EDF : La nouvelle déclaration de Didier Deschamps à propos de Karim Benzema

Dans les colonnes du Parisien ce mercredi, Didier Deschamps a voulu une nouvelle fois préciser les choses concernant le futur en sélection de Karim Benzema.

491881884

Souvenez-vous l’été dernier, avant l’Euro, Didier Deschamps avait traversé une période quelque peu agitée suite à des accusations de racismes à son égard lancées par Eric Cantona et relayées par Karim Benzema. La légende de Manchester United avait proclamé que les non sélections d’Hatem Ben Arfa et Karim Benzema pour disputer l’Euro étaient dues à leurs origines. L’attaquant du Real Madrid avait surenchéri : “Didier Deschamps a cédé sous la pression d’une partie raciste de la France.” L’avenir chez les Bleus semblait alors révolu pour l’ancien Lyonnais même si le technicien avait annoncé en début d’année dans L’Equipe qu”il n’avait “pas de position catégorique ou définitive sur Benzema”.

150335571

Ce mercredi, le coach affirme n’avoir jamais fermé les portes à un éventuel retour du madrilène en équipe de France. Cette fois, le sélectionneur ajoute qu’il n’y a «pas de date limite» à cette non sélection voulue par la force des choses selon lui. La situation du joueur a permis à d’autres joueurs de tirer leur épingle du jeu et de gagner leur place. Didier Deschamps a donc à nouveau confirmé sa position ce mercredi dans Le Parisien.

«Si j’estime que c’est bien de rappeler Karim, je le ferai. Je fais seulement des choix sportifs, en me demandant s’ils vont dans l’intérêt de l’équipe de France. L’institution est au-dessus de tout. Il s’est passé ce qu’il s’est passé, mais je n’ai pas de rancoeur envers lui. D’autres joueurs ont pu faire des déclarations déplacées à mon encontre et ça ne m’a pas empêché de les reprendre. Une sélection, ce n’est pas “lui, je l’aime, lui, je ne l’aime pas”. Il demeure l’un des meilleurs attaquants français.»

Le buteur français dont la dernière sélection date du 8 octobre 2015 lors d’une victoire 4-0 contre l’Arménie peut donc à nouveau espérer porter le maillot tricolore. La trêve internationale de fin mars sera peut être une occasion à saisir pour le Merengue pour retrouver le chemin du Stade de France.

Guillaume Etienne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut