La surprenante révélation de Deschamps sur Knysna

Dans l’émission Conversations Secrètes qui sera diffusée Mardi soir sur Canal+, l’actuel sélectionneur de l’équipe de France Didier Deschamps a avoué être au courant la veille qu’un événement inattendu se produirait à Knysna, lors de la coupe du monde 2010.

Football : Marseille / Montpellier - Ligue 1 - 27.11.2010 -On croyait la hache de guerre enfin enterrée. Suite à la très bonne année 2014 de l’Equipe de France, marquée notamment par un 1/4 de finale de Coupe du Monde, on pensait ne plus avoir à revenir sur les événements de Knysna. Après 4 longues années à souffrir d’une image ternie par ce qui constitue le plus grand scandale du football français, la FFF se croyait enfin sortie d’affaires. Le sélectionneur Didier Deschamps était d’ailleurs le premier à vouloir tirer un trait sur l’épisode du bus, et la rébellion des joueurs suite à l’exclusion de Nicolas Anelka dont tout le monde se souvient.

Mais bizarrement, si elle est consciente de s’être pénalisée, voire ridiculisée toute seule, il semble que que la France aime remuer le couteau dans la plaie. Et paradoxalement c’est ce même Didier Deschamps qui a décidé de plaquer à nouveau le sujet sur la table. Le sélectionneur des bleus a fait une étrange confession au journaliste Michel Denisot dans l’émission Conversations Secrètes, en avouant avoir su la veille qu’il allait se passer quelque chose :

Sans trahir de secret, la veille, je savais qu’il allait se passer quelque chose. Je connais du monde. On arrive toujours à savoir ce qui se tramait. Ils voulaient marquer le coup par rapport à ce qui s’est passé. Est-ce que j’aurais pu faire quelque chose ? Non. De quel droit ?”

la-greve-de-knysna-a-explose-le-footballDes révélations surprenantes tant l’acte de Patrice Evra et consort semblait imprévu. Toujours est-il que si Didier Deschamps ne souhaitait pas faire de remue ménage à la fédération, c’est raté ! Un témoignage qui va sans nul doute relancer le débat afin de savoir si effectivement, plusieurs personnes étaient au courant. On peut même imaginer le pire en pensant au sélectionneur de l’époque, le mal-aimé Raymond Domenech qui n’a jamais voulu donner plus de détails sur le sujet. Le mystère reste à éclaircir, mais en avait-on vraiment besoin, à un an et demi d’un euro qui se jouera chez nous ? Pas si sûr …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut