Borussia Dortmund : la descente aux enfers

Avec une nouvelle défaite face à Augsbourg (0-1) lors de la 19è journée, le Borussia Dortmund est désormais seule lanterne rouge de Bundesliga. Une onzième défaite en 19 matchs et des interrogations qui s’accumulent : si la relégation semble inenvisageable , elle constituerait néanmoins un véritable cataclysme pour le club de la Ruhr, toutefois encore en lice en Ligue des Champions.

le-borussia-n-y-arrive-pas_147675La descente aux enfers continue pour le Borussia Dortmund, encore finaliste de la plus prestigieuse des compétitions européennes (C1) en 2013. L’équipe de Jurgen Klopp s’est à nouveau inclinée ce mercredi à domicile face à Augsburg, enregistrant sa 11ème défaite de la saison. Avec seulement un point pris depuis la reprise du championnat en Janvier, la réaction attendue des partenaires de Marco Reus n’a pas eu lieu, et le club est désormais seul, englué dans les profondeurs du classement (dernier avec 16 pts).

Une situation inimaginable en début de saison et difficilement explicable tant les jaunes et noirs ont impressionné par leur force collective ces dernières années. Comment le BVB a-t-il pu en arriver là ? La 18ème place de Bundesliga n’est pas celle d’un club du calibre du Borussia, habitué à titiller les sommets européens. Surpassés aussi bien physiquement que dans le jeu, les hommes de Klopp restent inefficaces offensivement puisqu’ils n’ont inscrit que 18 buts en 19 journées de championnat. A ce rythme, il sera difficile pour Dortmund de se maintenir en fin de saison, d’autant qu’aucun signe d’amélioration ne s’est encore manifesté. Mais à qui la faute ? Qui sont les responsables de ces 5 mois catastrophiques ?

Klopp-nvoSi la situation du club est critique en Bundesliga, une interrogation subsiste : en effet, le Borussia Dormund est qualifié pour les huitièmes de finale de la ligue des champions après avoir réalisé une phase de poules excellente, avec une première place arrachée devant Arsenal. Paradoxalement, la C1 semble être le véritable terrain de jeu des jaunes et noirs : reste à confirmer cette dynamique face à la Juventus dans deux semaines. Mais s’ils ne remportent pas cette compétition en fin de saison, les hommes de Jugrgen Klopp risquent fort de ne pas la retrouver la saison prochaine tant le podium semble inaccessible. L’éternel rival Munichois totalise déjà 46 points, suivi par les étonnantes formations de Wolfsburg et Monchengladbach.

Certes, le Borussia n’a pas été épargné par les blessures cette année : on peut noter celles de Subotic, Gundogan, Sahin, Durm ou encore Marco Reus. Mais ce n’est pas une excuse pour un effectif prometteur et pléthorique comme celui du BVB. Si l’époque des Lewandowski ou autre Mario Gotze est définitivement oubliée, les arrivées de P.E Aubameyang et plus récemment de Ramos et Immobile aurait dû compenser ces inévitables départs. Or il n’en est rien. De la même façon, l’éclosion de joueurs comme Gundogan (longuement blessé) et l’arménien Henrikh Mkhitaryan pouvait constituer un nouvel atout pour le club de la Ruhr cette saison ; mais il n’a pas su en profiter. Alors si l’effectif n’est pas à remettre en question, le problème est-il psychologique ? La bonne volonté de Jurgen Klopp, qui n’a cessé de motiver et encourager ses protégés semble ne plus suffire et le problème est plus profond.

signalidunaJorgen Klopp, véritable symbole d’un club qu’il a mené aux sommets n’est pas menacé selon le très sérieux quotidien allemand Bild. C’est lui qui, par son incroyable détermination et sa hargne légendaire a sauvé un club autrefois proche de la faillite, avant de le conduire vers le titre de champion en 2011, et le doublé historique Coupe/ Championnat en 2012. Il a pris des décisions radicales en écartant le gardien Roman Weidenfeller pendant 5 matches ou en alternant les titularisations de ses deux attaquant, Aubameyang et Immobile. Des choix qui n’ont suscité aucune réaction chez ses joueurs qui tentent, tentent … mais n’y arrivent pas.

Autant de frustration au sein de l’effectif que chez les supporters du BVB. En témoigne cette incroyable scène lors de la rencontre face à Augsbourg où l’on peut voir Matt Hummels et Weidenfeller aller s’expliquer directement avec le public en fin de rencontre : un léger moment de tension mais une initiative à souligner, qui prouve que les jaunes et noirs n’ont pas encore abandonné. En effet, la Signal Iduna Park a toujours été et continue d’être un appui important pour les joueurs. Avec un stade plein lors de chaque rencontre, le “mur jaune” a longtemps fait peur aux équipes adverses. Espérons que les supporters allemands sauront donner un second souffle au Borussia Dormund, afin que le club se sorte rapidement d’une situation qui devient de plus en plus compliquée. A moins que la ligue des champions ne vienne sauver la saison des hommes de Jurgen Klopp, allez savoir !


Emilien DIAZ
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut