Harry Kane, la force tranquille

Auteur de 13 buts en 12 matchs toutes compétitions confondues depuis le début de saison, l’attaquant de Tottenham est en train de vivre une période faste comme on en vit peu dans une carrière. Si les mauvaises langues misent sur un fléchissement de l’Anglais. ce dernier semble repousser ses propres limites. Jusqu’où ?

Credit Photo : Sebastian Frej
Credit Photo : Sebastian Frej

Une progression constante

Lorsqu’à la saison 2014-2015 débute, Harry Kane n’est qu’un attaquant parmi d’autres. Adebayor, Soldado se partagent la place de titulaire à la pointe de l’attaque des Spurs. Mis en confiance par le nouveau coach en poste, Maurico Pocchettino l’anglais va tout emporter sur son passage. Une première saison à 21 buts en 34 matchs puis une seconde à 25 buts en 38 matchs et enfin une dernière à 29 buts en 30 matchs vont finir par classer Kane parmi les meilleures gâchettes de Premier League. Sur la scène européenne, le londonien s’est également fait remarquer avec 11 buts en 19 rencontres. Devenu international anglais en mars 2015, il est devenu peu à peu un cadre de la sélection. Si cette progression semble linéaire, elle doit être relativisée.

Un Euro 2016 complexe

Bombardé numéro 9 de la sélection, Kane va avoir du mal à endosser la panoplie du sauveur de la nation durant l’Euro en France. Positionné en pointe, il décrochera beaucoup pour participer au jeu avec un succès mitigé. Tireur de coups de pied arrêté, il n’a pas réussi à tirer son épingle du jeu. Incapable de mener son équipe dans le dernier carré, il a sombré à l’image du groupe entraîné par le sélectionneur de l’époque Roy Hodgson. Raillé pour son manque d’efficacité, il n’a pas arrêté de travailler. Revenu avec un moral gonflé à bloc, il a enchaîné la saison en battant son propre record de buts (29) ainsi que ses premières réalisations en Champions League. Si Tottenham ne remporte pas de trophées cette année là, Kane démontre qu’il sait répondre présent.

Un début de saison exceptionnel

Jouer dans l’équipe de Pochetinno est un vrai plaisir pour n’importe quel joueur de foot. Au delà des qualités managériales de l’Argentin, son style de jeu et ses principes font le bonheur de tous les joueurs qu’il côtoie. Avec le meilleur fond de jeu de Premier League à égalité avec Manchester City, Tottenham développe l’idée qu’une équipe ne se bâtit pas uniquement avec des stars mais avec du jeu. Certes, la génération actuelle des Spurs est une des meilleures de son histoire mais sans son état d’esprit conquérant et positif, elle ne serait sûrement pas aussi haut dans le classement. Véritable symbole de cette équipe, Kane empile les buts comme les perles avec une facilité déconcertante comme en témoigne son hat-trick face à Nicosie en Champions League.

Peut-il mener les Spurs vers le titre ?

Depuis plusieurs saisons, Tottenham flirte avec la première place. Si le titre a été manqué il y a deux ans lors du sacre de Leicester, les Spurs font partie des favoris pour remporter le championnat anglais. Certes Manchester City semble au dessus, mais le collectif de l’équipe de Pocchetino parait en mesure de disputer le titre jusqu’à la fin. Toutefois, pour y parvenir Tottenham va devoir compter un grand Harry Kane. Sollicité par le gratin des tops clubs européens comme le Real Madrid, l’Anglais sait que sa fin de saison sera cruciale dans l’optique du Mondial 2018 en Russie également. Un programme chargé pour un attaquant qui sait généralement prendre son temps pour atteindre ses objectifs…

Jajaye Panizzoli

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut