Brahimi reste humble et évoque son avenir

Dans une interview accordée à L’Equipe, l’international Algérien est revenu sur le rendement qu’il affiche actuellement au FC Porto et sur le vif intérêt du PSG concernant son profil…

brahimi

Son nom ne vous est pas inconnu, depuis le début de saison, ce n’est pas possible. Le joueur passé par Rennes, Clermont et Grenade a rejoint le FC Porto cet été et c’est une réussite. Dans une interview, Yacine Brahimi, auteur de 7 buts et de 7 passes décisives avec ses nouvelles couleurs, est revenu sur son parcours et sur sa forme du moment, qu’il attribue d’ailleurs au club portugais…

“Ça se passe très bien depuis le début de saison. Je me sens vraiment bien ici, j’ai été accueilli de la meilleure manière possible par le staff, mes coéquipiers et tout le club. Du coup, sur le terrain, je me sens bien. (…) Il y a aussi l’idée du jeu. On a la chance d’avoir beaucoup le ballon, du coup, on fait moins d’efforts défensifs. Tout est hyper pro et je ne me suis jamais senti aussi bien, c’est sûr

 

Le FC Porto, qui a pour habitude de sortir de nombreux talents, ne s’est d’ailleurs pas trompé sur son cas puisque le joueur est entre dans une nouvelle dimension. Le club avait d’ailleurs fixé sa clause libératoire à 50 millions d’euros au moment de la signature de son contrat. Malgré la réussite, le joueur passé par le PSG étant jeune garde les pieds sur terre :

 « J’ai encore beaucoup de choses à apprendre et à prouver »

 

Son avenir ? Yacine Brahimi préfère penser à son présent qui est du côté du FC Porto même s’il avoue ne pas rester insensible à l’intérêt du PSG :

« Si Paris représente quelque chose ? Pour n’importe quel joueur ! C’est un très grand club, qui va encore grandir dans les années à venir. Personne ne peut rester indifférent. (…) Aujourd’hui, je suis un joueur du FC Porto. Paris, c’est encore loin. Et on va dire que je n’y pense pas dans le sens où je viens d’arriver à Porto et que j’ai encore beaucoup de choses à y faire. Ça fait toujours plaisir d’entendre qu’un grand club comme Paris vous suit, mais mon club, c’est Porto. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut