Interview – Antoine Kombouaré "La beauté du football, ce sont les émotions" Partie 2

Suite de la double-interview que nous avons réalisé avec Laurent Blanc et Antoine Kombouaré lors du tournoi organisé par connect5.  Pour rappel, cette application gratuite permet de trouver des joueurs pour leur foot five ou encore créer une équipe. La première partie que vous pouvez retrouver ici était consacrée à Laurent Blanc. La 2ème est pour le « Casque d’or », Antoine Kombouaré !

19424366_1090465634388095_8249859834488017652_n

LBDF : Bonjour Antoine, nous te posons les mêmes questions que celles posées à Laurent il y a quelques secondes. Si tu devais citer un joueur, hors origine française, lequel t’a marqué plus qu’un autre ? Le joueur qui sort du lot dans le football moderne et qui est au dessus des autres ?

Antoine Kombouaré : Ça va être simple pour moi, c’est Messi. Nous on banalise je trouve un peu trop ce qu’ils font lui et Ronaldo mais ils tournent à 50 buts par saison, minimum. Ce sont des extraterrestres. Le problème, c’est qu’on vit dans leur époque, on vit avec eux. On a le sentiment que c’est normal. Mais moi qui suis dans le football depuis 35 ans, je peux vous dire que c’est extrêmement difficile d’avoir cette régularité. Et Ronaldo n’a pas eu la chance d’être à la même époque que Messi. Messi est un joueur plus collectif. Après je le trouve aussi moins arrogant, moins bling-bling mais Ronaldo est aussi un joueur exceptionnel. Mais c’est vrai que Messi est au dessus du reste pour moi.

LBDF : Même question, sauf que cette fois-ci, tu dois mentionner un entraîneur. Si tu dois ressortir un nom, hors origine française, de l’entraîneur qui t’a le plus inspiré, qui a le plus marqué son temps ?

Antoine Kombouaré : Je vous sortirai deux noms. Le premier c’est Arrigo Sacchi, à l’époque, avec son grand Milan AC. Il a mis en place un jeu qui n’existait pas. Avec Gulit, Van Basten, Rijkaard et tout. Il y’avait aussi Ancelotti dans cette équipe. C’était un football moderne, un 4-4-2 qui faisait un pressing constant. Il avait un schéma tactique et une façon de jouer différente et c’était une superbe équipe. Le 2ème nom, c’est Guardiola. Mais lui c’est aussi grâce au travail de Cruyff. Il s’en est inspiré.  Mais la différence qu’il a eu avec Johan Cruyff, c’est que lui a eu les joueurs pour réaliser ce jeu exceptionnel. La génération Busquets-Messi-Iniesta-Xavi a eu de la chance d’avoir Guardiola, qui, via sa philosophie, a mis en place un jeu de possession qui allait à tous les joueurs et à leurs caractéristiques.

LBDF : Qu’est-ce que la beauté du football pour toi ?

Antoine Kombouaré : Pour moi ce sont les émotions que ce sport amène. C’est un sport exceptionnel parce qu’il crée des émotions. Aucun métier n’apporte des émotions comme celles que le football peut t’apporter. Moi, ce que j’aime surtout, c’est qu’on donne de la joie aux gens, les gens qui sont en difficultés, les gens qui n’ont pas de travail, dans tous les continents c’est le foot qui fait vibrer le peuple. On a vu en France, en 98, ce que le football a apporté. Il n’y avait plus de couleur, plus de religion, tout le monde était fier d’être français. C’est ce que je dis à mes joueurs : ils doivent tout le temps tout donner, la question est plus profonde. Et donc moi c’est ça que j’aime dans le football et ce qui fait la beauté du football, ce sont ces émotions.

Merci à Laurent Blanc, Antoine Kombouare et Connect5 de nous avoir permis de réaliser ces interviews !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut