Guardiola montre à Mourinho que l’attaque est la meilleure défense

Le Manchester City de Guardiola compte désormais huit points d’avance sur le Manchester United de Mourinho. Deux philosophies de jeu opposées, la première portée sur l’attaque, la deuxième repose sur la défense.

Dimanche, les Citizens prenaient une sérieuse option dans la course au titre en Angleterre. Ils ont logiquement une équipe d’Arsenal assez peu inspirée en y mettant aussi la manière. Après le show des hommes de Pep Guardiola face aux Gunners, Manchester United perdait sur la pelouse de Chelsea (1-0). Manchester City conforte ainsi son avance en tête de la Premier League. Il y a désormais huit points d’écart avec le deuxième du classement, l’autre club de la ville mancunienne.

Guardiola ou le tout pour l’attaque

Le manager de City s’est révélé sur le banc de Barcelone avant d’effectuer un passage réussi au Bayern. Partout où il est passé, la philosophie de jeu de l’entraîneur catalan est toujours restée la même. Le technicien aime quand son équipe domine en ayant la possession du ballon. Un style nécessitant des joueurs très techniques. La saison dernière, on pouvait déjà voir cet aspect dans le jeu des Citizens. Toutefois, le souci résidait dans la finition devant le but adverse. Un problème que le manager de Manchester City semble avoir corrigé pour l’exercice en cours.

Cette saison, City pratique un jeu offensif très agressif. Face à de petites équipes, cela donne souvent des scores fleuves, notamment contre Watford (0-6), Crystal Palace (5-0) ou encore Stoke City (7-2). Face aux cadors du championnat anglais, le manager des Citizens maintient son style offensif agressif. Cette prise de risques a payé contre des gros comme Liverpool (5-0), Chelsea (0-1) et récemment Arsenal (3-1).

« La saison dernière, nous n’avions gagné qu’à deux reprises face aux prétendants au titre. Cette saison, nous comptons déjà trois victoires. Si vous voulez gagner le titre, vous devez battre Chelsea, Liverpool, Arsenal et les autres prétendants », a fait savoir Guardiola devant la presse.

Le Manchester United défensif de Mourinho n'a pas encore battu le Manchester City offensif de Guardiola (à droite) en Premier League - ©AFP Oli Scarff
Le Manchester United défensif de Mourinho n’a pas encore battu le Manchester City offensif de Guardiola (à droite) en Premier League – ©AFP Oli Scarff

Mourinho, la contradiction de Guardiola

Comme le manager des Citizens, Jose Mourinho est arrivé à Manchester la saison dernière. Sous la direction du Portugais, les Red Devils avaient terminé sixièmes du championnat. Les sacres en Community Shield, League Cup, Europa League et la qualification à la Champions League sauveront toutefois leur saison. Guardiola et Mourinho ont deux approches opposées du football. En effet, le manager de Manchester United affiche un goût prononcé pour la rigueur défensive. Bien entendu, cela pour minimiser les risques de défaite.

Sauf que ce style ultra défensif a déjà montré ses limites contre les gros de la Premier League. La saison dernière, United ne s’est imposé qu’à deux reprises sur 10 matches contre les équipes du top 6. Le bilan était alors complété de quatre défaites et autant de matches nuls. Cette saison, on semble noter aucune amélioration. Les Red Devils ont déjà affronté trois formations du top 6, à savoir Liverpool, Tottenham et Chelsea. Un nul sur la pelouse des Reds (0-0), une victoire à domicile contre les Spurs (1-0) et une défaite chez les Blues (1-0). L’équipe de Mourinho s’était contentée de défendre pendant une bonne partie de la défaite face à Chelsea.

Pour l’heure, Manchester United reste deuxième du championnat à égalité de points avec le troisième, Tottenham. Cependant, les huit longueurs de retard sur City donnent raison au style offensif et à la prise de risque de Guardiola.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut