Arsenal : En Champions League, un bilan frustrant et globalement négatif.

Arsenal et la Coupe aux grandes oreilles, c’est une une histoire de frustration permanente. Du moins depuis la fameuse finale face au FC Barcelone en 2006, où tous les éléments étaient pourtant réunis pour enfin soulever le Graal.

Arsenal Ligue des Champions

Après l’ouverture du score de Sol Campbell dans un Stade de France en furie, les Catalans avaient réalisé un dernier quart d’heure de folie afin de revenir au score (75ème) et enfin de prendre l’avantage par l’intermédiaire de Belletti (80ème).

L’équipe de Thierry Henry avait alors reçu un énorme coup derrière la tête, et le rêve s’était bel et bien envolé.
Depuis, l’équipe d’Arsène Wenger affiche un triste bilan (principalement à partir de 2010), elle qui rêve de côtoyer les sommets de l’Europe. Plus une seule finale, et des éliminations prématurées.

Champions League 2006-2007 : Arsenal éliminé en huitième de finale par le PSV Eindhoven
2007-2008 : Arsenal éliminé en quart de finale par Liverpool
2008-2009 : Arsenal éliminé en demi-finale par Manchester United
2009-2010 : Arsenal éliminé en quart de finale par Barcelone
2010-2011 : Arsenal éliminé en huitième de finale par Barcelone
2011-2012 : Arsenal éliminé en huitième de finale par le Milan AC
2012-2013 : Arsenal éliminé en huitième de finale par le Bayern Munich
2013-2014 : Arsenal éliminé en huitième de finale par le Bayern Munich
2014-2015 : Arsenal éliminé en huitième de finale par Monaco

À ce jour, les coéquipiers d’Alexis Sanchez se classent quatrièmes et derniers de leur groupe, sans le moindre point. Après une nouvelle défaite à la maison face à l’Olympiakos, les Gunners seront dans l’obligation d’empocher des points dans leur prochaine double confrontation face au Bayern Munich, leur bourreau.

Arsenal FC v RSC Anderlecht - UEFA Champions League

Si les statistiques laissent augurer une qualification aux phases finales, Arsenal est quand même bien mal. Bien qu’Arsène ait réussi à attirer des tops players dans son effectif (Ozil, Sanchez), l’on peut se demander s’il est vraiment encore l’homme de la situation. Ses choix ne payent pas, les supporteurs s’agacent.
Par miracle, si le club de Londres parvient à sortir des poules, quel sera son destin ? Peut-il rivaliser avec les grosses teams européennes ? Pas sûr sûr.

Malgré une gestion du club exceptionnelle et une longévité remarquable, Arsène parait un peu has been pour titiller les sommets. De nombreux espoirs chaque année, des performances parfois remarquables, mais à l’arrivée… un bilan mitigé.

Pour entrer dans une nouvelle dimension, Arsenal devra très certainement revoir la gestion du club d’ici peu (son coach, ses dirigeants…), au risque de garder son étiquette de “moyen grand club”, et de faire craquer les fans pour de bon.

Jean-Romans Gaudriot.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut