C'est aussi la rentrée pour les Bleus !

Après une coupe du monde plutôt réussie et un quart de finale contre l’Allemagne, l’équipe de France retrouvera le stade de France ce jeudi pour y affronter l’Espagne.

1254507-27081685-1600-900

L’équipe de France débute sa longue série de matchs amicaux jusqu’à l’Euro 2016, et quoi de mieux qu’affronter le champion d’Europe en titre pour entrer dans le vif du sujet ?

Même s’il s’agit d’une rencontre sans réel objectif pour les Bleus, il faudra confirmer l’état d’esprit qui règne au sein de cette équipe depuis la qualification face à l’Ukraine le 19 Novembre dernier, qualifiée de « déclic » par le sélectionneur Didier Deschamps. En effet, l’équipe de France reste sur une spirale très positive après une Coupe du Monde où elle aura atteint son objectif, à savoir figurer parmi les huit meilleures équipes du monde. Cette bonne performance symbolisée par des victoires probantes face au Honduras (3-0),  à la Suisse (5-2) et au Nigéria (2-0) aura permis d’enterrer  définitivement le souvenir de Knysna. Certes tout n’a pas été parfait : non la France n’est pas championne du monde, elle a eu une légère panne face à l’Equateur et s’est faite sortir par le futur champion du monde Allemand sans donner l’impression de jeter toutes les armes dans la bataille (défaite 1-0). Mais peu importe, ces résultats appartiennent au passé, à l’heure où les Bleus ont retrouvé leur public et l’engouement des supporters, il est impératif de continuer sur cette bonne dynamique en donnant du plaisir aux gens. Deschamps a véritablement construit son équipe, il a créé un collectif capable de dominer les plus grandes nations mondiales (victoire 2-0 contre les Pays-Bas en Mars 2014). Mais son travail  n’en reste pas moins terminé : Comme il le dit lui-même l’objectif réel a toujours été d’arriver on ne peut plus prêts pour l’Euro en France. Les Bleus ont donc deux ans pour se préparer à un événement majeur que notre pays n’a pas connu depuis la glorieuse coupe du monde de 1998.

1188581-24852140-1600-900
 

Il est nécessaire de rappeler que l’équipe de France est directement qualifiée pour l’Euro en tant que nation organisatrice, mais elle figurera tout de même dans le groupe 5 des éliminatoires où elle accompagnera le Portugal, le Danemark, la Serbie, l’Albanie et l’Arménie. Cette longue préparation commencera donc jeudi face à l’Espagne et ce match n’aura d’amical que le nom. En effet, la rivalité qui existe entre ces deux pays du football nous promet un grand match : les deux équipes ne se sont plus séparées sur un score nul et vierge depuis 1963. Les Bleus auront à cœur de prendre leur revanche suite aux défaites du 26 Mars 2013 (0-1 au Stade de France) et du 23 Juin 2012 (0-2 à Donetsk et élimination en quarts de finale de l’Euro). Si les Bleus n’ont plus battu les Espagnols depuis la Coupe du Monde 2006, il faudra se montrer à la hauteur dans un stade Saint-Denis complet pour faire tomber la Roja. Cependant, les hommes de Vicente del Bosque sortent d’une période très délicate qui les aura vu se faire éliminer de la CDM dès la phase de poules après des défaites contre les Pays-Bas (1-5) et contre le Chili (0-2). Alors s’agit-il du bon moment pour affronter l’Espagne ?

Suite à l’échec du mondial, Del Bosque a choisi de ne pas rappeler certains cadres comme Piqué, Torres ou Mata. Il devra également se passer de trois joueurs indispensables au milieu de terrain : Iniesta (blessé), Xabi Alonso et Xavi Hernandez (tout juste retraités au niveau International comme leur coéquipier David Villa). Six nouveaux visages pourront donc saisir leur chance face à l’Equipe de France, puis la Macédoine : Kiko Casilla, Mikel san José, Carvajal, Raul Garcia et Paco Alcacer.

7771591134_didier-deschamps-lors-du-match-france-pays-bas-en-mars-20141400006614
 

De son côté Didier Deschamps n’a pas innové puisqu’il a choisi de faire confiance à tous les mondialistes plus Lacazette et Mandanda. Le néo Catalan Jérémy Mathieu retrouvera également Clairefontaine afin de pallier à la blessure de Koscielny. Tout comme la Roja, les Bleus ont vu 4 de leurs coéquipiers prendre leur retraite internationale cet été : Samir Nasri, Eric Abidal, Mickael Landreau et Franck Ribéry. Selon toute vraisemblance le onze de départ devrait lui aussi ressembler à celui aligné contre l’Allemagne en Juillet dernier à en croire les propos de DD.

Je n’ai pas fait le point avec les uns, les autres, ceux qui ont joué, pas joué. Il y a deux matches très rapprochés mais l’équipe qui débutera jeudi sera proche de celle qui a évolué contre l’Allemagne.

 

Selon vous l’équipe de France a-t-elle les moyens de battre l’Espagne ?

France-Espagne – rencontre amicale – Stade Saint Denis – Jeudi 04 Septembre 21 :00 h.
Emilien DIAZ

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut