Football Manager : plus qu'un jeu de foot

À l’occasion de la sortie aujourd’hui du dernier opus de Football Manager, La Beauté du Football était présent mardi lors de la présentation du jeu par Tom Davidson, analyste chez Sports Interactive, développeur du jeu. En gros c’est en partie grâce à ce monsieur que le jeu est aussi réaliste. Son métier d’analyste consiste à retranscrire virtuellement ce qui se passe dans le monde réel. Prendre en compte le maximum d’aspects extérieurs dans la gestion d’un club, de l’entente entre les joueurs, en passant par le centre médical, ce Football Manager version 2018 a mis la barre très haut. Retour sur les principales nouveautés. Amateurs de gestion et de management, vous allez vous régaler !

tactiques
Football Manager : ou comment se prendre pour le boss / Google Image

FIFA, PES, tous les adeptes de football connaissent bien évidemment ces simulations, pour leur plus grand bonheur. Mais avec Football Manager, le match ne se joue pas uniquement sur le rectangle vert, bien au contraire. Le match est à la limite la conclusion de tout le travail effectué en amont. Énorme base de données de joueurs, beaucoup de clubs utilisent notamment les informations présentent dans le jeu pour se renseigner sur les futures pépites à recruter.

En dehors du terrain

Influence entre joueurs

Un aspect très important poussé cette année est la place des interactions entre les joueurs. Leur niveau d’influence est pris en compte. Que ce soit sur le terrain ou en dehors, les relations entre les coéquipiers sont primordiales pour créer une bonne cohésion d’équipe, ce qui entraînera de meilleurs performances pendant les matches, et de nouvelles façons d’utiliser vos joueurs. Par exemple un joueur qui vient d’arriver dans votre club sera moins influent qu’un joueur qui entame sa troisième année. Ce sera à vous de gérer tous ces aspects “humains”.

Transferts

Vous pouvez faire des recherches ultra détaillées des joueurs que vous souhaitez recruter. Avec des critères plus précis, le système de repérage est très réaliste. Il donne vraiment une idée de la façon dont cela se passe dans le monde réel. Football Manager s’est bien sûr adapté à la hausse des transferts qui a eu lieu cet été avec les 222 millions de Neymar. Les coûts des transferts ont été actualisés, et il existe désormais plus de clauses pour vous aider à recruter ou vendre un joueur.

Centre medical

Une autre nouveauté cette année est la profondeur d’information accordée au centre médical. Beaucoup plus de précisions concernant les blessures et l’état de forme. Egalement des améliorations sur les prévisions pour éviter les blessures, et gérer vos entraînements en conséquence. De plus, vous êtes bien assisté par votre staff qui vous donne des conseils.

Enfin, les aspects sur la tactique ont également été revisités, avec des analyses avant et après les rencontres pour voir ce qui a fonctionné ou pas dans vos consignes.

Pendant les matches

Nouveaux graphismes

Et oui, c’était souvent un peu le péché mignon de Football Manager : les graphismes lors des matches. Surtout lorsque l’on compare à FIFA ou PES. Cette année, on sent que les créateurs n’ont pas pris à la légère les remarques émises par les utilisateurs. Bien que toujours assez simples, on note des améliorations sur ce point : des cinématiques plus poussées (entrées des joueurs, compos d’équipes), d’avantages d’angles de vues de camera possibles pendant le match.

Ajouté à ça, des mouvements de joueurs plus fluides, que ce soit dans les frappes, les plongeons des gardiens, les contrôles, les tacles,… . On note une plus grande variation que dans les éditions précédentes. Enfin, le design des stades a été amélioré. Qu’on se le dise, malgré les progrès visuels, ce n’est pas pour les graphismes que l’on joue à Football Manager. A moins que vous souhaitiez vous rappeler aux bons souvenirs des anciens jeux de foot.

Comportements réalistes

En plus des consignes que vous donnez à votre équipe avant le match, et les tactiques que vous travaillez aux entraînements, il y a désormais une plus grande part laissée à la mise en situation. L’Intelligence Artificielle, notamment lors des phases défensives, a été retravaillée afin que le jeu paraisse plus réaliste. Adaptabilité à la situation du match. Par exemple, si les tactiques données à vos défenseurs sont de ne pas se jeter mais d’attendre l’attaquant adverse, si la situation permet à votre défenseur de tacler, alors il s’emploiera. Dans le même registre, toujours afin d’être conforme avec ce qu’il se passe en vrai, les joueurs ne traversent pas le terrain en allant tout droit. Ils peuvent désormais temporiser, et casser leur course folle.

Cette version 2018 de Football Manager semble avoir toutes les cartes en main pour plaire au plus grand nombre. De belles nouveautés, tout en s’appuyant sur les réussites qui ont caractérisé les éditions précédentes. On vous conseille de (re)découvrir ce jeu extrêmement complet. Allez on ne vous en dit pas plus, ce serait dommage que vous n’ayez aucune surprise lorsque vous testerez ce jeu.

Théophile Rémon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut