L’Islande devient la plus petite nation à se qualifier pour le Mondial

En battant le Kosovo lundi soir, l’Islande a obtenu sa qualification pour la Coupe du Monde 2018 en Russie. Jamais dans l’histoire du tournoi, une aussi petite nation n’avait réussi un tel exploit.

Les joueurs de l'Islande célèbrent la victoire sur le Kosovo (2-0) qui les qualifie pour la Coupe du Monde russe en 2018 - ©AFP Haraldur Gudjonsson
Les joueurs de l’Islande célèbrent la victoire sur le Kosovo (2-0) qui les qualifie pour la Coupe du Monde russe en 2018 – ©AFP Haraldur Gudjonsson

Devant son public, les Islandais ont fait le nécessaire contre le Kosovo (2-0). Cette victoire les place en tête du groupe I de la zone UEFA. Il faudra donc compter sur eux l’an prochain en Russie. La sélection islandaise peut aussi remercier la Finlande. Cette dernière est partie de la Croatie – leader de la poule avant la dernière journée – avec un nul (1-1). Les Croates laissent le billet direct pour l’Islande et passeront donc par les barrages.

« Cette qualification n’est pas une fin en soi, c’est le début d’un long voyage vers l’objectif final », a réagi Heimir Hallgrimsson, sélectionneur des Boys.

Moins d’un demi-million d’habitants en Islande

L’Islande est une nation insulaire de l’Europe, perdue dans les eaux nordiques de l’océan Atlantique. Celle-ci possède une superficie de 103 000 km² et ne compte que 332 529 d’habitants. En Islande, on trouve ainsi la population européenne la moins importante. Il devient également la plus petite nation à se qualifier pour la Coupe du Monde.

Ces dernières années, les Boys rencontrent un certain succès sur la scène internationale. En 2013, ils manquaient de peu la qualification pour le Mondial 2014 au Brésil. Ils se faisaient sortir par la Croatie pendant les barrages. L’an dernier, la sélection islandaise s’est particulièrement illustrée lors de l’Euro en France. Elle est parvenue à sortir des poules et éliminait même l’Angleterre en huitièmes de finale. Toutefois, elle échouera en quarts de finale face à la France. L’an prochain en Russie, les Boys risquent de surprendre plus d’un avec leur jeu direct combinant physique et technique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut