : il explose tous les compteurs de l’Olympique Lyonnais. Il est élu meilleur joueur de Ligue 1 en 2015 avec 27 buts et 5 passes décisives en 33 matches ! Il finira devant les parisiens Ibrahimovic, Verratti et Pastore, pourtant Champions de France. Meilleur buteur de Ligue 1 sur l’année 2016 avec 30 buts, il ne fera malgré tout pas partie de la liste des 23 pour l’Euro, Didier Descamps lui préférant Gignac (peut-être que Lacaz l’aurait mis lui ce but en finale au lieu de ce pot… bon j’arrête). Il est également le meilleur buteur Lyonnais de l’Histoire sur une saison avec 37 buts !

Souvent décrié, jugé trop inconstant, Lacazette reste un attaquant de grande qualité, à l’aise des deux pieds, et fin dribbleur. Ce n’est pas pour rien qu’Arsenal a dépensé 53 millions d’euros pour s’attacher ses services. Il devient la recrue la plus chère de l’Histoire du club, et la plus grosse vente pour l’OL. Rien que ça.

Arsenal : mettre fin à la malédiction des numéros 9

Apres avoir prouvé son talent toutes ces années en France, c’est l’heure maintenant du grand saut. Le Lyonnais sort de sa zone de confort, et va tenter de s’affirmer sur la scène internationale. Courtisé notamment par l’Atlético de Madrid (qui était son premier choix), c’est finalement à Londres qu’il pose ses valises. Beaucoup d’espoir est misé sur l’ancien attaquant des Gones, il est le joueur le mieux payé de l’effectif. Auteur d’un début de saison très encourageant outre-Manche, le Français va se frotter a un nouveau championnat, plus rugueux et beaucoup plus médiatisé.

Déjà dans l’Histoire des Gunners hors terrain, il l’est également sur la pelouse : il a marqué lors de chacune de ses trois apparitions à domicile. Pourtant, il n’est pas chose aisée de porter le poids du numéro 9 d’Arsenal. Beaucoup s’y sont cassé les dents avant lui : Lucas Pérez le dernier en date, mais également Podolski, Park Chu-Young, Eduardo, Julio Baptista ou encore José Antonio Reyes. C’est maintenant à Lacazette de faire taire ses détracteurs et de montrer que seul la vérité du terrain compte.

Un avenir en Bleu ?

Faute d’être une valeur sûre en Bleu et appelé régulièrement en sélection, Lacaz’ a fait ses classes dans les équipes de jeunes. Il aura participé à trois compétitions internationales : Euro U17 en 2008, Euro U19 en 2010 (but du titre en finale contre l’Espagne 2-1), et Coupe du Monde U20 en 2011 (co-meilleur buteur du tournoi avec 5 buts). Avec les A, il joue son premier match en juin 2013 contre l’Uruguay alors qu’il a 22 ans. Depuis, le Lyonnais a connu 14 apparitions avec le maillot tricolore (dernière en date Bulgarie-France le 7 octobre). Bilan : un but et seulement quatre titularisations. Didier Deschamps a néanmoins maintenu sa confiance en Alexandre Lacazette en le rappelant pour les deux prochains matches amicaux.

Du talent c’est certain, de la constance au haut niveau, ça l’est moins. Encore jeune, Lacazette devrait, sauf blessure, participer à la Coupe du Monde. S’il réalise de bonnes performances, avec Arsenal et les Bleus, il peut largement prétendre a une place de titulaire. Deschamps aura-t-il le même raisonnement qu’Arsene Wenger ? Alexandre, à toi de jouer !

Théophile Rémon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut