FC Barcelone : En deux ans, la MSN aura tout détruit sur son passage

Voilà déjà deux ans que la MSN, trio infernal du Barça composé de Lionel Messi, Luis Suarez et Neymar est réunie. L’occasion de se pencher en détails sur les statistiques ahurissantes des trois hommes forts de l’attaque blaugrana. 

Que le temps passe vite à l’échelle du football mondial. Tous trois réunis pour leur premier match officiel il y a deux ans, Leo Messi, Luis Suarez et Neymar ont affolé les compteurs du FC Barcelone et permis à l’équipe de Luis Enrique d’empocher une Champions League et deux Liga. Les statistiques sont incontestables : sans son trio infernal, le Barça n’est rien.

Une efficacité à toute épreuve :

Véritable machine à scorer en Liga, la MSN n’aura laissé que des miettes sur son passage en deux années, n’en déplaise à Rakitic et consorts. En effet, Messi, Suarez et Neymar ont inscrit pas moins de 71.9 % des buts du FC Barcelone depuis Octobre 2014, soit 264 réalisations sur 367. Tout simplement ahurissant ! Soulier d’or européen pour la saison 2015-2016, l’Uruguayen Luis Suarez n’est toutefois pas le meilleur élève puisqu’il a inscrit 94 buts, alors que son compère argentin Leo Messi en a marqué vingt de plus. En 22 mois de compétitions, la MSN a tout simplement inscrit a elle seule plus de buts que le Bayern Munich (248) et que n’importe quelle autre équipe européenne. Seuls le PSG et le Real Madrid se sont montrés plus efficace devant le but que la meilleure triplette du monde.

Une dépendance évidente :

En plus d’inscrire des buts, la MSN ne manque pas d’en offrir. Sur cette période, Luis Suarez comptabilise 39 passes décisives, Lionel Messi 32, et le brésilien Neymar est légèrement en dessous avec 25 passes. De telles statistiques posent évidemment la question de la dépendance du Barça à son trio, même si elle est à relativiser. Bien entendu, l’équipe de Luis Enrique ne serait pas l’ogre européen actuel sans sa MSN : les blaugranas comptent 82% de victoires avec la MSN au complet contre 74% lorsqu’il manque un des trois joueurs qui la composent. Si l’entraîneur espagnol du Barça s’est toujours refusé à parler d’une Messi-dépendance, il ne peut en revanche pas ignorer la MSN-dépendance.

Une chose est certaine, nous étions nombreux à vouloir voir les trois hommes évoluer sous un même maillot, et le résultat aura été plus qu’à la hauteur de nos espérances.

Emilien DIAZ

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut