Abou Diaby prolongé malgré ses blessures ?

Après une énième rechute occasionnée à l’entraînement, Abou Diaby qui arrive en fin de contrat à Arsenal en juin 2015, peut toujours compter sur le soutien infaillible de son coach Arsène Wenger.

14052232933_223c53fb2f_z

En effet, Arsène Wenger, grand invité du “Club du Dimanche” de beIN Sports, a tout d’abord déclaré son soutien et son grand respect pour son joueur. Avant de parler, plus précisément, sur les raisons de cette convalescence malheureuse et interminable pour Abou Diaby.

C’est un joueur qui a été détruit par un mauvais tacle. Le footballeur a besoin de la mobilité de sa cheville. A partir du moment, où vous avez une mobilité restreinte, vous compensez dans tous vos mouvements. Et c’est cela qui a provoqué le malheur d’Abou. 

Un abonnement à l’infirmerie pour l’international français, qui serait la conséquence d’une grave blessure à la cheville, contractée lors d’un match face à Sunderland.

Il s’est fait tacler à Sunderland, il y a 6 ou 7 ans. Un tacle assassin par derrière qui n’a jamais été puni, et qui a modifié la mobilité de sa cheville.

Malgré cette situation désespérante, Arsène Wenger ne compte pas lâcher son joueur qui souffre beaucoup pour revenir, en lui tendant la main pour une éventuelle prolongation.

C’est un joueur pour lequel j’ai énormément de respect. Il travaille 6 à 8 heures par jour pour se remettre dans le coup. Aujourd’hui, j’espère qu’il va revenir et s’il revient, évidemment que je vais le garder. Je l’ai toujours prolongé car j’ai toujours cru en lui. Mais malheureusement dans notre métier, la 1ère qualité c’est la santé!

Une qualité qui fuit le milieu de terrain d’Arsenal, depuis bien trop longtemps. Mais par ce témoignage, Abou Diaby a reçu une belle preuve de confiance qui doit lui aller droit au coeur ! Lui qui en a tant besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut