Interview – Laurent Blanc "Le meilleur joueur de ces 20 dernières années ?" Partie 1

À l’occasion du tournoi organisé par connect5 – application gratuite qui permet à ceux qui le veulent de : trouver des joueurs pour leur foot à 5, créer une équipe, trouver des adversaires – nous avons pu rencontrer Laurent Blanc et lui poser quelques questions. Nous avions le choix entre questions d’actualités et questions spéciales, nous avons préféré lui poser des questions inédites, des questions de passionné, auquel il n’a jamais répondu auprès des médias.19510277_1090466711054654_5534784471791266215_n
LBDF : Bonjour Laurent, merci d’accepter de répondre à nos questions. Première question : En dehors des joueurs d’origine Française, quel a été le meilleur joueur avec lequel tu as joué ? Il peut être encore en activité ou ne plus l’être.
 
Laurent Blanc : Bonjour. Si je devrais sortir un nom, ça serait Ronaldo, le Brésilien. J’ai joué avec lui à Barcelone. Il avait 20 ans, il écrasait tout le monde. Malheureusement il a été miné par les blessures. Mais pour moi c’est un des plus grands joueurs que j’ai vu. J’en ai côtoyé d’autres, très grands, mais si je dois sortir un nom, c’est Ronaldo.
 
LBDF :Même question, cette fois-ci en citant un entraîneur. Quel est, selon toi, le meilleur entraîneur que tu as pu voir / côtoyer ?
 
 
Laurent Blanc : J’ai connu beaucoup d’entraîneurs, mais je dirais Alex Ferguson. Je l’ai connu à Manchester United, pendant deux ans, il était d’ailleurs plus manager qu’entraîneur à proprement parler. La grosse qualité qu’il avait, c’était qu’il avait une connaissance parfaite de ses joueurs. Arriver à cette perfection de connaissance psychologique de son groupe, c’est beaucoup plus facile à gérer ensuite. Et dans ce domaine-là, c’est le meilleur… et en c’est en grosse partie grâce à cela qu’il a eu beaucoup de succès.
 
LBDF : Qu’est-ce que la beauté du football pour toi ?
 
Laurent Blanc : Pour moi, c’est de bien jouer au football, de bien construire : le jeu avant tout. D’avoir le ballon parce j’estime que quand tu as le ballon, tu es beaucoup plus dangereux que quand tu ne l’as pas. Alors quand je vois aujourd’hui des équipes qui vont arriver et préparer un match en se disant d’abord “on va bien défendre et laisser le ballon, et si jamais on a le ballon au cours du match, là on sera dangereux”, ce n’est pas ma vision des choses, je préfère avoir le ballon et être dangereux avec.  Et pour les joueurs je pense que c’est la même chose, c’est quand même plus plaisant pour eux d’avoir le ballon plutôt que de passer 90 minutes à courir après. Pour moi, La beauté du football c’est donc le beau jeu, en tout cas, toujours essayer de faire du beau jeu.
 
 
Nous avons également eu l’occasion de poser ces mêmes questions à Antoine Kombouaré. RDV la semaine prochaine sur notre site internet pour découvrir les réponses du coach de Guingamp !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut