De Lens à Madrid, comment Varane est devenu un patron partout où il a joué

A l’occasion de la 3ème journée des phases de poule de la Ligue des Champions, le Real Madrid de Raphaël Varane reçoit Tottenham. Présent dans le paysage footballistique depuis ses 17 ans, l’international tricolore incarne le professionnalisme, l’ambition, et l’abnégation. Focus sur un joueur au destin tout tracé.

Real Madrid's defender from France Raphael Varane controls the ball during the Spanish league football match Real Madrid CF against Real Betis at the Santiago Bernabeu stadium in Madrid on September 20, 2017. / AFP PHOTO / GABRIEL BOUYS
Varane est le plus jeune défenseur titulaire de l’Histoire des Bleus / AFP PHOTO / GABRIEL BOUYS

Un palmarès déjà digne des plus grands, une sérénité en toute circonstance et une intelligence dans la relance. Comment le jeune Raphaël est devenu si vite le patron Varane ?

Au-dessus du lot

En avance, c’est le terme qui caractérise Varane. Le jeune Raphaël intègre le RC Lens en 2002, à seulement neuf ans ! Du haut de son mètre 91, le défenseur central va alors gravir les différentes sections de jeunes. Récompense de sa régularité et de ses efforts : il obtient le brassard de capitaine de la réserve à 17 ans ! Il intègre l’équipe professionnelle dans la foulée, lors de la saison 2010/2011. Malgré des bonnes performances, le défenseur Sang et Or n’empêchera pas la relégation du RC Lens. Cet événement va bousculer sa carrière et précipiter son transfert à la Maison Blanche. En parallèle, le jeune défenseur dispute 18 matches en sélection de jeunes, dont 15 avec les Espoirs. Il loupera malheureusement la Coupe du Monde U20 en 2013 à cause d’une rupture du ménisque. Cette fameuse compétition remportée par les Bleus, avec la génération Pogba, Kondogbia, Areola,…

L’apprentissage

À l’été 2011, un certain Zidane milite auprès de Florentino Pérez pour faire venir Raphael Varane au Réal. Banco, la transaction a lieu contre 10 millions d’euros. A son âge, côtoyer des joueurs tels que Pepe et Ricardo Carvalho va être très formateur. L’ex Lensois n’a pas le statut de titulaire mais cela ne l’empêche pas d’enchaîner les bonnes performances. Sa première sélection avec les Bleus a lieu en mars 2013. Malheureusement, le nom de Raphaël Varane reste associé à une terrible défaite. Ce fameux quart de finale perdu contre les Allemands en 2014. Fautif dans son duel aérien face à Hummels, le jeune nordique à longtemps payé cette action. On lui reprochait son manque d’impact, et de jouer trop sur l’anticipation. Malgré de nombreuses blessures et une absence remarquée à l’Euro 2016, il rebondit et s’impose désormais comme l’un des tous meilleurs défenseurs d’Europe.

L’âge de raison

Aujourd’hui Varane est une valeur sûre, que ce soit au Réal ou avec les Bleus. Il entame sa septième saison chez les Merengues ! 118 matches en Liga, 51 en Ligue des Champions. En Equipe de France, le jeune défenseur continue d’enchaîner les bonnes prestations. Impressionnant lors des deux dernières sorties de l’EDF, il compte aujourd’hui 39 sélections. Cette saison s’annonce encore cruciale pour le défenseur français : lutte en championnat avec le Barça, défense du titre en Ligue des Champions ainsi que la Coupe du Monde en juin prochain. Son corps lui fera-t-il encore défaut ? Croisons les doigts pour qu’il soit du rendez-vous en Russie. Pour que la France gagne 1-0 contre l’Allemagne. Pour que Varane, quatre ans après, domine à son tour Hummels dans les airs !

Théophile Rémon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut