Gabriel Jesus, le futur Ronaldo ?

Il y a presque an, nous vous parlions de ce nouvel attaquant appelé à devenir le futur avant-centre de la Seleçào. Si entre-temps les choses n’ont pas toujours pris la tournure souhaitée par le jeune brésilien, force est de constater que le gamin n’en finit plus d’étonner. Décrit par Dani Alves comme le “futur Ronaldo”, le joueur de Manchester City cherche déjà à gagner sa place définitivement dans le onze type de Guardiola. En attendant mieux ?

"<yoastmark

Des débuts tonitruants

Transféré au mercato d’hiver en Premier League, Gabriel Jesus n’a pas perdu de temps. Première titularisation sur le terrain de West Ham, 1 but et une passe décisive. Quatre jours plus tard, face à Swansea, le Brésilien donne la victoire aux siens (2-1) grâce à un doublé plein d’opportunisme. Le phénomène grandit et logiquement le titulaire Sergio Aguero commence à se demander s’il ne va pas perdre définitivement sa place. Oui mais, un fracture au métatarse face à Bournemouth va venir contrecarrer les plans de l’Auriverde. Fin de saison et une progression au point mort…

Un retour plus rapide que prévu

Initialement, Gabriel Jesus en avait terminé avec l’exercice 2016-2017. Mais l’ancien joueur de Palmeiras a récupéré plus vite que prévu. Titulaires pour les cinq dernières rencontres de Premier League, il inscrira 4 nouvelles réalisations en cinq matchs portant à 10 matchs , 7 buts et 4 passes décisives. Un bilan monstrueux pour un jeune de 18 ans découvrant le football européen et plus particulièrement la Premier League. Chouchou de Pep Guardiola, Jesus a pour lui une excellente mentalité et une soif d’apprendre à toute épreuve. Outre ses qualités psychologiques intéressantes, le gamin a une vraie facilité balle au pied et une adresse diabolique devant le but.

Le duo Aguero-Jesus

Lorsqu’il signe chez les Citizens, Guardiola a une idée en tete bien définie. Installer Gabriel Jesus comme attaquant de pointe de son schéma tactique. Seul hic, la présence de l’Argentin Sergio Aguero dans l’effectif. Joueur emblématique de City depuis désormais 6 saisons, le “Kun” a vite compris que s’il voulait rester au club, il allait devoir partager le haut de l’affiche avec le Brésilien. Si la saison passée, la complicité ne sautait pas aux yeux entre les deux attaquants, tout a littéralement changé. Alignés 4 fois en Premier League ensemble, ils ont inscrit 5 buts à eux deux en championnat. En Champions League, 3 buts en 3 matchs. Prometteur mais encore perfectible…

Une fin de saison folle

En fin de saison, Gabriel Jesus va disputer sa première coupe du Monde. Marchant sur les traces de son idole “Ronaldo”, il semble aussi mur qu’El Fenomeno au même age. Technique, rapide balle au pied, sang froid devant le but, il possède la vraie panoplie du buteur moderne. Déjà titulaire avec le Brésil alors que Ronaldo au même age se contentait des miettes laissées par Bebeto et Romario, il peut voir sa carrière décoller définitivement en cas de victoire finale de la Séléçào dans le tournoi final. Avec Neymar , Coutinho à ses cotés, il forme le trio que toutes les sélections voudront éviter en priorité en Russie pour le prochain Mondial. Toutefois, avant de se laisser rêver à un possible sacre en Coupe du Monde, une saison plus excitante que jamais attend Jesus et City.  Pour tout rafler sur son passage ? Réponse début juin…

Jajaye Panizzoli

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut