A la découverte : Leeds de Marcelo Bielsa

Leader de Championship, le Leeds est intenable cette saison. Avec 14 victoires en 23 matchs, l’équipe de Marcelo Bielsa devance Norwich avec 1 point seulement. En véritable difficulté avec les clubs ces dernières années, Marcelo Bielsa se donne un nouvel air et prouve qu’il est encore un grand coach. Attardons-nous sur le Leeds version Bielsa.

La résurrection de Leeds

Leeds est devenu champion d’automne après sa victoire face à Aston Villa dimanche dernier (2-3). 15 ans après avoir quitté la Premier League, le club du Yorkshire peut envisager une montée en première division. Avec un but dans les derniers instants (90+5′), Leeds sait se faire peur mais donne l’impression de toujours maîtriser son sujet. Bielsa a mis du temps pour trouver son utopie footballistique. Après son passage au LOSC complètement loupé, le technicien argentin parvient à appliquer sa méthode dans son nouveau club. Au contraire de Lille, Marcelo Bielsa a décidé de ne pas faire de Mercato excessif et a gardé les joueurs qu’ils avaient à sa disposition. Il fait de Leeds l’équipe la plus complète du championnat. Cette dernière est la quatrième attaque (39 buts) et la deuxième meilleur défense (20 buts). Avant de tout mettre en place, il fallait évidemment s’acclimater à un tout nouveau championnat. Leeds est certes en seconde division mais la Championship n’est pas un championnat facile. Ce dernier reprend certains ingrédient de la Premier League : combativité, agressivité, jeu à vocation offensive. Il y a une différence notable, ce championnat est plus dans une approche tactique. Et Bielsa peut s’en réjouir. Son équipe possède le plus grand pourcentage en termes de possession de balles (59%). S’il y a une chose à retenir du Leeds de Bielsa, c’est bien la mise en place tactique. Mais avant tout, le technicien argentin doit établir un équilibre au sein du vestiaire.

La stabilité au sein du vestiaire

Comme le fait Thomas Tuchel avec le Paris Saint-Germain, Bielsa utilise énormément de joueurs sur le terrain. En 5 mois, il a utilisé 25 joueurs différents. Ceux qui font partie des 18 sont jugés de la même manière selon Bielsa “Je n’ai pas à la souligner, mais être titulaire ou faire partie des 18, pour moi, c’est la même chose”. Dans l’utilisation de son effectif, Bielsa est un maître. Il sait faire basculer un match à lui tout seul avec un seul changement. Le match face à Boston est un bon exemple. Dans de fortes pluies, les joueurs de Marcelo Bielsa sont en difficulté. Il fait donc rentrer Patrick Bamford pour sa taille. Cette entrée a fait remonter le bloc équipe et a permis à Leeds de repartir avec une victoire. Au contraire de ses habitudes, le coach argentin a gardé les mêmes joueurs que la saison dernière. Il y a une majorité de joueurs ayant plus de 27 ans. L’expérience a donc une grande part dans les succès de Leeds cette saison. A noter que 8 joueurs sont issus du centre de formation. Un signe de bonne santé en ce qui concerne la formation des jeunes. Un point également à relever, les hommes de Bielsa sont plus performants en seconde période qu’en première. Malmenés en début de matchs, ils savent broyer leurs adversaires au fur et à mesure. 27 buts on été inscrits en seconde période contre 12 en première. En termes de dynamique, les Whites restent sur 6 victoires consécutives depuis début novembre.

Mise en place tactique

Le surnombre défensif, c’est un des principes de base dans le football. Une défense doit toujours être en supériorité numérique face à une attaque adverse. Bielsa l’utilise comme principe structurel (défense à trois face à deux attaquants, défense à quatre face à un attaquant). Il a une préférence également pour le pressing haut, continu et organisé. Un des ses points forts, qui peut aussi faire défaut à ses équipes, c’est le marquage individuel comme principes défensifs. Chaque joueurs doit contenir un adversaire. Rester le plus proche possible de son joueur, c’est une des choses que Bielsa rappel tout le temps à ses joueurs. Il y a notamment l’utilisation de la largeur du terrain en phase offensive pour exploiter les espaces. D’où ses fameuses combinaisons à trois, appuis-soutiens et appuis-remises. Les seules équipes qui se sont montrées audacieuses (Stoke City, Derby County, Norwich, Preston) en contestant le ballon à Leeds l’ont payé très chère. Tous ces aspects tactiques sont régulièrement mis en place avant les matchs. Aujourd’hui, Leeds reçoit Blackburn à 16h. L’occasion de reprendre tout ce qui a été dit. Mais surtout dans le but de se faire plaisir, parque ce le football de Marcelo Bielsa reste unique.



https://www.labeautedufootball.fr/2017/11/ligue-1-losc-a-commis-erreur-virant-bielsa/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut