Gros plan sur la pépite de Tottenham, Harry Kane

Á 21 ans, le jeune anglais ne fait plus seulement chavirer les supporters présents au White Hart Lane lorsqu’il marque un doublé contre le grand rival Arsenal (2-1). Toute la Premier League est désormais impressionnée. Retour sur l’éclosion d’Harry Kane.

Harry Kane

L’histoire d’Harry Kane est d’abord celle d’un fan des Spurs devenu joueur de l’équipe première. Un rêve pour des milliers d’enfants devenu réalité pour le natif de Chingford. Á 11 ans, le blondinet intègre le centre de formation de Tottenham. Il va y faire ses classes avant d’être prêté dès ses 17 ans à divers clubs anglais. D’abord en troisième division anglaise, au Leyton Orient où le jeune homme va inscrire cinq buts en 18 rencontres. Il connaîtra ensuite le Championship avec Millwall et Leicester et la Premier League pour une pige de trois matchs avec les canaris d’Outre-Manche, Norwich.
En parallèle, le grand attaquant est régulièrement appelé chez les jeunes en sélection anglaise.

De retour à Tottenham, c’est Tim Sherwood, entraîneur des Spurs entre décembre 2013 et mai 2014, qui va lui donner sa chance. Sous ses ordres, Harry va disputer ses premiers matchs et marquer ses premiers buts (3 en Premier League). Mais, c’est cette saison avec l’arrivée de Mauricio Pochettino que l’attaquant anglais va prendre une tout autre dimension.

Deuxième voire troisième dans la hiérarchie des buteurs en début de saison, derrière, excusez-du peu, Soldado et Adebayor, Kane va faire son trou. Il relègue sur le banc l’international espagnol et devient l’attaquant de pointe des Spurs. En l’espace de 21 matchs en Premier League, il va scorer à 13 reprises. En Europa League, le jeune anglais est tout aussi efficace (7 buts en 7 matchs).

harry-kane-2

Capable de marquer sur coup franc, de la tête ou de loin, Kane peut aussi se faire renard des surfaces. Il sait également éliminer rapidement un adversaire devant le but. Autant de qualités qui attirent un certain nombre de clubs prestigieux dont le Real Madrid. Nombreux sont ceux qui lui annoncent, en effet, un destin à la Bale. De quoi pousser le club londonien à prolonger sa pépite jusqu’en 2020.

Brillant en club, Kane pourrait bientôt connaître sa première sélection chez les A anglais. Roy Hodgson le surveille en tout cas de près.

«Jouer des matches, c’est important. Si, en plus, à 21 ans, vous êtes la star d’une équipe de premier plan comme Tottenham, c’est bien parti. Son seul problème désormais, c’est de continuer ainsi durant les treize prochaines années. La question est : peut-il passer devant Rooney, Welbeck et Sturridge ? C’est quelque chose qu’il devra prouver. Si je ne lui donne pas sa chance, nous ne le saurons jamais» a expliqué le sélectionneur anglais.

L’ouragan en vidéo :
https://www.youtube.com/watch?v=37VykklQZg8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut