Interview : Claire Arnoux, l'ascension d'une profesionnelle passionnée

Aujourd’hui, nous avons eu la chance de rencontrer et d’interviewer Claire Arnoux, journaliste qui présente Tribune Sports chaque dimanche à partir de 19h00 sur beIN Sports. Découvrez l’interview confession de la présentatrice qui revient sur son parcours, sur la place des femmes dans le monde du football, ses pronostics pour l’Euro et qui commente les différentes actualités footballistiques.

NEWS :  Emission Tribune Sports BeIn - 13/09/2015
beIN Sports – Crédit photo : @Panoramic

 
Pouvez-vous nous parler de vous et de votre parcours ?
Je suis journaliste présentatrice sur beIN Sports. Avant d’arriver ici, j’ai fait pas mal de chaîne différentes. J’ai commencé dans le sport après mes études, d’abord en Radio à SportFM puis à Europe1 sport. En parallèle, j’ai bossé en télé à Infosport. Ma première présentation fut sur Itélé, je suis ensuite passée par Eurosport, Direct Star, L’Equipe 21 puis BFM TV avant de rejoindre beIN pour présenter Tribune Sport.
J’étais à l’équipe21, je présentais les matinales, j’avais envie de changer et ce que beIN m’a proposé était parfait, je suis multi-sports, ça me correspond parfaitement, c’est un très beau challenge.  J’ai une grande passion du sport quel qu’il soit. C’est exactement ce que j’avais envie de faire.
 
Avez-vous un sport favori ?
Le foot et la formule 1 sont les deux sports que j’aime énormément. J’ai suivi le foot avec ma mère, fan de l’équipe de France, et pour la petite anecdote elle aimait regarder la boxe quand elle était enceinte.  Mon père est très multi-sport, il aime tout savoir, il n’a pas un sport qui le passionne plus qu’un autre, il ne rate quasiment jamais les grands événements sportifs.  Le Dimanche on regardait ensemble la formule 1  et depuis, je suis devenue une grande fan de Lewis Hamilton.  Mon père est passionné de voiture surtout, plus que par les pilotes.
 
Avez vous une ou des équipes que vous aimez en particulier ?
J’aime le PSG  et, croyez le ou non, j’adore Chelsea. Je sais que c’est rare dans les rédactions mais voilà. J’étais très très fan de Drogba et Anelka et quand ils sont arrivés à Chelsea c’était la folie. J’adore José Mourinho, ses années à Chelsea (le premier passage) étaient génial.  Bon aujourd’hui, on est en milieu de tableau c’est compliqué mais bon… c’est pas grave, j’ai vécu ça avec le PSG avant!
 
L’élimination du PSG, vous l’avez vécu comment?
J’étais déçue car je pense, comme quasiment tout le monde,  que City était à la portée du PSG. Après le match nul, je savais qu’il y avait peu de chances qu’on passe. 2-2 à domicile c’est très très compliqué.  Je n’ai pas compris certains choix de Laurent blanc, surtout Aurier. Je ne suis pas coach, je ne me permettrais pas de donner des leçons mais aligner un type qui était exclu du groupe, qui n’a plus de matchs dans les jambes depuis presque 2 mois… Je trouve ça un peu juste pour un quart de finale.  Le nouveau système de jeu testé au match retour…. Même Zlatan après le match a dit être surpris. Mais encore une fois, je ne suis pas coach, mais je pense que les joueurs auraient du jouer à un niveau supérieur, parce que même si on peut critiquer les choix de Blanc, c’est un quart de final, ce sont les joueurs qui sont sur le terrain et ils n’ont pas été à leur meilleur niveau à mon sens.
 
@beIN Sports
@beIN Sports

 
Le choix d’Aurier à la place de Marquinhos a été super mal vécu dans le vestiaire , surtout pour le brésilien…
Je ne sais pas ce qu’il se dit dans le vestiaire, mais je me mets à la place de Marquinhos, qui est toujours une doublure, oui ça doit être dur. Je n’ai pas les connaissances de Blanc ni ses compétences mais j’analyse les deux matchs, et encore une fois, les joueurs auraient du faire mieux.  2 partout au match aller, c’est interdit! C’est le match aller qu’ils perdent finalement ! Ils jouaient dans leur système de jeu habituel, donc il n’y a pas l’excuse du match retour où le schéma aurait pu les déstabiliser. Perdre au retour c’est pas le plus grave, ce qui a tué le PSG c’est le résultat de l’Aller.
 
On a cru qu’Ibra avait eu un déclic suite à ses deux buts face à Chelsea, or au match aller, il rate 2 occasions qui auraient permis au PSG d’ouvrir le score… et il fait un match retour insipide. Que manque-t-il au PSG si Ibra lui même n’arrive pas à faire passer un palier ?
Il manque un CR7, un Messi, un Neymar (les 3 meilleurs joueurs du monde).
Ibra est un grand joueur, il marque énormément mais il faudrait quelqu’un d’autre à côté. Je suis très mitigé sur Cavani et ses performances. Il marque c’est indéniable mais parfois il rate des choses tellement simples que ça me laisse un goût amer.
 
Malgré tout, le PSG est en lice pour un nouveau triplé national, ça restera une saison ratée pour vous avec cette élimination en quart de C1 ?
Faire un triplé national, c’est quelque chose de grand . Le Barça a gagné la Liga mais pas la C1, va-t-on dire que c’est une saison ratée ?  Je ne sais pas, je me dis que l’objectif n’a pas été remplie.  Pour le PSG c’est pareil, le but était de passer ces fameux 1/4 et malheureusement, ça coince encore une fois. La ligue des champions c’est aussi un peu de chance et c’est rare de la gagner rapidement.
 
C’est vrai… D’ailleurs, en 2012, Chelsea symbolise bien cela : une équipe qui a investit beaucoup d’argent mais qui a du attendre longtemps avant de la décrocher…
En 2012, quand Chelsea remporte la LDC, à l’époque j’étais à L’Equipe 21. Tout le monde me charriait en me disant “mais jamais ils ne gagneront” ! Je peux vous dire que le lendemain, je suis arrivée à la rédaction, plus personne ne rigolait (rires).  Le parcours était incroyable d’ailleurs, on avait perdu 3 à 1 à l’aller contre Naples et on gagne 4 à 1 au retour. Incroyable.
 
Que pensez vous des critiques à l’égard de Chelsea lorsqu’ils gagnent cette C1, surtout au niveau du jeu ?
Je ne trouve pas cela injuste. J’ai l’impression qu’il y a des équipes que l’on doit aimer parce qu’elles jouent bien et d’autres non.  Le Barça doit être aimé, ça fait bien de les aimer , moi je suis plus Real par exemple.  En France, ça fait bien d’aimer Saint-Etienne. Oui, Chelsea n’a pas développé un beau football, mais deux ou trois saisons avant la C1 gagnée, Chelsea jouait des matchs qui à mon sens étaient superbes, je vibrais ! Maintenant, on ne retiens que les vainqueurs. Oui il y a des matchs qui deviennent des matchs d’anthologie… mais je préfère voir mon équipe la gagner, que de voir un match magnifique et la perdre à la fin.
On parlait de NBA dimanche dernier avec les Play-Off, et quand vous tomber sur Golden STATES avec un Curry de feu, vous êtes obligés de vous adapter. Donc, quand vous n’avez pas de joueurs de ce niveau, vous devez jouer autrement. Pour Chelsea, c’est pareil.  On n’a pas d’Iniesta, de Messi et on a fait avec nos armes. Drogba est un immense joueur mais pas du niveau de CR7 ou Messi, Chelsea a vaincu avec ses armes, son envie, sa détermination. Si ils avaient voulu jouer autrement, ils n’auraient pas gagné et au final on aurait dit quoi ? Qu’ils ont voulu jouer à contre courant et qu’ils l’ont payé…
 
NEWS :  Emission Tribune Sports BeIn - 13/09/2015
Quelle personnalité appréciez vous dans le monde sportif?
Moi j’adore Mourinho, il a une répartie…  Chaque fois j’en parle avec mes invités, je leur demande de donner du relief à leur réponse, et pas les phrases basiques “on a bien joué, l’essentiel c’est les 3 Points”.  Désolé mais je préfère Mourinho à Bielsea, ce dernier ne regardait même pas les journalistes en face, je trouve ça irrespectueux. Bielsa parle très bien de foot en conférence mais on aime le sport pour l’humain, les personnalités.  Comment on départage Messi et CR7 au delà du talent ? Par l’humain. Moi CR7 m’apporte un truc qui me fait plus rigoler que Messi.  Thomas Müller j’adore ce joueur, je ne peux pas vous dire pourquoi, il est discret, il est super chouette, marrant, très simple.
 
Sur qui pariez-vous pour le sacre finale en C1 ?
J’aime beaucoup le Real Madrid mais j’aimerai, pour le coup, que l’Atletico gagne, pour Griezmann. Je me dis que s’il gagne la C1, ça peut le motiver encore plus pour l’Euro et ça peut nous apporter quelque chose de super bien.
 
Quels sont vos favoris pour l’Euro ?
Sachant que pas mal de nations déçoivent depuis les qualifications (Allemagne, Espagne, Italie), je mettrais bien un ticket sur l’Angleterre, je les vois bien faire un très beau parcours. L’Equipe de France aussi, si on est éliminés avant la finale, je serais super déçue même cela parait très présomptueux de dire ça. Je mettrai quand même l’Allemagne, il y a de super joueurs dans cette équipe. Je n’aimais pas le foot allemand avant et, depuis quelques temps, j’ai appris à aimer cette équipe . Pour la petite anecdote, j’avais pris un billet pour Berlin pour y fêter mon anniversaire, par pur hasard, c’est tombé le jour où l’équipe d’Allemagne venait fêter son titre avec son public… C’était dingue l’ambiance là bas !
 
Avez vous un 11 type en tête pour l’EDF à l’Euro ?
Honnêtement je n’ai pas de 11 type différent de celui que Deschamps met depuis la CDM. Après il y a Payet qui explose, Benzema qui ne sera pas là. Le petit Coman qui commence à frapper à la porte…  Je suis un peu partagée pour le cas Evra mais il n’y a personne actuellement qui peut lui prendre son poste.
On a assez de talents pour faire sans Benzema même s’il reste un joueur incroyable. Et puis Griezmann, je pense vraiment que ça sera lui le leader technique de l’équipe.
 
Claire Arnoux, à retrouver dans L'Euro Mag sur beIN Sports durant l'Euro 2016 - @Twitter  (@OOUINOUIN)
Claire Arnoux, à retrouver dans L’Euro Mag sur beIN Sports durant l’Euro 2016 – @Twitter (@OOUINOUIN)

 
Quelle est la place de la femme au sein des médias sportifs ?
Je ne ressens rien de mysogine dans mon milieu professionnel, je me sens respectée de tous. Après, si on parle des réseaux sociaux, je ne m’en soucie pas du tout… Que voulez-vous que je dise ou fasse si une personne dit “alala elle y connait rien, elle est blonde ça ne m’étonne pas” ? Cela ne me fait rien du tout, je sais ce que je vaux et je pense ne pas être à cette place uniquement pour mes beaux yeux. Sans avoir la prétention de dire que je suis ultra compétente, il y a du monde dans ce métier… et si je n’étais pas à la hauteur depuis tout ce temps, je ne serais plus là. Il faut être lucide aussi, on est dans un milieu très masculin, surtout dans le football, mais je suis contente qu’il y ait de plus en plus de femmes. On a des patrons de télévision qui sont conscients qu’il y a des femmes très calées sur le sport, je pense à Vanessa Lemoigne, passionnée de sport surtout de combat et de boxe, Mary Patrux, qui présente la NBA….  Et comme je vous ai dit, déjà à l’époque, ma mère était (et est) fan de sport, c’est venu de là.
Vous comprenez cette opposition homme/femme dans le sport ? Et que certains trouvent le sport masculin plus attractif que le sport féminin ?
L’une des meilleurs audiences de D8 c’est un match de football féminin si je ne me trompe pas.  Je ne comprends pas pourquoi on oppose toujours le sport masculin au sport féminin.  Je ne vois pas pourquoi on ne peut pas regarder la finale de Ligue des Champions hommes et celle des femmes. On peut tout aimer. On a l’impression que l’on doit choisir, soit le sport féminin soit masculin. On peut varier, on peut regarder un match de foot homme, puis bifurquer sur un match féminin.  Je trouve ça top moi.
 
Pensez-vous qu’un jour, des femmes pourront coacher des hommes que ça soit dans le foot, le rugby, NBA ?
Cela arrive dans le foot,  Corinne Diacre a été élue meilleur entraineur de Ligue 2 en 2015, elle entraine Clermont. Pour moi il n’y a aucune barrière. Je ne nie pas la difficulté d’entraîner des hommes, de pouvoir s’y imposer, surtout dans les grands clubs car déjà pour entrainer un top club, souvent, il faut un très bon CV, être “bankable”. Si Zidane a pris le Real aussi vite, c’est parce qu’il a été un immense joueur et que c’est un proche du président. Mais pour ça il faut médiatiser et banaliser ce type de choses. Que cela devienne normal qu’une femme entraine un club masculin et que ça ne soit plus un événement.
 
Quelle est votre journée type actuellement et qu’est-ce qui a changé par rapport à L’Equipe 21 ?
Tout a changé. A l’époque, pour ma matinale, je me levais super tôt dans la nuit, je me branchais sur les réseaux sociaux pour voir toute l’actualité et écrire le journal, et pour savoir ce qu’il s’était passé avant d’aller à l’antenne.
Là j’ai une émission hebdomadaire et le week-end. J’ai la semaine pour trouver mes invités, les petites images à ne pas manquer.  Ma journée du dimanche, j’arrive vers 10H30, la plupart de l’émission je l’ai écrite la veille. Le dimanche, je complète avec les résultats du samedi soir, je regarde les résultats de la journée du dimanche en foot, rugby, hand, tennis etc.  Je fais un petit passage à Europe Arena pour faire ma promo, on règle ensuite les lumières, caméras et c’est parti pour 19H00. Mes invités sont pris souvent à l’avance, mais aussi en fonction de l’actualité pour être toujours au goût du jour.  On voit avec les invités les sujets sur lesquels nous voudrions les interroger, sur quoi ils ne veulent pas revenir car il y a certaines questions qui sont répétitives et c’est parti !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut