Brandao : c'est six mois ferme !

La LFP a rendu son verdict hier soir : l’attaquant Bastiais Brandao a écopé de six mois de suspension ferme pour son coup de tête sur le parisien Thiago Motta dans les couloirs du parc des princes le 16 août dernier. Il s’agit de la deuxième sanction la plus importante jamais connue en Ligue 1 après celle de Cyril Jeunechamp (1 an dont 6 mois avec sursis) pour avoir frappé un journaliste au visage.

1296633-27925528-1600-900
 

La sanction était attendue, elle tombée hier, tard dans la soirée. Alors que Brandao risquait jusqu’à deux ans de suspension pour son geste très violent sur Motta lors de la deuxième journée de championnat, le Brésilien a finalement écopé de six mois ferme. L’attaquant Bastiais ne pourra donc pas refouler les pelouses de Ligue 1 avant le mois de Février. Il est important de signaler que la LFP a décidé de frapper fort puisque ses règlements prévoient normalement une sanction de 8 matchs pour “une brutalité ou un coup à l’encontre d’un joueur, en dehors de la rencontre, et entraînant une blessure constatée par certificat médical sans ITT (incapacité temporaire de travail)“. Or, Thiago Motta avait repris l’entraînement le lendemain de l’altercation, tout de même victime d’une fracture au nez.

La sanction est-elle méritée selon-vous ?

Emilien DIAZ.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut