International : Jean-Michel Mekil évoque son interprétation émouvante

Mardi dernier, l’Equipe de France affrontait l’Angleterre lors d’une rencontre amicale chargée en émotions. En effet, après les attentats de Manchester, la France a tenu à rendre hommage aux victimes. A cette occasion, Jean-Michel Mekil a interprété  «Don’t Look Back in Anger». Le sous-officier de la Garde Républicaine raconte ce moment « d’exception » lors d’une interview accordée à nos confrères de l’Equipe. Morceaux choisis.

Jean-Michel Mekil interprète le morceau d'Oasis avant le début de la rencontre entre la France et l'Angleterre., AFP PHOTO / FRANCK FIFE
Jean-Michel Mekil interprète le morceau d’Oasis avant le début de la rencontre entre la France et l’Angleterre., AFP PHOTO / FRANCK FIFE

« Je voulais rendre l’hommage le plus sincère et le plus humble possible aux victimes des attentats, en y mettant tout mon cœur. Je suis le premier surpris par l’ampleur que cela a pris. Depuis ce matin, j’ai reçu des centaines de messages, que ce soit des textos ou des messages déposés sur le compte Facebook de la Garde républicaine ou sur le site de la gendarmerie », affirme-t-il avant d’ajouter : « Je suis sur un nuage. Je ne suis pas inscrit sur les réseaux sociaux, mais par l’intermédiaire d’amis ou de membres de ma famille, je sais qu’on peut y lire beaucoup de retours positifs. Il y a une sorte d’unanimité dithyrambique assez bouleversante. Les gens me disent : « Ton interprétation m’a fait lever les poils, une émotion s’est dégagée de ce que vous avez fait…. ».

Les 6,5 millions de téléspectateurs ainsi que le public du Stade de France pourront en dire autant.

Thomas Pain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut