Les buteurs anglais : pénurie à venir ?

Les rencontres amicales sont toujours l’occasion de tester des joueurs, de lancer ou relancer certains. Et la Coupe du Monde ça va venir vite ! Les Anglais, après avoir été piteusement éliminés par l’Islande lors du dernier Euro, ont terminé premiers de leur groupe de qualification pour le Mondial. Heureusement pour eux! Mais si les résultats sont là, le jeu développé, et les faibles oppositions ne sont pas pour rassurer nos supporters Anglais. Les Three Lions sont-ils en panne d’efficacité ? Le buteur anglais est-il une espèce en voie de disparition ? Petit tour d’horizon sur les buteurs à disposition de Gareth Southgate.

England's Harry Kane, (CL), England's Eric Dier (CR) and teammates train during a national football team training session at the Tottenham Hotspur Training Ground in Enfield, north London on October 4, 2017. / AFP PHOTO / OLLY GREENWOOD
L’Equipe d’Angleterre est en pleine transition ! / AFP PHOTO / OLLY GREENWOOD

Dans l’Histoire, chaque génération anglaise a SON buteur phare. Paul Gascoigne, Alan Shearer, Michael Owen, Rooney, et maintenant… Harry Kane ! Et ce bon Jamie Vardy alors ? Rappelons que le joueur de Leicester a 30 ans, et qu’il n’incarne pas vraiment le futur des Three Lions. Faut-il s’inquiéter du manque de serial buteur anglais ? À l’image d’une Premier League où les joueurs internationaux prennent les places des joueurs locaux, il n’est pas facile pour un jeune anglais de faire se place désormais.

Une équipe anglaise en chantier

Comme évoqué précédemment, la Fédération Anglaise est en pleine transition. Entre le développement des équipes de jeunes et le choix de joueurs expérimentés, le juste-milieu n’est pas simple. Le sélectionneur Anglais le disait lui-même avant le match amical contre l’Allemagne : “le travail avec les équipes de jeunes n’a commencé qu’il y a trois ans, donc cela va peut-être prendre du temps avant qu’ils atteignent l’équipe seniors […] nous n’avons pas non plus un grand nombre de seniors […] nous ne pouvons choisir que parmi 70 joueurs en championnat et certains d’entre eux ne sont plus dans les plans“.

Vous imaginez bien, sur les 70 joueurs à sa disposition (blessés inclus), le nombre d’attaquants est faible (en comparaison, Didier Deschamps a accès à plus de 260 joueurs). Pour rappel, pour qu’un joueur soit sélectionnable, il doit avoir joué au moins trois matches titulaires ou cinq matches remplaçants parmi les cinq grands championnats. Ce qui souligne le faible taux de joueurs anglais.

Quels buteurs actuellement ?

Southgate jouera très probablement en 3-4-2-1 à la Coupe du Monde. Harry Kane est le patron de l’attaque Anglaise. Sauf blessure, cela ne fait aucun doute que le joueur de Tottenham sera titulaire en Russie. À ses côtés, on imagine que le coach alignera Alli et Sterling. Ces trois joueurs incarnent à la fois la jeunesse, donc l’avenir, mais en plus ils ont du temps de jeu dans leurs clubs respectifs. Derrière ces trois “intouchables”, les deux Mancuniens Rashford et Lingard. Jeunes et avec du temps de jeu en club, ils apparaissent comme les favoris dans la rotation instaurée par Southgate. Quels joueurs en remplaçants de ces cinq ?

Vardy, s’il sera sûrement du voyage en Russie, vivra, au vu de son âge, très certainement ses derniers matches avec les Three Lions. Il y a toujours Sturridge, mais, trop peu utilisé à Liverpool, ne peut prétendre à une place dans la liste en l’état actuel des choses. Oxlade-Chamberlain n’est pas très adapté à ce système, et qui plus est, ne joue pas souvent à Liverpool. Danny Welbeck reste une valeur sûre, mais encore faut-il qu’il soit régulier avec les Gunners, et qu’il se blesse moins souvent. Egalement une possibilité, Andros Townsend, l’attaquant de Crystal Palace, qui compte trois buts en treize sélections, mais qui n’a plus été appelé depuis un an. Enfin, on n’imagine mal un retour de Walcott, qui n’avait même pas disputé l’Euro.

Et la relève ?

Tammy Abraham, le joueur de 20 ans prêté par Chelsea à Swansea, appelé pour la première fois avec les A pour les deux matches contre l’Allemagne et le Brésil, était titulaire face à la Mannschaft vendredi soir. Celui qui était courtisé par le Nigeria alors qu’il avait réalisé de très bonnes performances en sélections de jeunes anglaises, a déjà marqué quatre buts cette saison en Premier League. Il pourrait être le parfait suppléant de Harry Kane dans les années à venir. Du haut de son 1,90 mètre, il incarne l’attaquant à l’ancienne, qui est un poids pour les défenses adverses.

Dominic Solanke peut être un bon joker. Il a été appelé en renfort pour la première fois chez les A pour pallier les nombreuses blessures. Le joueur de Liverpool de 20 ans a enchaîné les buts avec les sélections jeunes (27 buts depuis les U16). Malgré un temps de jeu faible avec les Reds, il peut apporter de la vitesse, et être un bon point de fixation pour ses coéquipiers. On verra si Southgate le lance face au Brésil.

Les Anglais sont en pleine transition. Pas facile de composer dans tout ça ! Miser sur les jeunes en anticipant l’avenir ? Préférer ceux qui ont une expérience internationale mais qui ne jouent pas souvent en club ? Ceux qui sont performants en sélection mais qui n’incarnent pas l’avenir à cause de leur âge ? L’attaque des Three Lions a malgré tout de bons éléments. Si elle est épargnée par les blessures, elle sera clairement un bel outsider en Russie.

Théophile Rémon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut