Comme Pepe, ils sont passés du plus haut niveau à l'exotisme

Alors qu’il suscitait l’intérêt de plusieurs grosses écuries européennes, Pepe s’est laissé tenté par le Besiktas, avec qui il a signé un généreux contrat. Le défenseur portugais, poussé vers la sortie par le Real, foulera donc les pelouses turques, à 34 ans et  un niveau qui flirte encore la crème européenne. Du “gâchis” diront certains, et c’est loin d’être le premier parmi ces vétérans, encore au top, partis vers un nouvel horizon.

David Beckham et la mode à l’américaine

Élément clé des Galactiques merengues, le milieu de terrain repousse les offres du Real Madrid et d’autres clubs prestigieux européens fin 2007 pour s’exiler aux Etats-Unis. Alors qu’il n’a que 32 ans, tout le monde s’accorde à dire que le britannique a encore de belles choses à faire en Europe. Mais le salaire faramineux proposé par les Los Angeles Galaxy fait pencher la balance. Au programme : 6.5 millions de dollars par an de salaire brut avec les bonus, et un total porté à près de 50 millions avec l’ajout de tous les enjeux économiques.

David Beckham s'est mué en véritable star américaine à son arrivée.
David Beckham s’est mué en véritable star américaine à son arrivée.

Dans le même ordre, Beckham ouvre la voie à une ruée vers l’or de l’autre côté de l’Atlantique. Il est, en effet, l’un des premiers à se risquer à la Major League Soccer, la ligue de football américaine, considérée à l’époque un développement de l’avenir du ballon rond. Si le “Spice Boy” s’est néanmoins ré-acclimaté à l’Europe à deux reprises ensuite (à Milan et au PSG), nul doute que son rêve américain n’était pas vraiment lié à un choix sportif.

Andrea Pirlo, le Phénix de la Squadra

Formé à Brescia, Andrea Pirlo a performé toute sa carrière du côté de l’Italie. Il s’est d’abord brièvement illustré à l’Inter avant de rejoindre le voisin ennemi, le Milan AC. Là-bas, il a disputé plus de 400 matchs tout en faisant les belles heures d’une équipe prestigieuse. Annoncé sur le déclin en 2011 à l’âge de 32 ans, Pirlo joue sa dernière carte à Turin où il se découvre une seconde vie, ponctuée par une génération impressionnante qui ne laisse aucune miette à ses concurrents.

Technicien hors pair, le dernier match européen d'Andrea Pirlo aura été une finale de Ligue des Champions.
Technicien hors pair, le dernier match européen d’Andrea Pirlo aura été une finale de Ligue des Champions.

Acteur majeur de la conquête européenne de 2015, le “Maestro” tire sa révérence sur une défaite en finale contre le Barça. A 36 ans, le milieu de terrain n’a plus la même condition physique, mais son aisance technique et sa vista font pâlir toute l’Europe. Emprunt à de nombreuses offres sur le continent, il décide de rejoindre les Etats-Unis et New York City, où il retrouve un autre expatrié, David Villa.

Robin van Persie, le buteur veut marquer

Considéré comme l’un des meilleurs avant-centres de sa génération, le néerlandais a connu une déchéance fulgurante. En 2014, il participe à l’humiliation cuisante de l’Espagne au mondial brésilien où il plante son emblématique tête plongeante. Mais dans son ultime exercice avec Manchester United en 2014/2015, le buteur témoigne de très sérieux signes de déclin. 13 buts en 35 matchs et seulement 10 réalisations en Premier League, van Persie en conclut que son avenir ne s’écrira plus au très haut niveau.

Le départ en Turquie du buteur néerlandais a été une surprise inattendue
Le départ en Turquie du buteur néerlandais a été une surprise inattendue.

En 2015, malgré l’intérêt de quelques écuries européennes de haut standing, l’attaquant hollandais rejoint Fernerbahçe et le championnat turc. Très utilisé pour sa première saison, il fait trembler les filets à 22 reprises. Toujours présent dans les grands rendez-vous, van Persie fait briller le club stambouliote, sur la scène nationale cependant.

Kaká aura tout essayé

Ballon d’or 2007, l’international brésilien peut se vanter d’être le dernier rescapé de l’hégémonie tonitruante de Lionel Messi et Cristiano Ronaldo. C’est d’ailleurs ce dernier qui a, en partie, évincé Kaká en s’octroyant le rôle de patron du club madrilène en 2009, alors que les deux joueurs débarquent en Espagne. Si étincelant avec le Milan, le brésilien ne trouve pas ses repères, et malgré quelques bonnes formes, il ne fait pas parti des plans de José Mourinho qui le pousse vers la sortie. Dés 2013, il retourne en Italie sous les couleurs rossoneri mais peine, à nouveau, à retrouver son niveau. Il est d’abord prêté par le club milanais à Sao Paulo avant d’être officiellement transféré en MLS à Orlando où il est le joueur clé de l’effectif.

Le ballon d'or a mis sa carrière en péril lors de son départ à Orlando.
Le ballon d’or a mis sa carrière en péril lors de son départ à Orlando.

Thierry Henry et les ailes de Red Bull

Troisième du ballon d’or 2006 et pionnier incontestable d’Arsenal, Henry s’envole en Espagne pour un nouveau défi en 2007. Placé sur l’aile de l’attaque blaugrana, l’ex-buteur ne trouve pas ses marques et sa première saison se solde par quelques déceptions. Il profite néanmoins de la blessure d’Eto’o et de l’arrivée de Pep Guardiola pour s’affirmer en 2008. Après trois saisons et à l’âge de 32 ans, Thierry Henry s’envole au New York Red Bulls pour un ultime défi. Avec 52 buts en 135 rencontres, le buteur porte son équipe au-dessus de la MLS.

Le buteur français s'est exilé aux Etats-Unis après une carrière complète en Europe.
Le buteur français s’est exilé aux Etats-Unis après une carrière complète en Europe.

Il s’offre néanmoins un retour tonitruant chez les Gunners en 2012, où il dispute sept matchs en inscrivant deux buts. Il tire officiellement sa révérence en 2014, en ayant laissé une empreinte solide sur les deux continents.

Si la Turquie ne semble pas vraiment comparable avec la MLS par sa présence dans les coupes européennes, elle n’en reste pas moins une destination “exotique” sulfureuse qui a attiré dans ses filets bon nombres de joueurs emblématiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut