A la découverte de : Peter Stoger, la surprise du Borussia Dortmund

Quatre mois après l’intronisation officielle de Peter Bosz, le Borussia Dortmund change de nouveau d’entraineur. Si le profil du néerlandais Bosz ne sautait pas aux yeux en juin dernier, il faut bien reconnaitre que la nomination de Peter Stoger à la tête du Borussia relève encore davantage de la surprise. Focus sur un coach viré de Cologne le lundi et recruté par Dortmund le samedi…

Arrivé en Bundesliga en 2013, Peter Stoger a dirigé 188 matchs de Bundesliga pour 61 victoires, 53 nuls et 54 défaites. Crédit photo : AFP PHOTO / INA FASSBENDER
Arrivé en Bundesliga en 2013, Peter Stoger a dirigé 188 matchs de Bundesliga pour 61 victoires, 53 nuls et 54 défaites. Crédit photo : AFP PHOTO / INA FASSBENDER

Une carrière de joueur anonyme

Un rapide coup d’œil sur le CV de Stoger permet de voir que l’Autrichien n’a jamais tutoyé le haut niveau durant sa carrière de joueur. De l’Austria Vienne au FC Tirol en passant par l’Admira Wacker, force est de constater que le nouveau coach de Dortmund n’a pas laissé un souvenir impérissable. Reconverti entraineur après avoir terminé sa carrière dans son club formateur, Peter Stoger va très vite occuper un poste de choix sur le banc de l’Austria Vienne. Pas à l’aise, le coach va prendre du recul en prenant le poste de directeur sportif. Puis à l’été 2007, le First Viena FC lui offre les pleins pouvoirs. Si le club est en troisième division, la perspective de gérer un projet de A à Z finit par séduire Stoger.

Des piges en D3 et D2 autrichienne

Champion de troisième division en 2008-2009, Stoger va attirer les regards des autres clubs après cette montée. En particulier, le Graz AK. Rival du celebre Sturm Graz et son fameux stade Arnold Schwarzenegger, le Graz AK végète au deuxième échelon national. Venu pour remonter l’équipe au mois de novembre, Stoger va entrainer le club 15 fois et ne perdre qu’un seul match en fin de saison. Malgré le ratage de la promotion, le coach autrichien va revenir par la grande porte dans son club de toujours : l’Austria Vienne.

L’Austria, le retour

Après une dernière pige du cote de Wiener Neustadt, Peter Stoger ne va pas laisser filer l’occasion d’un retour à l’Austria à l’été 2012. Dans un championnat ultra dominé par le Red Bull Salzburg, les viennois vont réussir à s’imposer et ainsi briser l’hégémonie du géant naissant. Au cours d’une saison qui verra l’Austria s’incliner en finale de Coupe nationale face au FC Pasching, Stoger et son club de cœur arrivent à remporter le titre tout en développant un football de qualité et emballant. Si aucune star n’est à recenser dans cette équipe, des joueurs talentueux comme Linz, Barazite ou Hosiner tirent leur épingle du jeu cette saison là.

Cologne, le révélateur

Devenu un coach renommé dans son pays, Stoger va tenter de relever le défi étranger. Sollicité par le FC Cologne durant le mercato estival 2013, Hoger ne va mettre longtemps à accepter la proposition du club allemand. Relégué en Bundesliga B, le club formateur de Lukas Podolski se cherche un nouvel avenir. Correspondant au profil de bâtisseur recherché, il va vite trouver ses marques. Après une victoire sur San Pauli 4-0 et une première place au classement, Cologne remonte en Bundesliga avec des ambitions modestes mais présentes. Habitués au yoyo, les supporters voient tout de même d’un très bon œil cette remontée avec ce coach

De la 2ème division à l’Europa League

Vainqueur de plusieurs matchs de gala cette saison, on pense à Dortmund ou Schalke 04 à la Veltins Arena, Cologne va réussir une saison convaincante ponctuée par une encourageante 12ème place. Ne souhaitant pas s’arrêter sur cette lancée, les joueurs de Cologne vont améliorer leur classement en passant de la 12ème place à la 9ème mais surtout développer un jeu alléchant et toujours porté sur l’offensive. Si les victoires face au Borussia Dortmund et encore Schalke 04  attirent l’œil, Stoger rempile pour une nouvelle saison avec le FC Koln. Portés par un Anthony Modeste au sommet de son art, les hommes de Stoger vont renverser des montagnes et terminer à une incroyable … 5ème place finale. Qualifiés pour l’Europa League cette saison devait couronner le club et son manager autrichien. ais tout ne s’est passé comme prévu

Après un départ cauchemardesque (18ème place avec seulement 3 poinst au compteur), le FC Cologne a essayé de relever la tête. Mais en vain… L’élimination en Europa League conjuguée à un parcours catastrophique en Bundesliga ont eu raison de Peter Stoger. Pas refroidis par le bilan récent du coach, les dirigeants du Borussia ont préféré miser sur un entraineur qui connait le championnat domestique et qui a encore des choses à prouver. Plus vieux qu’un Tuchel ou un Low, Stoger représente tout de même un pari audacieux et dangereux. Loin du vent nouveau qui souffle actuellement sur la Bundesliga à l’image des Hassenhuttl ou Nagelsmann…

Jajaye Panizzoli
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut