Italie: les raisons du renouveau de la Fiorentina, actuelle 2ème de Serie A

Après son large succès hier face à l’Udinese 3-0, la Viola confirme son superbe début de saison. Avec seulement trois défaites en quinze matchs, les hommes de Paulo Sousa rivalisent avec les cadors de leur championnat, et profitent même de la fausse note du Napoli pour se classer deuxième, à un petit point de l’Inter Milan. Les raisons d’un départ canon :

http://gazzettaworld.gazzetta.it/
http://gazzettaworld.gazzetta.it/

Un serial buteur Croate arrivé cet été

http://www.liceomichelangiolo.it/
http://www.liceomichelangiolo.it/

Buteur en finale de la dernière Europa League face au FC Séville avec le Dnipro DnipropetrovskNikola Kalinić pose ses valises dans la magnifique ville de Florence le 13 août 2015. Très rapidement, l’attaquant au profil impressionnant (1m87 pour 80kg) se fait remarquer grâce à son triplé contre l’Inter Milan à San Siro le 27 septembre. Quoi de mieux pour se mettre d’office les fans dans la poche ?

À l’heure actuelle Nikola Kalinić a trouvé 9 fois le chemin des filets en championnat, et se classe troisième meilleur buteur de Serie A. Les supporteurs Gigliati espèrent de tout cœur que leur attaquant régalera toute la saison de ses gestes éclatants.

Un Josip Iličić resplendissant au service de son équipe

http://gazzettaworld.gazzetta.it/
http://gazzettaworld.gazzetta.it/

C’est bon, Josip Iličić nous dévoile enfin son vrai visage. Après avoir longtemps déçu sous le maillot de Palerme et s’être montré insuffisant avec la Viola, l’international Slovène semble être dorénavant comme un poisson dans l’eau depuis l’arrivée de Paulo Sousa. Surtout, le milieu offensif se révèle enfin régulier. Très complice avec Kalinić évoqué précédemment, Iličić se fond dans un 3-4-2-1 qui lui correspond à merveille, et n’hésite pas à assumer son rôle de leader sur le terrain.

« Je l’ai appelé avant même de commencer ici à Florence. Je lui ai dis qu’il n’avait pas encore exploité son potentiel, qu’il avait une marge de progression et que j’aimerais participer à son amélioration » annonçait il y a quelques semaines Paulo Sousa, le nouveau manager de la Viola. Autant dire que le coach Portugais a eu la main heureuse concernant son joueur !

Une défense à trois louable

Seulement 10 buts encaissés en quinze matchs, la défense mise en place par Paulo Sousa est une véritable réussite. Astori – Rodriguez – Roncaglia comme trio défensif se révèle bien plus prolifique qu’une défense à quatre prôné par Vicenzo Montella l’année passée. En effet, l’ancien manager de la Viola n’avait réussi à former un bloc solide, alternant chaque semaine entre Richards, Savic, Basanta, Pasqual, Tomovic, Alonso et Rodriguez. Ça fait légèrement trop d’ingrédients pour parvenir à trouver la bonne recette.

Un homme de la situation : Paulo Sousa

http://gazzettaworld.gazzetta.it/
http://gazzettaworld.gazzetta.it/

À seulement 45 ans, le manager Portugais n’a pas à rougir de son palmarès. Vainqueur de la Supercoupe de Hongrie en 2011 et 2012 ainsi que de la Coupe de la Ligue en 2012 avec le club de Videoton FC, l’ancien joueur de la Juve est par la suite aller remporter le Championnat d’Israël en 2014 avec le Maccabi Tel-Aviv. Plus récemment encore et sous le feu des projecteurs, il remporte le championnat Suisse avec le FC Bâle la saison dernière, et emmène son équipe jusqu’aux huitièmes de finale de la Champions League. Une sacrée performance. Aujourd’hui, son adaptation en Italie est remarquée et ses choix sont bons.

La Viola peut-elle profiter d’une saison ou la Juventus accuse le coup en championnat pour espérer croire au titre ? Une chose est sûre, tout semble possible dans cette édition de Serie A ou l’AS Roma, l’Inter Milan et Naples présentent tous trois une certaine irrégularité.

Jean-Romans Gaudriot 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut