Algérie : le top africain ?

Oubliée de la scène international depuis 1990 (malgré une participation à Coupe du Monde sud-africaine), l’Algérie semble désormais sur le toit du football africain. Ce mercredi, les Fennecs pourraient être la première nation qualifiée pour la CAN 2015 en cas de succès ou de match nul face au Malawi.

1267317-27337998-1600-900

Nous sommes en 1990, depuis quinze ans, le football algérien retrouve des couleurs grâce à sa génération dorée qui a permis au pays de se hisser deuxième de la CAN 1980, quatrième de la CAN 1982 et de participer pour la première fois, durant la même année, à la prestigieuse Coupe du Monde! Huit ans plus tard, en 1990, les Fennecs remportent leur premier trophée. Alors qu’ils recevaient l’Afrique entière à l’occasion de la CAN 1990, les algériens iront jusqu’au bout de leur compétition et seront consacrés vainqueur devant 100 000 personnes. L’apogée!

Résumé de la final :

can1990_algeria

Mais en cette fin de siècle, le football algérien va connaître une amère stérilité. Fort bien de leur titre de champion d’Afrique, l’équipe, alors entraînée par Abdelhamid Kermali, va décevoir sur tous les plans. Non qualifiée pour toutes les Coupe du Monde à venir et décevante lors des Coupe d’Afrique, la sélection verra les entraîneurs défiler.

Le retour au niveau

Il faudra attendre 2010 avant de revoir les algériens. Qualifié pour la Coupe du monde sud-africaine et quatrième de la CAN, les Fennecs commençaient à sortir du trou. La sortie complète ne se faisant qu’à l’arrivée de Vahid Halilhodzic en 2011. Débarquant de Bosnie avec les ambitions digne du peuple algérien, Vahid n’a pas connu des débuts faciles à Alger. En effet, après une campagne décevante à la Coupe d’Afrique 2013 alors qu’ils étaient annoncés comme favori de la compétition, personne ne donnait chère de la tête du sélectionneur bosnien. Cependant, Halilhodzic emmenèrent tout de même l’Algérie à Rio pour participer à la Coupe du Monde 2014 et à partir de là.. le lion rugira de nouveau.

vahid-halilhodzic-mondial-2014

La nouvelle génération dorée

On retiendra dans l’histoire du football algérien, cette magnifique Coupe du Monde 2014 à laquelle des joueurs tels que Slimani, M’Bohli, Brahimi (et j’en passe) se sont révélés au grand jour. Pourtant, tout n’avait pas très bien débuté pour la sélection algérienne. Arrivée à Rio avec des conflits entre les joueurs et le sélectionneur, beaucoup d’algériens craignaient que leur sélection ne paraisse ridicule aux yeux de tout un globe. Mais, on a très vite compris qu’il existait un réel potentiel dans l’effectif. Armé d’une charnière défensive solide emmenée par un gardien flamboyant, le tout mélangé à une efficacité offensive relevant de la liberté de créativité des joueurs. Ce fut un véritable cocktail explosif. Par ailleurs, LE match phare de l’Algérie dans ce Mondial fut ce 1/8 de final étincelant face à l’Allemagne, future championne en titre. Les algériens sont sortis de ce match au cours de la prolongation, à bout de souffle mais la tête haute. Le temps d’un soir, la petite Algérie fit peur à la machine allemande.

joie-algerie-vahid-halilhodzic-26-06-2014-algerie---russie-coupe-du-monde-2014---20140627012609-8464

L’après Brésil 2014

De cette magnifique expérience, la nation n’a pu en retenir que du positif. Tout d’abord, les principales révélations de la sélection ont réussi à obtenir un transfert vers de plus grands clubs. C’est le cas du gardien, M’Bohli qui quitta le CSKA Sofia pour rejoindre la MLS et le club des Philadelphia Unions. Idem pour Brahimi, véritable star montante de l’équipe. Le joueur a négocié un transfert vers le FC Porto où tout semble lui réussir. En revanche, Slimani a préféré rester au Sporting Lisbonne. Pourtant, l’attaquant dit avoir reçu plusieurs offres de clubs au nom alléchant.

Brahimi_2_0

En ce qui concerne Vahid Halilhodzic, il a quitté ses fonctions et a été remplacé par Christian Gourcuff, ancien entraîneur de Lorient. Le français a plutôt réussi ses débuts puisqu’il recevra,mercredi prochain, le Malawi afin de qualifier son équipe pour la CAN 2015. Si tel était le cas, l’Algérie confirmerait sa première place au classement FIFA des équipes africaines en étant la première équipe à se qualifier pour la CAN.

Et vous, supporters algériens, êtes-vous enthousiastes pour votre équipe nationale?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut