Le FC Barcelone a-t-il perdu son attractivité ?

Après plusieurs échecs sur le marché des transferts, le club catalan vient de perdre l’une de ses pierres angulaires au profit du Paris Saint-Germain. Désormais la tête plongée dans un immense chantier imprévu, les dirigeants catalans essuient un manque d’attractivité inquiétant.

Comme toutes les grosses écuries européennes, le FC Barcelone a pénétré le marché des transferts avec quelques noms surlignés en gras. Ils se sont néanmoins vite heurtés à l’hostilité de certains dirigeants, contraints de se réaxer sur des seconds couteaux. Une campagne qui s’annonçait alors compliqué, très vite chamboulé par le dossier Neymar qui a imposeé aux barcelonais une réaction immédiate pour reconstituer le trio d’attaque qui faisait la splendeur du club. Et si le Barça a récolté un joli pactole pour attirer ses cibles, il a tout de même laissé de sérieuses plumes dans la bataille.

Une conquête infructueuse

S’appuyant sur l’un des plus beaux onze d’Europe, l’effectif catalan n’admettait (et encore) qu’une petite largesse au poste de latéral droit. Pour palier à ce manquement, un nom est revenu avec persistance, celui d’Hector Bellerin, jeune étoile montante des Gunners. Né en Catalogne et formé à la Masia, l’espagnol semblait, en effet, la cible parfaite. Néanmoins, face à l’hostilité des dirigeants londoniens, Barcelone a essuyé un premier échec, se contentant d’un replis sur Nelson Semedo, lui aussi jeune prometteur du Benfica.

L'équipe de Lionel Messi s'est heurtée à de nombreux échecs sur le marché des transferts.
L’équipe de Lionel Messi s’est heurtée à de nombreux échecs sur le marché des transferts.

D’autre part, pour asseoir sa domination dans l’entre-jeu, Ernesto Valverde a tourné la tête du côté de Paris pour s’attacher les services de Marco Verratti. L’italien, qui a longtemps laissé planer le doute sur son avenir, avec notamment quelques sorties médiatiques mystérieuses, ne semblait pas contre un départ en Catalogne. Si le PSG, ses fans et son Président se sont soudainement inquiétés de voir leur projet trembler à travers l’un des joueurs clés de l’effectif, ils ont finalement su conserver le milieu de terrain. Un nouvel échec pour le Barça.

Neymar et le début d’un long périple

Puis, finalement, c’est le revers de la médaille. Après le (très) long épisode Verratti, s’en est suivi un épisode encore plus interminable : Neymar. Alors qu’une rumeur persistance l’annonçait du côté de la capitale française, le Barça aura tout tenté pour tenter de conserver son ailier. Les joueurs ont tenté de le retenir, les dirigeants, et même la ligue espagnole : mais rien n’y fait : quelques jours plus tard, Neymar jongle avec le maillot du PSG dans un Parc des Princes encore sous émotion.

Le départ de Neymar laisse un vacant une aile gauche qui attend un successeur brillant.
Le départ de Neymar laisse un vacant une aile gauche qui attend un successeur brillant.

Cependant, de multiples questions planent autour de ce “coup du siècle”. Comment Neymar, qui a éliminé le PSG en Ligue des Champions suite à une défaite historique, a-t-il pu partir de l’autre côté de la force ? Alors même qu’il formait, avec Lionel Messi et Luis Suarez, l’attaque la plus impressionnante d’Europe. Les questions subsistent. Certains parlent de défi, d’autres évoquent un besoin d’émancipation, alors que Barcelone ramasse quelques plumes (et de nombreux billets).

La balle est au Camp Nou

Un pactole total s’élevant à la modique somme de 222 millions d’euros qui devront permettre aux dirigeants de reformer un trio d’attaque brillant. Et là encore, tout ne tourne pas rond. Si les premiers noms évoquait Coutinho ou Paulo Dybala, les démarches avec Liverpool et la Juventus piétinent. Le brésilien aurait, cependant, précisait être intéressé par l’offre, mais refuserait de monter au clash contre ses dirigeants. Quant à Dybala, tout semble se faire en coulisses : aucune information ne fuite, mais la Vieille Dame a fixé des conditions très opaques pour conserver son crack argentin.

Dans une énième phase de replis, c’est désormais le français Ousmane Dembélé qui est pisté. Auteur d’une saison prometteuse avec Dortmund et s’imposant comme titulaire en Equipe de France, l’ancien rennais semble être une piste de choix pour les Catalans. Mais là encore sans aisance : puisque si Dembélé aurait donné son accord au club, les discussions avec le BVB ne trouvent toujours pas de finalité positive…

En attendant un éventuel gros coup, le Barcelone affiche un bilan plutôt pâle sur le marché des transferts. Un bilan qui, pour sûr, devrait s’embellir dans les prochains semaines. Mais alors que le club semblait hégémonique il y a encore quelques années, le maillot bleu et rouge peine à trouver de nouveaux visages.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut