Débat : Peut-on prendre une photo avec son adversaire ?

Le week-end dernier, à l’occasion du choc de la 8ème journée de Ligue 1 Conforama, le Paris Saint-Germain recevait les Girondins de Bordeaux. Impuissants sur la pelouse du Parc des Princes, les Bordelais ont subi la foudre des Parisiens et se sont lourdement inclinés 6 buts à 2. Une défaite qui n’a pas pu empêcher Malcom de prendre un selfie avec Neymar à la fin de la rencontre. Un comportement qui a déplu à son entraîneur, Jocelyn Gourvennec. De quoi soulever le débat : peut-on prendre une photo avec son adversaire ?

Malcom et Neymar ont inscrit à eux deux 10 buts cette saison.  Photo Benjamin Cremel / DPPI
Malcom et Neymar ont inscrit à eux deux 10 buts cette saison. Photo Benjamin Cremel / DPPI

« On aura une discussion privée pour que ces erreurs ne se commettent pas à nouveau ». Dans un entretien accordé à nos confrères de Sud-Ouest, l’entraîneur bordelais a tenu à rappeler à son prodige brésilien que son comportement après la lourde défaite des siens n’était pas acceptable. Le tout, sans réellement le blâmer. «Je pense que c’est de la maladresse liée à la jeunesse. Qui n’en commet pas ? Ils payent pour apprendre. Tout le monde commet des erreurs dans une carrière professionnelle, quel que soit le corps de métier. Le tout est de ne pas les répéter». Un discours, disons-le, compréhensible au vue des réactions sur la toile. Cependant, est-ce vraiment nécessaire d’avoir une discussion avec lui pour si peu ?

Des fans de football avant tout

Les joueurs de football ont décidé d’exercer ce métier parce qu’ils sont passionnés par ce sport. Parce qu’étant petit, ils ont vibré devant les matchs de leur équipe nationale, devant ceux de leur équipe de cœur. Tout comme vous et moi. En tant qu’amoureux du ballon rond, qui n’a jamais rêvé de prendre une photo avec son joueur préféré ? Qui n’a jamais voulu garder un souvenir de ce moment si particulier ? Malcom n’a tout simplement pas voulu rater cette occasion et il a bien fait. D’autant plus qu’aujourd’hui, les joueurs changent de club comme de chemise. Même si pour le coup, on voit mal Neymar quitté le PSG de sitôt ! Ce sport véhicule au quotidien des valeurs telles que la passion, le partage. Pourquoi priver un joueur de quelques minutes de bonheur ? Alors certains diront que le contexte est mal choisi, certes, mais personnellement, reprocher à un footballeur de profiter de ses idoles, je dis non.

Thomas Pain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut