Ballack descend Ozil, Wenger le défend !

Après une saison difficile sous les couleurs d’Arsenal, Mesut Ozil n’a pas rassuré cette semaine après deux prestations médiocres face à Manchester City puis au Borussia Dortmund en Ligue des Champions. Le niveau affiché par l’ex  numéro 10 du Real inquiète son compatriote allemand Michael Ballack, mais Wenger l’assure : il faut être patient avec Ozil.

1316912-28331476-1600-900Débarqué du Real Madrid en 2013 pour près de 50 millions d’euros, Mesut Ozil était vu comme le sauveur des Gunners, ce joueur de classe mondiale tant attendu et censé ramener les hommes d’Arsène Wenger vers les sommets. Malheureusement, après une saison passée à Londres, le constat est bien différent : le joueur le plus cher de l’histoire d’Arsenal n’a pas su répondre aux attentes et aux espoirs placés en lui par de nombreux supporters. Bien que les Gunners ont remporté deux trophées en l’espace de trois mois, Ozil n’a pas su s’affirmer au sein de l’effectif, il n’est pas le meneur de jeu tant convoité et ne se présente pas comme un leader. Tout juste revenu d’une blessure à la cheville qui l’a privé du début de saison, Ozil ne rassure pas, en témoigne ces deux prestations face à City le week-end dernier (2-2) puis ce mercredi en Champions League lors de la déroute des siens face au Borussia Dortmund (défaite 0-2). La pépite allemande, présentée pendant des années comme l’un des meilleurs numéro 10 du monde ne montre pas son vrai niveau : exilé sur le flanc droit, Ozil ne parvient pas à exprimer son talent, à faire parler sa technique et à organiser le jeu des Gunners. Une situation qui inquiète son compatriote Michael Ballack :

Il n’est pas à son meilleur niveau, il doit y avoir quelque chose en coulisses parce qu’il est toujours tête baissée, son langage corporel ne s’est pas amélioré malgré la médaille de champion du monde dans la poche, un joueur peut avoir des hauts et des bas mais je ne vois aucune réaction“.

1316584-28324916-1600-900

A l’inverse, son coach Arsène Wenger continue de lui faire confiance. S’il persiste à le placer sur le côté droit, le manager d’Arsenal estime qu’il faut laisser du temps à Ozil. Mais ce positionnement n’est-il pas le vrai problème ? Ozil serait-il plus performant en meneur de jeu, en véritable numéro 10 au sein de l’effectif des Gunners ? Toujours est il que le jeune allemand suscite de nombreuses critiques, avec un total de sept buts et douze passes décisives lors de l’exercice 2013-2014, Ozil est loin du rendement qu’il avait chez les merengues. Et cette situation ne semble pas s’arranger. Pourtant, Wenger veut continuer d’y croire :

Pourquoi Ozil devrait être le bouc émissaire ? Nous n’avons perdu qu’un match depuis le 1er avril, a expliqué Arsène Wenger en conférence de presse à la veille d’affronter Aston Villa. Les critiques à son égard sont injustes. Ce qui est difficile à gérer aujourd’hui, c’est que tout le monde sait tout sur le football, et tout le monde juge les joueurs sur un match. Les fans doivent se montrer patients.”

Ozil devrait être titulaire ce samedi face à Aston Villa. A lui de faire mentir ses détracteurs et d’enfin montrer ce qu’il est capable de faire.

Que pensez-vous des propos tenus par Ballack et Wenger ? Faut-il repositionner Mesut Ozil ?

Emilien DIAZ.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut